Ref. :  000004959
Date :  2002-11-20
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Face aux conflits et à la pauvreté, la coopération entre l'ONU et les organisations régionales est nécessaire et doit être renforcée

Author :  ONU / UN


20/11/2002 - L'Assemblée générale a entamé aujourd'hui son débat sur la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et les organisations régionales ou autres, pour lequel elle est saisie de seize rapports* et de deux notes** du Secrétaire général. Les représentants qui se sont succédé à la tribune ont insisté sur la nécessité de poursuivre et de renforcer ces coopérations pour atteindre des objectifs communs de paix, de sécurité et d'élimination de la pauvreté, dans un monde en proie aux conflits régionaux, aux profondes transformations économiques et sociales liées à la mondialisation et menacées par le terrorisme international. Dix-neuf projets de résolution ont été présentés en ce sens, concernant la plupart des grandes organisations internationales et régionales, dont celui sur la coopération entre l'ONU et l'Organisation consultative juridique pour les pays d'Afrique et d'Asie, présenté par le Ministre nigérian de la Justice, M. Kanu Agabi.

Le renforcement de la coopération et de la coordination entre les organisations régionales est particulièrement d'actualité dans un monde globalisé car aucune organisation ne saurait à elle seule contrer les menaces qui pèsent sur la sécurité collective et individuelle, a ainsi fait valoir le représentant du Portugal qui s'exprimait au nom du Président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Les délégations ont notamment salué l'avènement de l'Union africaine (UA), lancée en juillet dernier à Durban. Un projet de résolution soumis à l'Assemblée demande au Secrétaire général de l'ONU et à la Commission de l'UA de revoir l'accord de coopération entre l'ONU et l'Organisation de l'unité africaine (OUA) pour tenir compte de la création de l'UA et engage les Nations Unies à encourager les pays donateurs à soutenir les pays africains pour les aider à améliorer leurs capacités en matière de maintien de la paix. Le représentant de l'Algérie a toutefois prévenu qu'il conviendrait d'éviter, à terme, un transfert pur et simple vers les pays africains de responsabilités qui, aux termes de la Charte, incombent au premier chef à l’ONU.

Plusieurs représentants ont également salué la coopération avec l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) faisant valoir son rôle accru dans le domaine politique, le représentant de Maurice rappelant que l'OIF avait contribué au règlement des conflits notamment au Burundi et aux Comores. Les représentants de la Norvège et de l'Egypte ont appuyé le projet de résolution sur la coopération entre l'ONU et l'Union interparlementaire, qui autoriserait celle-ci à participer aux sessions de l'Assemblée générale en qualité d'observateur, rappelant qu'il revient aux parlementaires de voter le financement de l'aide internationale.

Avant le début du débat, le Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’organisation du Traité pour l'interdiction complète des essais nucléaires, M. Wolfgang Hoffmann et le Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, M. Rogelio Pfirter, ont présenté les rapports de leurs organismes respectifs à l'Assemblée générale et insisté sur leur nécessaire interrelation et interaction avec les Nations Unies.

Les représentants d'Israël et de l'Egypte ont exercé leur droit de réponse en fin de séance.

L'Assemblée poursuivra ses débats sur ce point demain jeudi 21 novembre à 10 heures.

Outre les orateurs déjà cités, les représentants des pays suivants ont pris la parole: Arménie, Cambodge, Fidji, Turquie, Malte, Uruguay, Congo, Jamaïque, Soudan, Liban, Angola, Pays-Bas, Chili, Afrique du Sud, Roumanie, Nigéria, République islamique d'Iran, Danemark, Malaisie, Inde, Bangladesh, Sénégal, Suisse, Chine, Portugal, Mongolie, Venezuela, Brésil, Tchad et Indonésie.

* Rapports du Secrétaire général parus sous la cote: A/57/122, A/57/87, A/57/254, A/57/225, A/57/266 et Add1, A/57/119, A/57/358, A/57/375, A/57/128, A/57/386, A/57/217, A/57/351, A/57/267, A/57/405, A/57/475, A/57/94 et Add.1.

** Notes du Secrétaire général parues sous la cote: A/57/576 et A/57/255.


Cooperation entre l'Organisation de Nations Unies et les organisations régionales ou autres: Débat commun.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation juridique consultative pour les pays d’Asie et d’Afrique (A/57/122)

Le rapport du Secrétaire général, présenté en application de la résolution 55/4, passe en revue les activités de l’Organisation juridique consultative pour les pays d’Asie et d’Afrique en se concentrant sur ses relations avec le système des Nations Unies pendant l’exercice biennal 2000-2001, avec comme toile de fond les initiatives et les programmes commencés les années précédentes de coopération entre l’Organisation consultative et l’ONU. Le rapport note que des consultations ont lieu régulièrement sur des questions d’intérêt commun, notamment sur la représentation aux réunions et aux sessions et sur l’échange de documents et d’informations. En outre, le Secrétaire général précise que l’Organisation consultative continue d’orienter ses activités de manière à donner la priorité aux questions qui présentent un intérêt pour l’ONU et à prendre des mesures qui renforcent le rôle de cette dernière. Outre le droit international, la coopération s’étend aujourd’hui à des questions économiques, environnementales et humanitaires ainsi qu’au règlement pacifique des différends.


Projet de résolution (A/57/L.18)

Aux termes du projet de résolution présenté par le Nigeria au nom de ses coauteurs, l'Assemblée générale, prenant acte de l'interaction étroite qui existe entre l'Organisation juridique consultative pour les pays d'Asie et d'Afrique et la Sixième commission, recommande que l'on fasse coïncider l'examen de la question intitulée Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation juridique consultative pour les pays d'Asie et d'Afrique avec les débats sur les travaux de la Commission du droit international.

L'Assemblée générale prie en outre le Secrétaire général de lui présenter, à sa cinquante-neuvième session, un rapport sur la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation consultative et décide d'inscrire à l'ordre du jour provisoire de sa cinquante-neuvième session la question intitulée Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation juridique consultative pour les pays d'Asie et d'Afrique.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de coopération économique de la mer Noire (A/57/87)

On trouvera dans le rapport du Secrétaire général une brève description de l’état des relations de coopération entre l’Organisation de coopération économique de la mer Noire et divers organismes des Nations Unies en 2001 et 2002. Certains d’entre eux, notamment la Commission économique pour l’Europe et le Programme des Nations Unies pour l’environnement, ont conclu les accords de coopération officiels avec l’Organisation de coopération et entamé avec elle des programmes conjoints d’intérêt commun.

Le rapport recommande que le Secrétaire général, ainsi que les institutions spécialisées et les autres organismes et programmes des Nations Unies, notamment la Commission économique pour l’Europe, le PNUE et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), continuent de tenir des consultations et d’élaborer et d’appliquer des programmes communs dans des domaines intéressant à la fois l’Organisation de coopération économique de la mer Noire et les organismes pertinents des Nations Unies, notamment dans le cadre des accords de coopération susmentionnés.


Projet de résolution (A/57/L.11)

Aux termes de ce projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par l’Arménie, l'Assemblée générale se félicite des activités menées par l'Organisation de coopération économique de la mer Noire en vue de renforcer la coopération régionale dans divers domaines tels le développement commercial et économique, les services bancaires et financiers, les communications, l'énergie, les transports, l'agriculture, les soins de santé, la protection de l'environnement, le tourisme, la science et la technologie, l'échange de données statistiques et d'informations économiques, la collaboration entre les autorités douanières, la lutte contre la criminalité organisée et le trafic illicite des drogues, armes et matières radioactives, le terrorisme sous quelque forme que ce soit et les migrations illégales notamment.

