Ref. :  000037227
Date :  2014-07-30
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Le PAM privilégie les achats locaux


A Madagascar, le PAM veut développer des structures d’approvisionnement par les petits exploitants agricoles. Un atelier de réflexion sur les achats locaux auprès des petits producteurs commence ce 29 juillet pour mieux orienter les activités du PAM par rapport aux interventions des différents acteurs du développement rural.

En moyenne, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) achète annuellement 3 000 à 4 000 tonnes de denrées à Madagascar, principalement du maïs et des légumes secs utilisées dans le cadre de ses différents programmes tels qu’alimentation scolaire et activités de réhabilitation ou créations d’actifs communautaires. Ce qui représente près de 20% de la nourriture distribuée chaque année par le PAM dans le pays.

Localement, le PAM s’approvisionne auprès des entreprises commerciales et auprès des groupements de petits agriculteurs des zones en insécurité alimentaire. Ces achats locaux contribuent au développement agricole et l’accès à de nouveaux marchés pour les petits agriculteurs. La demande en produits alimentaires de base encourage les petits agriculteurs, en particulier les femmes, à accroître leur production agricole et à devenir des acteurs plus compétitifs sur le marché local tout en améliorant la situation alimentaire des communautés vulnérable.

Grâce à une contribution d’un montant de 400 000 dollars américains de la Fondation Howard G. Buffett (HGBF), le PAM a renforcé sa capacité à explorer les possibilités d'accroître l'approvisionnement alimentaire local à travers le renforcement de capacité des associations de petits agriculteurs et de la production agricole. Le plan est de développer des structures professionnelles d'approvisionnement des marchés par les petits exploitants agricoles.

L’atelier de réflexion qui se tient à partir de ce jour permettra d’échanger sur les politiques, stratégies et projets déjà en place et de formuler des pistes concrètes de synergie entre le projet du PAM et ceux des autres acteurs du développement rural.

Par les achats locaux en cours, le PAM cible environ 1 000 agriculteurs issus d’une dizaine de groupements de petits agriculteurs dans le district d'Amboasary encadrés par le projet AROPA* financé par le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA). L’objectif est d'atteindre 5 000 agriculteurs par an


Rate this content
 
 
 
Average of 67 ratings 
Rating 2.43 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
SEARCH
Keywords   go
in 
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger