Home |  What is GERM? |  Partners |  Site Map |  Contact |  Newsletters |  All articles Follow us Facebook LinkedIn
cercles
Ref. :  000006802
Date :  2003-06-04
Language :  Français
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en
"Diversité culturelle, mondialisations et globalisation" (4-5-6 juin 2003) - Présentation

L’Université des Mondialisations du GERM
au Parc de La Villette (Paris)


Author :  GERM


1. Pourquoi une « Université des mondialisations » ?

Le concept de " globalisation " désigne un processus économique qui étend les principes libéraux de l'économie de marché à l'ensemble de la planète. Il ne prend en compte que la figure économique d'un mouvement plus complexe. L’expression de "mondialisations" s’efforce, au contraire, de rendre compte de la diversité et de la singularité des différents processus de mondialisation à l’œuvre dans les champs culturels, artistiques, scientifiques, politiques, économiques et sociaux.
La question des mondialisations en cours est ainsi porteuse d’avancées importantes et d’interrogations neuves dans de nombreux domaines. Elle demeure pourtant encore assez peu affaire de recherche, et risque de ne s’introduire qu’avec retard dans les filières d’éducation et de formation. C’est sur ce constat que le GERM (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Mondialisations) a été fondé en 1999, à l’initiative d’universitaires, d’artistes et de consultants français, qui ont rallié au projet un réseau international de correspondants originaires d’une cinquantaine de pays.

Mais pour quelle raison une « Université des mondialisations » ? Le premier motif en est que la question normative de « la mondialisation » appelle désormais la constitution de son répondant scientifique, intellectuel et artistique. Car, à défaut, jusqu’à présent, sa figure économique domine seule la scène, sous l’espèce des lois du marché et de la concurrence, avec les risques afférents de privatisation d’un monde qui n’appartiendrait qu’à l’économie. Il apparaît ainsi nécessaire de se soucier des inégalités engendrées par une telle privatisation, inégalités manifestes, par exemple, avec la prise de possession de moyens aussi essentiels que « les nouvelles technologies de l’information et de la communication » (NTIC), dont l’Internet au premier rang.
Le concept d’une « Université des mondialisations » (UDM) ne se réduit pas à celui d’un séminaire, d’un colloque ou d’un forum de plus sur « la mondialisation ». C’est le lieu à inventer en commun d’une réflexion de fond — transdisciplinaire, transnationale et interculturelle – sur les figures conflictuelles et les résultats incertains des mondialisations en cours. Un lieu d’inventaire, d’analyse, de confrontation et d’élaboration de propositions qui entend bâtir des passerelles entre les acquis de la recherche sur les mondialisations et les nouvelles questions politiques, économiques, sociales et culturelles que ces mondialisations suscitent. En résumé, un lieu de travail multilatéral qui se préoccupe de ses effets dans le réel, et qui correspond bien au projet de toute « université ».

L'originalité de l'UDM réside aussi dans ses choix et son point de vue :

1) transnational et transdisciplinaire ;
2) pluri-linguistique ;
3) multimédia, par un recours à des moyens techniques de captation et de diffusion à la hauteur des sujets et des enjeux ;
4) d’inscription sur le long terme des travaux menés et des propositions en résultant, avec un souci constant de l’évolution du débat international sur les questions traitées.

L’enjeu général du présent projet est ainsi d’ouvrir à la concurrence l’idée même des mondialisations (avec ce qu’elle engage de complexité mais aussi de promesses) face au monopole économique de « la mondialisation » (d’un monde aux seules déterminations économiques et territoriales).

En résumé, L’Université des Mondialisations se veut un passage incontournable : celui d’une restauration de la critique face à la vulgate de « la mondialisation », et la restitution de la question des mondialisations en cours à ceux qui sont les premiers témoins et analystes : acteurs de la culture, des arts, de l’éducation, de la recherche et de la formation.


2. L’Université 2003 : « Diversité culturelle, mondialisations et globalisation »

La première édition de L’Université des Mondialisations sera organisée par le GERM au printemps 2003 sur le site du Parc de la Villette, en partenariat avec les Ministères français de l’Education nationale, des Affaires étrangères, de la Culture et de la Communication, le programme Leonardo da Vinci, l’UNESCO, l’Etablissement Public Parc et Grande Halle de La Villette (EPPGHV) et l’Université Paris 8 – Saint-Denis. Elle bénéficie du label d’ « Université européenne d’été » du Ministère français de l’Education nationale.

Elle concernera environ 50 intervenants et un public de 200 à 250 participants invités, composé de chercheurs internationaux (en particulier des filières beaux-arts, philosophie, sciences humaines, sociales, politiques et économiques), d’artistes, de professionnels du secteur culturel et d’étudiants sur une période de 3 jours à temps plein. Parmi le public, une centaine d’étudiants de tous pays y seront invités comme rapporteurs et diffuseurs des débats auprès de leurs institutions d’origine.

Cette Université proposera quotidiennement un cycle commun de quatre tables rondes, organisées autour de 3 thèmes :

1ère journée : « Etat des lieux de la diversité culturelle »

2ème journée : « Refonder le concept de diversité culturelle »

3ème journée : « La diversité culturelle comme projet »


Le programme complet de l’événement sera disponible sur ce site, rubrique Le GERM


3. Un avenir international :

Après cette première édition au Parc de La Villette, L’Université des Mondialisations (qui a vocation à devenir un rendez-vous annuel) proposera, en coopération avec un cercle élargi de partenaires, des rencontres analogues dans d’autres pays. Elle assurera ainsi d’une manière originale avec le réseau international du GERM la mission de contribuer à l’élaboration d’un point de vue critique, pédagogique, interculturel et transdisciplinaire sur les mondialisations en cours, en particulier celles qui affectent les domaines de la culture, de l’éducation et des sciences.

Si vous souhaitez participer à cet événement, vous pouvez vous procurer un formulaire d’inscription en en formulant la demande à l'adresse suivante : mail@universite-des-mondialisations.org.

Prière de noter que seules les inscriptions dûment remplies et retournées au GERM avant le 30 mai 2003 pourront être prises en compte (admissions limitées).


Rate this content
Not very interesting Average Interesting Very interesting
Average of 143 ratings 
Rating 2.56 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen



Comment on this content






SEARCH
Keywords   go
in
Advanced Search
Subscribe / Register
GERM
Newsletters
GERM
events
gogo
Support GERM
Thanks to your help, the GERM will be able to continue carrying out its work of information, study, research, formation and mobilization of the scientific community and of the civil society on the great worldwide contemporary mutations.
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger


Other items
where is published this article:


Partners  
  logo de partenaire     logo de partenaire   logo de partenaire   logo de partenaire logo de partenaire     logo de partenaire
Site Map What is GERM? Help Newsletters Share
Contact
Why this Website ?
Support GERM
Supervisory Board
Scientific Council
Directions for the use
of the search engine
Subscribe
Share on Facebook  Partager sur Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn Partager sur Messenger Partager sur Blogger