L'Assemblée générale invite le Secrétaire général de l'ONU à poursuivre ses consultations avec le Secrétaire général de l'Organisation de la coopération économique de la mer Noire, en vue de resserrer la coopération et la coordination entre les deux secrétariats.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté des Caraïbes (A/57/254)

Le rapport du Secrétaire général, donne un aperçu des mesures prises pour appliquer la résolution 55/17 de l’Assemblée générale en date du 7 novembre 2000. Le Département des affaires politiques est chargé de coordonner la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Outre les contacts réguliers entre le Département et le secrétariat de la CARICOM, plusieurs organismes des Nations Unies collaborent étroitement et échangent des informations avec la CARICOM et ses organes: le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies; la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes; la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement; le Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues; le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida; le Programme des Nations Unies pour le développement; le Programme alimentaire mondial; le Programme des Nations Unies pour les établissements humains; le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme; l’Université des Nations Unies; l’Organisation internationale du Travail; l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture; l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture; l’Organisation de l’aviation civile internationale; l’Organisation maritime internationale; l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle; l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.


Projet de résolution (A/57/L.26)

Par l’adoption de ce projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par la Jamaïque, l'Assemblée générale, prenant note avec satisfaction du rapport du Secrétaire général sur la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et la Communauté des Caraïbes, demanderait au Secrétaire général de l'ONU de continuer d'apporter son concours, en association avec le Secrétaire général de la Communauté des Caraïbes et les organisations régionales compétentes, à la promotion et au maintien de la paix et de la sécurité dans les Caraïbes.

L'Assemblée générale inviterait le Secrétaire général des Nations Unies à continuer de promouvoir et d'élargir la coopération et la coordination entre les deux organisations afin de leur permettre d'être mieux à même d'atteindre leurs objectifs. Elle recommanderait aux représentants de la Communauté des Caraïbes et de ses institutions associées et à ceux du Système des Nations Unies de tenir leur troisième Réunion générale en mars 2003 à New York; et déciderait d'inscrire à l'ordre du jour provisoire de sa cinquante-neuvième session la question intitulée Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et la Communauté des Caraïbes.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de l’Europe (A/57/225)

Le rapport du Secrétaire général décrit les activités de coopération qui ont eu lieu entre l’Organisation des Nations Unies, les organismes du système des Nations Unies, et le Conseil de l’Europe depuis le dernier rapport soumis par le Secrétaire général à l’Assemblée générale de l’Assemblée générale. Le rapport décrit les efforts déployés pour renforcer la coopération pratique au niveau des activités, sur le terrain, et dans les domaines de la prévention des conflits, de la consolidation de la paix, des droits de l’homme et de la législation, du développement, de la promotion de la démocratie, et de la prévention du terrorisme, ainsi que la coopération générale entre le Conseil de l’Europe et différents organismes des Nations Unies dans leur domaine de compétence respectifs.

Ces organismes sont les suivants: le Secrétariat général, l’Office des Nations Unies à Genève; le Haut Commissariat aux droits de l’homme; le Bureau des Nations Unies pour le contrôle des drogues et la prévention du crime; le Programme des Nations Unies pour le développement; le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés; l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture; le Programme des Nations Unies pour l’environnement; le Bureau international du Travail; l’Organisation mondiale de la santé.

Dans les conclusions de son rapport, le Secrétaire général estime que la coopération de longue date entre l’ONU et le Conseil de l’Europe a continué de s’améliorer à tous les niveaux depuis l’adoption de la résolution 56/43 de l’Assemblée générale. L’élan que cette résolution a donné aux relations entre l’ONU et les organisations régionales lui a en particulier permis de prendre davantage d’ampleur. Compte tenu de leurs intérêts communs, les deux organisations ont fait des efforts concertés pour se partager la tâche de manière équilibrée et équitable et recenser les domaines dans lesquels l’une d’elles peut avoir des avantages comparatifs par rapport à l’autre et est plus à même de jouer le rôle de chef de file. Leurs domaines d’intérêt commun sont notamment la coopération dans des domaines tels que la prévention des conflits, la consolidation de la paix après les conflits et les mesures de confiance visant à accroître la tolérance et la compréhension entre les groupes de population faisant partie d’ethnies différentes, en particulier ceux vivant dans des pays en crise. A la suite des attentats terroristes de septembre 2001, les deux organisations ont mis l’accent sur la lutte antiterroriste, tout en faisant en sorte que les droits de l’homme et le droit humanitaire soient respectés en toutes circonstances.

Le Secrétaire général estime en outre que le niveau global de coopération entre l’ONU et le Conseil de l’Europe est des plus satisfaisants et fait part de son optimisme quant à la possibilité d’intensifier et d’élargir cette coopération à l’avenir. Afin de rendre compte plus pleinement des mesures concrètes de coopération qui pourront être prises, le Secrétaire général propose de faire un rapport à l’Assemblée générale à ce sujet tous les deux ans et recommande donc que son prochain rapport sur la question soit soumis à l’Assemblée générale lors de sa cinquante-neuvième session. L’Assemblée générale jugera peut-être bon, en conséquence, d’inscrire à l’ordre du jour provisoire de sa cinquante-neuvième session le point intitulé “Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de l’Europe”.


Projet de résolution (A/57/L.23)

Au terme de ce projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par Malte, l’Assemblée générale, prenant acte du fait que le Conseil de l’Europe, grâce à ses vastes compétences dans le domaine des droits de l’homme, des institutions démocratiques et de l’état de droit, contribue à la prévention des conflits, à l’instauration de la confiance et à une consolidation durable de la paix après les conflits; se félicite que la coopération et la coordination entre l’Organisation des Nations Unies et les organismes qui lui sont reliés et le Conseil de l’Europe continuent d’être fructueuses. L’Assemblée générale se félicite également de tout ce que le Conseil de l’Europe a fait pour faciliter l’entrée en vigueur du Statut de Rome de la Cour pénale internationale; et de l’évaluation faite par le Comité des ministres à sa cent onzième session, le 7 novembre 2002, des progrès réalisés dans les trois axes d’action qu’il avait définis en 2001 pour la contribution du Conseil de l’Europe à une action internationale menée sous l’égide des Nations Unies pour combattre le terrorisme: renforcer la coopération juridique, sauvegarder les valeurs fondamentales et investir dans la démocratie.

L’Assemblée générale salue par ailleurs les efforts que déploie sur tous les fronts le Conseil de l’Europe pour favoriser la paix et la stabilité dans l’Europe du Sud-Est, comme la part prise par le Conseil aux préparatifs des élections municipales du 26 octobre 2002 au Kosovo; elle se félicite enfin de la Déclaration de Vilnius sur la coopération régionale et la consolidation de la stabilité démocratique dans la Grande Europe. L’Assemblée générale prie en outre le Secrétaire général de continuer d’étudier, en collaboration avec le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, les moyens d’améliorer encore la coopération, l’échange d’informations et la coordination entre l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de l’Europe.

Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (A/57/266)

Le rapport du Secrétaire général contient les renseignements reçus de différents départements, bureaux, organes, programmes et institutions des Nations Unies sur leurs activités qui ont trait à la coopération avec la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale depuis l'adoption de la résolution 56/39 du 7 décembre 2001. Par cette résolution, l'Assemblée générale a, entre autres, prié le secrétaire général d'intensifier les contacts avec la Communauté en vue d'encourager et d'harmoniser la coopération entre l'ONU et la Communauté. Elle a en outre demandé de nouveau à la Communauté internationale d'envisager sérieusement d'accroître son appui financier, technique et matériel à la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale afin de lui permettre d'exécuter intégralement son programme d'action et de répondre aux besoins de la sous-région en matière de reconstruction et de relèvement.


Projet de résolution (A/57/L.25)

Aux termes de ce projet de résolution présenté, au nom de ses coauteurs, par la République du Congo, l’Assemblée générale, notant avec une profonde préoccupation qu’en dépit d’un énorme potentiel qui pourrait faire d’elle un des pôles de développement du continent, l’Afrique centrale ne jouit pas encore de la stabilité qui lui permettrait de mettre en valeur de façon équitable ses ressources pour le plus grand bien de sa population, engage la communauté internationale et les organismes des Nations Unies à continuer de fournir aux pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale, où un processus de reconstruction nationale est en cours, l’assistance dont ils ont besoin pour consolider leurs efforts de démocratisation et de renforcement de l’état de droit et appuyer leurs programmes nationaux de développement. En outre, l’Assemblée générale demande de nouveau à la communauté internationale d’accroître son appui financier, technique et matériel à la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale afin de lui permettre d’exécuter intégralement son programme d’action et de répondre aux besoins de la sous-région en matière de reconstruction et de relèvement.

L’Assemblée générale demande également à tous les Etats Membres et à la Communauté internationale de contribuer aux efforts déployés par la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale pour réaliser l’intégration et le développement économiques, promouvoir la démocratie et les droits de l’homme et consolider la paix et la sécurité en Afrique centrale ainsi que pour atteindre les buts et objectifs et concrétiser les engagements définis lors des conférences tenues sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et dans la Déclaration du Millénaire, en particulier pour ce qui est de renforcer le rôle des femmes dans le processus de développement. Elle se déclare en outre convaincue de l’importance dans la résolution des conflits de la mise en œuvre de stratégie globales, intégrées et concertées portant sur les questions relatives à la paix et demande instamment à l’Organisation des Nations Unies et à la Communauté internationale dans son ensemble d’aider à renforcer les moyens existants dans la région pour que la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale puisse disposer de la

capacité nécessaire en matière de prévention, de surveillance, d’alerte rapide et de maintien de la paix. L’Assemblée générale invite également le système des Nations Unies et la communauté internationale à appuyer la création de zones économiques spéciales et de couloirs de développement dans la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale avec la participation active du secteur privé. Elle prie enfin le Secrétaire général de continuer à intensifier les contacts avec la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale en vue d’assurer la mise en œuvre de la coopération entre le système des Nations Unies et la Communauté.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de coopération économique (A/57/119)

Le rapport du Secrétaire général contient une brève description de l’état des relations entre l’Organisation de coopération économique et les organismes suivants des Nations Unies en 2001 et 2002: le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD); la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED); le Centre du commerce international CNUCED/OMC; la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI); le Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues (PNUCID); le Fonds des Nations Unies pour la population; l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le rapport recommande que diverses institutions spécialisées, d’autres organisations et programmes du système des Nations Unies et les institutions financières internationales compétentes conjuguent leurs efforts en vue d’exécuter les programmes et les projets économiques de l’OCE.


Projet de résolution (A/57/L.22)

Aux termes du projet de résolution sur cette question, présenté par la Turquie au nom de ses coauteurs, l’Assemblée générale, compte tenu du changement d’organisation politique à Kaboul et de la fin de la guerre civile en Afghanistan, félicite les États Membres de l’Organisation de coopération économique de s’être engagés à fournir un appui financier et technique au Gouvernement afghan pour les travaux de reconstruction prochains et le lancement de projets visant les transports, les communications, le commerce, la gestion, la lutte contre les stupéfiants et la réinstallation des réfugiés rentrant dans leurs foyers.

L’Assemblée générale prend note de la Déclaration d’Istanbul 2002 adoptée au septième Sommet de l’Organisation de coopération économique, note avec satisfaction la coopération qui s’est instaurée entre le Programme des Nations Unies pour le développement et l’Organisation de coopération économique, et note avec satisfaction le renforcement de la coopération entre l’Organisation de coopération économique et l’Organisation mondiale du commerce, se félicitant de l’organisation conjointe par les deux organisations d’un séminaire sur le régionalisme à Bichkek, en 2002.

L’Assemblée note avec préoccupation les problèmes de plus en plus sérieux que posent la production, le transit, l’abus de stupéfiants ainsi que leurs conséquences néfastes sur la région de l’Organisation de la coopération économique et se félicite du lancement de la phase D du projet conjoint de l’Organisation de coopération économique et du Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues concernant le renforcement du Groupe de coordination pour le contrôle des drogues au sein du secrétariat de l’Organisation. Elle invite les autres organisations internationales et régionales à apporter sous la forme voulue leur concours à l’Organisation pour la lutte qu’elle mène contre la menace que fait peser la drogue sur la région.

Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation internationale de la francophonie (A/57/358)

Le rapport du Secrétaire général fait suite à la résolution 56/45 de l'Assemblée générale du 7 décembre 2001 par laquelle l'Assemblée a prié le Secrétaire général de lui présenter, à sa cinquante-septième session, un rapport sur l'application de ladite résolution.

Le rapport porte sur les principales initiatives et activités entreprises par le système des Nations Unies et l'OIF, au cours de la période qui s'est écoulée depuis le rapport précédent, dans le cadre de leur coopération en matière de diplomatie préventive, de rétablissement et de consolidation de la paix et dans les domaines de la promotion des droits de l'homme et du développement économique, social et culturel. En ce qui concerne la coopération entre l'OIF et le Département de l'information, le Secrétaire général rappelle que le quatrième séminaire de formation à l'utilisation d'Internet en tant qu'outil de développement, organisé par le Département et l'Institut francophone des nouvelles technologies de l'information et de la formation, avait eu lieu en avril 2002 au Siège de l'ONU. Il a donné lieu a des projets de création de nouveaux sites par des missions francophones sur le serveur des Nations Unies. En outre, l'OIF a mis à la disposition de la section des sites linguistiques Web un informaticien dont elle finance le poste, qui a contribué à l'enrichissement du site en langue française.

Le rapport du Secrétaire général conclut qu'au cours de la période considérée, la coopération entre l'ONU et l'OIF a pris une plus grande ampleur. Elle couvre un nombre croissant d'activités auxquelles les deux organisations s'intéressent. Cette coopération prouve que les deux organisations sont parfaitement conscientes de leurs avantages comparatifs respectifs et elles sont guidées par un souci constant de complémentarité. Cela s'applique non seulement au domaine politique dans lequel l'OIF appuie l'action de l'ONU mais aussi aux domaines économique, social et culturel, conformément aux objectifs de la Charte de l'Organisation internationale de la francophonie adoptée à Hanoï en 1997, comme le montrent le nombre et la qualité des activités de coopération menées conjointement par le système des Nations Unies et l'OIF. La poursuite des contacts personnels et des séances de travail entre fonctionnaires de l'ONU et de l'OIF, conclu le Secrétaire général, devrait permettre d'enrichir davantage leur collaboration en vue d'une plus grande efficacité des interventions des deux organisations.


Projet de résolution (A/57/L.29)

Aux termes de ce projet de résolution, présenté par le Liban au nom de ses coauteurs, l'Assemblée générale, ayant à l'esprit les Articles de la Charte des Nations Unies qui encouragent la promotion des buts et principes des Nations Unies par la coopération régionale, exprime sa gratitude à l'Organisation internationale de la francophonie pour les initiatives qu'elle a menées ces dernières années en faveur du dialogue des cultures et des civilisations. Elle sait gré au Secrétaire général et au Secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie des efforts soutenus qu'ils ont déployés pour renforcer la coopération et la coordination entre les deux organisations.

En outre, l'Assemblée générale félicite l'Organisation internationale de la francophonie des efforts qu'elle a déployés en matière de prévention, de gestion et de règlement des conflits, de promotion des droits de l'homme et de renforcement de la démocratie et de l'état de droit, ainsi que de son action en faveur de l'élargissement de la coopération multilatérale entre les pays ayant le français en partage, notamment dans les domaines du développement économique, social et culturel, ainsi que de la promotion des nouvelles technologies de l'information et invite les organismes des Nations Unies à lui prêter leur soutien.

L'Assemblée générale prie également le Secrétaire général, agissant de concert avec le Secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie, d'encourager la tenue de réunions périodiques entre représentants des deux secrétariats afin de favoriser l'échange d'informations, la coordination des activités et l'identification de nouveaux domaines de coopération. Elle invite enfin les institutions spécialisées et les fonds et programmes des Nations Unies, ainsi que les commissions régionales, notamment la Commission économique pour l'Afrique, à collaborer dans ce sens avec le Secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie en dégageant de nouvelles synergies en faveur du développement, en particulier dans les domaines de l'élimination de la pauvreté, de l'énergie, du développement durable, de l'éducation, de la formation et du développement des nouvelles technologies de l'information.

Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Union interparlementaire (A/57/375)

Ce rapport est présenté par le Secrétaire général conformément à la résolution 56/46 du 7 décembre 2001 de l'Assemblée générale. Le Secrétaire général se félicite de la coopération croissante entre l'Organisation des Nations Unies et l'Union interparlementaire; il espère que les discussions sur le statut de l'UIP à l'Assemblée générale, engagées conformément à son rapport du 26 juin 2001, aboutiront favorablement au cours de la session.

Il note en outre que la 107ème Conférence de l'UIP, à Marrakech en mars 2002, a insisté sur la nécessité d'inclure des parlementaires dans les délégations aux négociations multilatérales et de veiller à ce que les parlementaires jouent un rôle actif en suivant de près les décisions prises et l'action menée par les institutions multilatérales.


Projet de résolution (A/57/L.38)

Par ce projet de résolution, introduit par la Chili au nom de ses coauteurs, l’Assemblée générale, ayant examiné le rapport du Secrétaire général du 3 septembre 2002 qui fait le bilan de la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire, décide de prendre des dispositions pour assurer la distribution des documents officiels de l’Union interparlementaire à l’Assemblée générale, étant donné qu’il n’en résulterait aucune incidence financière pour l’Organisation. Elle invite les institutions spécialisées à envisager d’adopter des modalités analogues de coopération avec l’Union interparlementaire, prie le Secrétaire général de faire le nécessaire pour assurer la pleine application des mesures visant à renforcer les liens entre les deux organisations et décide d’inscrire la question intitulée “Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire” à l’ordre du jour provisoire de sa cinquante-neuvième session.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le système économique latino-américain (A/57/128)

Dans son rapport, le Secrétaire général note que, depuis l’établissement du Système économique latino-américain (SELA) en octobre 1975, une coopération très étroite s’est instaurée entre celui-ci et les organismes, institutions et programmes des Nations Unies. Au fil des ans, cette coopération a évolué et s’est diversifiée en ce qui concerne à la fois les domaines visés et les organisations partenaires. Au cours de la période considérée dans le rapport, neuf organisations ont mené des activités en coopération avec le SELA, y compris sous la forme d’échanges d’informations, de participations réciproques aux réunions, de contributions aux activités menées par le SELA et d’actions conjointes. Le rapport, qui en détaille la liste, estime qu’à la lumière de l’évolution des activités déjà en cours, il apparaît possible de maintenir ou d’accroître le niveau de coopération avec le SELA dans les prochaines années.


Projet de résolution (A/57/L.24)

Par l’adoption de ce projet de résolution présenté par l’Uruguay au nom de ses coauteurs, l’assemblée générale, notant que la coopération entre le Système économique latino-américain et l’Organisation des Nations Unies a évolué au fil des ans et s’est diversifiée tant en ce qui concerne les domaines de coopération que les organisations intéressées, inviterait instamment la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes à continuer d’intensifier les activités de coordination et d’entraide menées avec le Système économique latino-américain, et les institutions spécialisées, les autres organismes, fonds et programmes des Nations Unies à maintenir et renforcer l’appui et la coopération dont bénéficient de leur part les activités du Système économique latino-américain. En outre, elle inviterait instamment le Programme des Nations Unies pour le développement, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, l’Organisation mondiale de la santé, le Bureau des services d’appui aux projets, et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, à renforcer leurs relations de coopération avec le Système économique latino-américain et à œuvrer au moyen d’initiatives conjointes à la réalisation des objectifs du Millénaire en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Ligue des Etats arabes (A/57/386)

Le rapport du Secrétaire général récapitule les domaines de coopération entre les organismes des Nations Unies et la Ligue des Etats arabes, y compris leurs institutions spécialisées et programmes respectifs, durant la période de juillet 2001 à août 2002.

Parmi les consultations et échanges d’informations, il faut signaler que le Secrétaire général a participé à la Réunion au sommet de la Ligue des Etats arabes qui s’est tenue à Beyrouth les 27 et 28 août 2002. Le Secrétaire général de la Ligue a joué un rôle constructif dans l’application par l’Iraq de l’accord relatif à la restitution d’archives koweïtiennes. Il a été convenu à cet égard que la Ligue des Etats arabes enverrait sur place des représentants qui participeraient à l’opération de restitution.

Du 30 avril au 2 mai 2002, une réunion sur la coopération entre l’ONU et les organisations régionales a été tenue au Siège de l’Organisation, dans le cadre du suivi de la quatrième réunion de haut niveau entre le Secrétaire général et les chefs du secrétariat des organisations régionales tenue en 2001. Cette réunion avait pour objectif principal d’élaborer des modalités de coopération pratique dans les domaines de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix, dans le cadre établi lors des troisième et quatrième réunions de haut niveau. Une réunion de travail bilatérale entre des représentants de la ligue des Etats arabes et de l’ONU a également été organisée, au cours de laquelle les questions du renforcement des capacités du secrétariat de la Ligue, de la coopération économique et du désarmement et les questions humanitaires ont été examinées. Des suites ont été données aux différentes propositions adoptées lors de ces réunions générales.

Les organismes qui ont collaboré avec la Ligue des pays arabes sont: le Département de l’information du Secrétariat de l’ONU; la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale; la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement; le Programme des Nations Unies pour le développement; le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme; le Fonds des Nations Unies pour la population; le Fonds des Nations Unies pour l’enfance; le Programme alimentaire mondial; l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient; le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme; l’Organisation internationale du Travail; l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture; l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture; l’Organisation de l’aviation civile internationale; l’Union internationale des télécommunications; l’Union postale universelle; l’Organisation météorologique mondiale; l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.

Enfin, une réunion sectorielle sur la coopération entre les secrétariats des deux organisations a eu lieu en juin 2002 au Caire, sur l’utilisation des technologies de l’information aux fins du développement.


Projet de résolution (A/57/L.32)

Aux termes de ce projet de résolution, présenté par le Liban au nom de ses coauteurs, l’Assemblée générale, consciente qu’il faut renforcer davantage la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes, demande aux institutions spécialisées et autres organismes et programmes des Nations Unies de continuer à coopérer avec le Secrétaire général et entre eux, ainsi qu’avec la Ligue des États arabes et ses organisations spécialisées, pour donner suite aux propositions multilatérales visant à renforcer et à développer leur coopération dans tous les domaines. Elle leur demande, entre autres, de renforcer la capacité de la Ligue des États arabes et de ses institutions et organisations spécialisées à tirer parti de la mondialisation et des technologies de l’information et à relever les défis du nouveau millénaire en matière de développement, et d’informer le Secrétaire général, le 6 juin 2003 au plus tard, des progrès accomplis dans leur coopération avec la Ligue des États arabes et ses organisations spécialisées.

L’Assemblée demande également aux institutions spécialisées et autres organismes et programmes des Nations Unies d’accroître leur coopération avec la Ligue des États arabes et ses organisations spécialisées dans les domaines prioritaires que sont l’énergie, le développement rural, la désertification et les ceintures vertes, l’information et la formation professionnelle, la technologie, l’environnement, l’information et la documentation, le commerce et les finances, les ressources en eau, le développement du secteur agricole, l’émancipation de la femme, les transports, les communications et l’information, le renforcement du rôle du secteur privé ainsi que le renforcement des capacités. Elle réaffirme également qu’il importe de tenir en 2003 la prochaine réunion générale consacrée à la coopération entre des représentants des secrétariats des organismes des Nations Unies ainsi que du secrétariat général de la Ligue des États arabes et des secrétariats de ses organisations spécialisées.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques

La note du Secrétaire général (A/57/576) transmet le rapport de 2001 de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques présenté par son Directeur général.


Projet de résolution (A/57/L.31)

Aux termes du projet de résolution présenté sur ce point par les Pays-Bas au nom de ses coauteurs, l'Assemblée générale, ayant reçu le rapport annuel pour 2001 de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques sur l'application de la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction, prend note de ce rapport. Elle décide d'inscrire à l'ordre du jour de sa cinquante-neuvième session la question subsidiaire intitulée Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (A/57/217)

Le rapport du Secrétaire général fait le point sur l’application de la résolution 56/126 qui porte sur la coopération entre les organismes des Nations Unies et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) depuis le dernier rapport sur la question en date du 29 juin 2001. L’Assemblée générale avait en effet reconnu la contribution de plus en plus importante de l’OSCE à l’instauration et au maintien de la paix et de la sécurité internationales dans sa région, grâce à son action en matière d’alerte rapide et de diplomatie préventive, notamment celle menée par le Haut Commissaire pour les minorités nationales, et à ses activités dans les domaines de la gestion des crises et du relèvement d’après les conflits, ainsi que dans celui de la maîtrise des armements et du désarmement.

Les organismes des Nations Unies qui ont collaboré avec l’OSCE sont les suivants: le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, dont les Départements suivants: affaires politiques, affaires de désarmement, opérations de maintien de la paix, ainsi que le Bureau de la coordination des affaires humanitaires; l’Office des Nations Unies à Genève; le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme; le Bureau pour le contrôle des drogues et la prévention du crime; la Commission économique pour l’Europe; le Programme des Nations Unies pour le développement; le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés; le Fonds des Nations Unies pour l’enfance; le Programme alimentaire mondial; l’Organisation internationale pour les migrations.

Le rapport rappelle en conclusion que des efforts particuliers ont été menés pour améliorer la concertation et la coopération sur le terrain et entre les sièges des entités concernées, ce qui a permis de renforcer la coordination pour mieux utiliser les ressources de la communauté internationale dans l’intérêt des pays bénéficiaires. L’Organisation des Nations Unies reste actuellement à la tête des efforts menés en Abkhazie, en Géorgie et au Tadjikistan, tandis que l’OSCE pilote les interventions en République de Moldova et en Ossétie du Sud (Géorgie) ainsi que les efforts déployés pour régler le conflit dans la région du Haut-Karabakh (Azerbaïdjan) et aux alentours. L’Organisation des Nations Unies et l’OSCE devraient continuer à se répartir les tâches en fonction de leurs points forts respectifs.

Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation des Etats américains (A/57/267)

Dans son rapport, le Secrétaire général décrit les mesures prises pour donner suite à la résolution 55/15 de l'Assemblée générale en date du 3 novembre 2000. Le Département des affaires politiques est le centre de coordination pour la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation des Etats américains (OEA). Parallèlement aux activités périodiques de liaison entre le Département et le secrétariat de l'OEA, de nombreux organismes des Nations Unies mènent une collaboration de grande envergure et échangent régulièrement des informations avec l'OEA et ses éléments constitutifs.

Le rapport détaille dans un premier temps certaines de ces activités de collaboration notamment face à la crise en Haïti, ainsi, entre autres, qu'au Guatemala et au Pérou. Il donne ensuite des informations détaillées sur les activités de consultations et d'échange d'informations ainsi que sur les informations reçues des organismes des Nations Unies.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de la Conférence islamique (A/57/405)

Le rapport annuel du Secrétaire général passe en revue la coopération entre les organismes des Nations Unies et l’Organisation de la Conférence islamique, y compris leurs institutions spécialisées et programmes respectifs, pour la période de juillet 2001 à août 2002. Il met l’accent sur la réunion générale entre les organismes des Nations Unies et l’Organisation de la Conférence islamique et de ses institutions spécialisées qui s’est tenue à Vienne en juillet 2002. Les représentants des deux organisations qui ont participé à la réunion ont reconnu l’importance de la coopération mutuelle et l’utilité des réunions générales pour l’examen systématique de la coopération et l’instauration de nouveaux contacts. Il a été convenu qu’à mesure que la coopération s’élargit, de nouveaux domaines d’interaction, comme le dialogue entre les cultures et les civilisations, les droits de l’homme, le désarmement, le contrôle des drogues et la prévention du crime pourraient être examinés, comme des progrès réalisés dans les domaines suivants: développement de la science et de la technologie; commerce et développement; coopération technique entre pays islamiques; assistance aux réfugiés; sécurité alimentaire et agriculture; éducation et élimination de l’analphabétisme; mécanismes d’investissement et coentreprises; mise en valeur des ressources humaines; environnement, santé et population; développement des activités artistiques ou artisanales et promotion du patrimoine.

Les organismes suivants du système des Nations Unies qui ont collaboré avec les institutions de l’Organisation de la Conférence islamique sont: La Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale; la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement; le Fonds des Nations Unies pour la population; le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés; le Fonds des Nations Unies pour l’enfance; le Programme alimentaire mondial; l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient; le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme; l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture; l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture; l’Union postale universelle; le Fonds international de développement agricole; l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.


Projet de résolution (A/57/L.28)

Aux termes de ce projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par le Soudan, l'Assemblée générale, notant le renforcement de la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation de la Conférence islamique, ses organes subsidiaires et ses institutions spécialisées et apparentées, prie les deux organisations de continuer de coopérer à la recherche commune de solutions à des problèmes mondiaux tels que ceux ayant trait à la paix et à la sécurité internationales, au désarmement, à l'autodétermination, à la décolonisation, aux droits fondamentaux de la personne, au développement socioéconomique et à la coopération technique.

En outre, l'Assemblée générale demande instamment à l'Organisation des Nations Unies et à d'autres organismes des Nations Unies, en particulier aux institutions chefs de file, de fournir à l'Organisation de la Conférence islamique et à ses organes subsidiaires et ses institutions spécialisées et apparentées une assistance accrue, notamment sur le plan technique, en vue de renforcer la coopération. Elle décide d'inscrire à l'ordre du jour de sa cinquante-neuvième session la question intitulée Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation de la Conférence islamique.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique (A/57/475)

Le rapport du Secrétaire général décrit, comme l’a demandé l’Assemblée générale au paragraphe 7 de sa résolution 56/41 du 7 décembre 2001, la coopération entre l’ONU et le Forum des îles du Pacifique dans les domaines de la prévention des conflits, de la paix et de la sécurité. Cette coopération, fondée sur la Déclaration du Millénaire et la Déclaration de Biketawa, vise à soutenir les efforts que déploient le Forum et ses Etats Membres pour faire face aux menaces actuelles et nouvelles en matière de sécurité dans la région. Le rapport rend compte également de diverses activités menées par les institutions spécialisées et d’autres organisations et programmes des Nations Unies avec le Forum dans les domaines économique et social et dans le domaine de l’environnement notamment.

En outre, le Secrétaire général estime que les perspectives d’élargissement et d’approfondissement de la coopération sont considérables dans des domaines tels que la bonne gouvernance, les droits de l’homme et les droits des populations autochtones, l’appui au processus démocratique et la primauté du droit dans la région. Il semble tout à fait possible selon le Secrétaire général de développer la coopération et la complémentarité entre les deux organisations dans le domaine de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix, notamment en ce qui concerne les missions d’évaluation communes, la surveillance des élections et de la paix et la formation. Il est également recommandé aux secrétariats des deux organisations de développer leur contacts sur une base plus structurée, plus régulière et plus transparente.


Projet de résolution (A/57/L.21)

Par l’adoption de ce projet de résolution, introduit au nom de ses coauteurs par Fidji, l’Assemblée générale, affirmant qu’il faut renforcer la coopération entre les organismes des Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique dans le domaine du développement économique et social comme dans celui des affaires politiques et humanitaires, inviterait le Secrétaire général à prendre les mesures nécessaires pour promouvoir et élargir la coopération et la coordination entre les secrétariats des deux organisations. Elle recommanderait de faire entamer par les Secrétariats du Forum des îles du Pacifique et de l’Organisation des Nations Unies de nouvelles consultations en vue de développer les relations et d’encourager les activités coopératives de manière plus structurée, plus régulière et plus transparente, et notamment d’envisager la possibilité de donner à l’avenir un caractère officiel à la coopération et à la coordination entre les deux organisations.

L’Assemblée inviterait les organes compétents des Nations Unies, en consultation avec le Forum des îles du Pacifique, à mettre en application le Schéma de coopération pour la consolidation de la paix adopté en 2001 à la quatrième réunion de haut niveau entre l’ONU et les organisations régionales, en élaborant des programmes à long terme de consolidation de la paix afin de porter remède aux menaces à la sécurité dans la région du Forum des îles du Pacifique. Elle prierait instamment les institutions spécialisées et autres organismes et programmes des Nations Unies de coopérer avec le Secrétaire général pour entreprendre, maintenir et accroître les consultations et les programmes avec le Forum des îles du Pacifique.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires

La Note du Secrétaire général (A/57/255) transmet le rapport du Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires pour 2001.


Projet de résolution (A/57/L.40)

Aux termes du projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par la Roumanie, l’Assemblée générale décide d’inscrire à l’ordre du jour de sa cinquante-neuvième session la subdivision du point de l’ordre du jour intitulée “Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires”.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté de développement de l’Afrique australe (A/57/94 et Add.1)

Le rapport du Secrétaire général concerne les activités et programmes entrepris en coopération avec la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Jusqu’à la fin du système d’apartheid et l’instauration d’un gouvernement démocratique en Afrique du Sud, en 1994, les relations ont été essentiellement axées sur la fourniture d’une assistance économique et technique pour accroître l’autosuffisance économique des pays de la SADC, souligne le représentant. Depuis lors, la communauté internationale, et l’ONU en particulier, ont soutenu les efforts de la SADC pour promouvoir le développement durable et l’intégration régionale dans des domaines économiques et sociaux aussi nombreux que variés.

L’Allemagne, l’Australie, le Canada, l’Espagne, la Fédération de Russie, la Norvège, la Suède et le Japon, sont les Etats Membres qui ont apporté une aide financière et technique aux pays de l’Afrique australe. La Déclaration de Berlin signée le 6 septembre 1994 a établi un cadre global de dialogue entre la SADC et l’Union européenne afin de promouvoir la paix, la démocratie et le développement durable dans cette région, précise le représentant. L'assistance financière fournie à la SADC par l'Union européenne se chiffrent à plus de 121 millions d’euros, destinés à financer au total une vingtaine de projets. Les objectifs et priorités ci-après ont étés convenus avec le secrétariat de la SDAC: renforcement de l’intégration et de la coopération économique régionale; promotion de systèmes et valeurs économiques, politiques et sociaux communs; renforcement de la solidarité, de la paix et de la sécurité au niveau régional; et intégration à l’économie mondiale.

L’Organisation des Nations Unies, quant à elle, s’est engagée dans des actions concrètes en coopération avec la SADC dans les domaines du désarmement, des opérations de maintien de la paix, des affaires humanitaires, économiques et sociales, et de l’information, en renforçant son implantation régionale dans ces domaines. En matière de développement, l’aide fournie dans le cadre du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) porte sur des problèmes aussi variés que la sécurité alimentaire, le VIH/sida, la réforme agraire et la condition féminine. Les autres départements concernés de l’Organisation ont pris des mesures pour amorcer et renforcer les activités de coopération avec la SADC et ses Etats Membres dans tous les domaines du développement économique et social, coopération que l’Organisation se dit prête à intensifier.


Projet de résolution (A/57/L.30)

Aux termes du projet de résolution sur ce thème présenté au nom de ses coauteurs par l’Angola, l’Assemblée générale, préoccupée par la situation extrêmement difficile à laquelle les pays d’Afrique australe se heurtent sur le plan humanitaire et notant avec une profonde préoccupation que des conditions météorologiques défavorables ont provoqué la sécheresse qui sévit à l’heure actuelle dans la région, en particulier dans les zones rurales, demande à la communauté internationale de continuer à aider les autorités angolaises, en leur fournissant une assistance humanitaire financière et matérielle, à atténuer les souffrances du peuple angolais, en particulier des enfants, des femmes et des personnes âgées. Elle demande aux autorités angolaises de continuer à affecter les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de politiques et programmes économiques et sociaux permettant d’améliorer les conditions de vie du peuple angolais. L’Assemblée note avec une satisfaction particulière les contributions financières et autres que la communauté internationale a fournies en réponse à l’appel conjoint que la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et l’Organisation des Nations Unies ont lancé le 18 juillet 2002, à New York, pour solliciter une assistance en vue d’écarter la menace d’une crise humanitaire dans la région. Elle engage l’Organisation des Nations Unies et la Communauté internationale à répondre avec générosité aux besoins créés par la sécheresse qui sévit en Afrique australe en apportant leur soutien aux stratégies de prévention et de gestion de la sécheresse.

L’Assemblée générale engage la communauté internationale et les organes et organismes compétents des Nations Unies à continuer de fournir une assistance financière, technique et matérielle à la SADC pour la mise en œuvre de son plan stratégique indicatif de développement régional et l’application intégrale du nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Elle les engage également à fournir à la SADC les ressources voulues pour lui permettre de réaliser les objectifs de développement du Millénaire et appliquer les décisions adoptées par les principales conférences et réunions au sommet des Nations Unies en insistant expressément sur le renforcement du rôle des femmes dans le processus de développement.

Par ce projet de résolution, l’Assemblée générale demande également à la Communauté internationale, en particulier à l’Organisation des Nations Unies, de continuer à contribuer à la promotion de la paix et de la stabilité de la République démocratique du Congo (RDC) et à aider au relèvement et à la reconstruction économique du pays. Elle prie instamment toutes les parties à l’Accord de Lusaka ainsi qu’aux Accords de Pretoria et de Luanda d’œuvrer à leur

application rapide et intégrale, de coopérer avec l’Organisation des Nations Unies et l’Union africaine et souligne par ailleurs qu’il est indispensable et d’une extrême importance de renforcer le rôle de l’Organisation des Nations Unies dans la tâche qu’elle mène en vue du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration volontaires pour contribuer à une paix durable en RDC.

L’Assemblée générale demande également à la communauté internationale de continuer à soutenir les mesures prises par la SADC pour combattre le VIH/sida et de continuer à aider les pays qui accueillent des réfugiés à relever les défis qui en résultent sur les plans économique, social, humanitaire et environnemental.

Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est


Projet de résolution (A/57/L.16)

Aux termes de ce projet de résolution, présenté au nom des pays membres de l’ANASE par le Cambodge, l'Assemblée générale, se félicitant de la coopération entre l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est et le système des Nations Unies, encourage l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est et l'Organisation des Nations Unies à développer leurs contacts et à poursuivre, selon le cas, l'identification de domaines de coopération. Elle prie également le Secrétaire général de lui rendre compte, à sa cinquante-neuvième session, de l'application de la présente résolution et décide d'inscrire à l'ordre du jour provisoire de sa cinquante-neuvième session le point subsidiaire Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est.

Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de l’unité africaine (A/57/351)

Le rapport du Secrétaire général présente les transformations de l’0rganisation de l’Unité africaine, qui a cessé d’exister depuis le 9 juillet 2002, en Union africaine, le 10 juillet de la même année. La mise en place de la nouvelle organisation a nécessité en effet la création de nouveaux organes et de nouvelles structures ainsi que l’élaboration du mandat et du règlement intérieur. L’Organisation des Nations Unies a apporté sa contribution en dépêchant des experts pour aider l’OUA dans cette tâche. Le rapport fait également un compte-rendu des activités des différents organismes qui ont collaboré avec l’Organisation de l’unité africaine durant l’année considérée: Département des affaires politiques; Département des opérations de maintien de la paix; Bureau de la coordination des affaires humanitaires; Département de l’information; Commission économique pour l’Afrique; Programme des Nations Unies pour le développement; Fonds des Nations Unies pour la population; Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida et Haut Commissariat aux droits de l’homme.

Durant l’année considérée, les différents volets du programme de coopération entre l’ONU et l’OUA ont été mis en œuvre avec succès, l’OUA travaillant sous la direction de son nouveau Secrétaire général. La création de l’Union africaine, ainsi que la décision, prise à son premier sommet, tenu à Durban en juillet 2002, d’instaurer un secrétariat provisoire et un président provisoire de l’Union africaine, devraient aboutir à un examen complet du programme de coopération entre les deux organisations. Aux termes du précédent programme bisannuel, le programme de coopération entre l’ONU et l’OUA devait être examiné en 2002. Néanmoins, l’OUA estimait que, du fait de la transition vers l’Union africaine et de la nécessité d’établir les structures et les fonctions de ses nouvelles institutions, il était préférable d’attendre que les organes directeurs aient convenu des structures et fonctions de la nouvelle organisation. Les conditions alors réunies seraient davantage propices au bon déroulement de l’examen demandé.

Le rapport rappelle en conclusion que l’ONU se tient prête à collaborer avec l’Union africaine à l’élaboration de ses nouvelles structures et programmes, ainsi qu’à la réalisation de ses nouveaux objectifs, notamment le nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique et la Conférence panafricaine sur la sécurité, la stabilité, le développement et la coopération en Afrique. Pour que l’intégration de la communauté économique régionale dans la nouvelle Union africaine soit complète, le rapport recommande par ailleurs de rationaliser et simplifier les programmes de coopération entre l’ONU et certains groupements régionaux.


Projet de résolution (A/57/L.39)

Aux termes du projet de résolution, présenté au nom de ses coauteurs par l’Afrique du Sud, l’Assemblée générale, reconnaissant la nécessité de mieux coordonner et harmoniser les diverses initiatives lancées par le système des Nations Unies afin de favoriser le développement de l’Afrique, se félicite de la coopération existant entre l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies et demande à ces deux organisations de faire en sorte que l’Union africaine soit associée plus étroitement à toutes les activités de l’Organisation des Nations Unies intéressant l’Afrique. Elle demande au Secrétaire général des Nations Unies et au Président intérimaire de la Commissions de l’Union africaine de revoir l’accord de coopération entre l’ONU et l’OUA pour tenir compte de la création de l’Union africaine, et encourage le Secrétaire général à renforcer les moyens du Bureau de liaison des Nations Unies avec l’Union africaine.

L’Assemblée prie le système des Nations Unies d’aider davantage l’Union africaine à renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles du Conseil pour la paix et la sécurité de l’Union africaine, notamment pour ce qui est des éléments suivants: mise en place de systèmes d’alerte rapide; assistance technique et formation de personnel civil et militaire; échange régulier et suivi d’informations et coordination sur le plan de l’information; prestation d’une assistance aux missions sur le terrain de l’Union africaine dans ses divers États membres; renforcement des capacités pour la consolidation de la paix avant et après la cessation des hostilités sur le continent, et appui au Conseil pour la paix et la sécurité en vue de la réalisation d’opérations humanitaires sur le continent. En outre, l’Assemblée engage les organismes des Nations Unies à examiner la possibilité d’aider l’Union africaine dans la mobilisation des ressources financières en appui au Fonds pour la paix de l’Union africaine, dans la mise en place du Groupe des sages et dans la création d’un comité d’état-major et d’une force africaine en attente.

Le projet de résolution engage l’Organisation des Nations Unies, agissant en consultation avec l’Union africaine, à encourager les pays donateurs à fournir aux pays africains des fonds, des moyens de formation et un soutien logistique approprié pour les aider à améliorer leurs capacités en matière de maintien de la paix, l’objectif étant de leur donner les moyens de participer activement aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies; et l’engage également à contribuer, selon que de besoin, à accroître la capacité de l’Union africaine en matière de déploiement de missions d’appui à la paix.

L’Assemblée générale demande aux organismes des Nations Unies de poursuivre leur coopération avec l’Union africaine en vue de la création des organes de l’Union et de l’application du protocole de son acte constitutif et du Traité instituant la Communauté économique africaine; et leur demande également, ainsi qu’à la communauté internationale, d’appuyer le nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Elles les encourage enfin à appuyer effectivement les efforts déployés par l’Union africaine pour pousser la communauté internationale à appliquer comme il se doit le Programme de Doha pour le développement, adopté en novembre 2001, notamment en engageant des négociations visant à accroître substantiellement l’accès au marché de sorte à favoriser la croissance durable de l’Afrique.

L’Assemblée souligne la nécessité pour l’Organisation des Nations Unies et l’Union africaine d’instaurer sans tarder une étroite coopération et des programmes concrets pour faire face aux problèmes que soulève la prolifération des armes légères et des mines antipersonnel, et demande en outre aux organismes des Nations Unies, à l’Union africaine et à la communauté internationale de resserrer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme à l’échelle mondiale en appliquant les traités, protocoles et autres instruments internationaux et régionaux pertinents de lutte contre le terrorisme, notamment le Plan d’action adopté à Alger le 14 septembre 2002.

Le projet de résolution engage les organismes des Nations Unies à accroître leur appui à l’Afrique pour la mise en œuvre de la déclaration issue de la réunion extraordinaire au sommet de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’OUA sur le VIH/sida, la tuberculose, le paludisme et autres maladies infectieuses, et de la Déclaration d’engagement sur le VIH/sida adoptée en juin 2001 lors de la session extraordinaire de l’Assemblée générale; et demande à ces organismes d’appliquer le Plan d’action figurant dans le document intitulé “Un monde digne des enfants”. Elle exhorte les organismes des Nations Unies à appliquer sans tarder la résolution 56/135 de l’Assemblée générale en date du 19 décembre 2001 sur l’assistance aux réfugiés, aux rapatriés et aux personnes déplacées en Afrique et à appuyer effectivement les Africains dans leurs efforts visant à intégrer les problèmes des réfugiés dans les plans nationaux et régionaux de développement.


Déclarations

M. Jan Kavan, Président de l’Assemblée générale, a affirmé en début de séance que la « Journée de l’industrialisation de l’Afrique” était l’occasion de nous rappeler que plus de 30 pays les moins avancés sur 48 dans le monde étaient situés en Afrique. A ce titre, il a affirmé que les industries de base et les industries manufacturières étaient indispensables aux bon fonctionnement de l’économie et de l’industrie du continent africain. Le Président a en outre souligné que, d’ici à 2025, plus de 50 % de la population africaine vivrait dans des villes. Rappelant le programme d’action envisagé par le NEPAD, il a affirmé que le nouveau Partenariat se fixait, entre autres, comme objectif de mettre un terme à la marginalisation du continent dans le processus de mondialisation. A cet égard, il a estimé que les nouvelles technologies avaient un rôle important à jouer, appelant la Communauté internationale à supprimer les obstacles au développement des Techniques de l’information et de la communication (TIC) en Afrique, notamment en facilitant les partenariats publiques et privés. Enfin, le Président a fait valoir l’importance des partenariats bilatéraux et multilatéraux pour favoriser le développement du continent.

M. Wolfgang Hoffmann, Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), présentant le rapport de la Commission, a rappelé que le Traité constituait la pierre angulaire du régime international de la non-prolifération du désarmement. Son interdiction totale de tout essai nucléaire dans quelque environnement que ce soit, aidera à mettre un terme au développement de nouvelles armes nucléaires. A ce jour, le Traité a été signé par 166 pays et ratifié par 97 pays (31 ratifications proviennent d’Etats de l’Annexe 2 – il en faut 44 pour que le document entre en vigueur). Le nombre de ratifications et le rythme auquel elles s'opèrent témoignent du ferme soutien international qu'il recueille, a estimé M. Hoffmann. La Commission préparatoire, créée il y a six ans, a eu pour tâche principale, avec son secrétariat technique provisoire, d'établir le régime de vérification de la mise en conformité avec les dispositions du Traité.

Le régime global de vérification devra être opérationnel au moment de l'entrée en vigueur du Traité et capable de détecter toute explosion nucléaire souterraine, dans l'eau ou dans l'atmosphère et il s'appuie sur quatre éléments, a expliqué M. Hoffmann: le Système de contrôle international; un processus de consultation et de clarification pour les cas de non-conformité avec le Traité; les Etats parties auront le droit de réclamer une inspection s'ils pensent qu'un essai nucléaire a été mené et de rassembler des informations contre l'éventuel auteur de cette violation; enfin, des mesures de confiance contribueront à résoudre les problèmes qui pourraient survenir. Le Système international de surveillance (IMS) compte 321 postes d'observation et 16 laboratoires chargés d'observer la terre pour détecter d'éventuelles explosions nucléaires. Quarante-trois pour cent des systèmes de contrôle est désormais opérationnel. Leur mise en place a été rendue possible par les pays qui disposent de telles installations chez eux, a-t-il relevé.

Un système de communication mondiale (GCI) transmet les données sismiques, hydroacoustiques et infrason, depuis ces installations IMS vers le réseau mondial. En outre, le Centre international de données offre les produits et services nécessaires pour analyser les données relatives au respect du Traité. Il reçoit des données brutes qu'il traite et transmet aux Etats, pour analyse définitive. Le système de vérification dans sa totalité est en permanence mis à niveau, a assuré M. Hoffmann.

Les inspections sur site constituent une procédure finale: la Commission a acquis du matériel d'inspection et met actuellement en place un pool d'inspecteurs internationaux; elle a effectué en octobre sa première inspection sur le terrain au Kazakhstan. Les technologies de vérification ont le potentiel d'offrir des applications civiles et scientifiques qui pourront être mises au service des objectifs du développement durable. Les données sismiques à infrason et hydro-acoustiques peuvent être utilisées pour rechercher des informations sur les séismes et les tsunamis, les catastrophes naturelles, leur prévention, les changements climatiques, etc. Les technologies radio-nucléides permettent de détecter et d'étudier la radioactivité naturelle et de repérer les changements dans l'environnement. Par ailleurs, la Commission organise des programmes de formation à l'appui des Etats signataires pour leur permettre de renforcer leurs capacités nationales à observer le Traité: elle a ainsi organisé des ateliers sur l'analyse et le stockage des données, les technologies au services des inspections sur sites ou sur les applications du Traité. Des ateliers ont eu lieu au Sénégal et au Kenya; la semaine prochaine un autre sera inauguré dans la région Caraïbes en Jamaïque et en 2003 en Azerbaïdjan, à Fidji et en Malaisie.

M. Hoffman a rappelé que depuis le 15 juin 2000, l'Assemblée générale a adopté un accord de coopération avec la Commission préparatoire, l'acceptant ainsi comme nouveau membre de la famille de l'ONU. Tout en restant indépendante, la Commission peut désormais contribuer aux programmes et objectifs des Nations Unies. Elle a demandé depuis à devenir membre à part entière du Conseil des directeurs du Secrétariat des Nations Unies, car il serait important pour l'Assemblée générale d'être tenue au courant du développement de cette organisation à une époque où les préoccupations vont croissantes sur le développement des armes de destruction rapide, a-t-il considéré.

M. Rogelio Pfirter, Directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, a rappelé les trois missions, de désarmement, de non-prolifération et de coopération internationale, de l’OIAC. Les missions restent d’actualité à l’heure où des dizaines de milliers de munitions ou d’agents chimiques sont répertoriés dans les arsenaux de plusieurs pays et constituent des armes de choix pour les groupes terroristes. En dépit des efforts des Etats Membres et de l’Organisation, les activités de destruction des armes chimiques demanderont des efforts plus importants à l’avenir. Mais, comme l’a souligné le Directeur général, le facteur quantitatif n’est pas suffisant, et d’abord parce que la Convention sur les armes chimiques est plus qu’un instrument de désarmement multilatéral. Le nombre des inspections se multipliera certes à l’avenir, mais la nature de cet exercice sera également affectée par l’influence conjointe des nouvelles technologies, des techniques industrielles et des leçons apprises dans les récentes dernières années par nos inspecteurs. Ainsi, nous devrions élargir le champ des activités de surveillance dans l’industrie en général, a souligné le Directeur général.

Par ailleurs, la coopération internationale et l’assistance sont plus que de bonnes intentions pour la Convention sur les armes chimiques. Les activités de l’Organisation dans le champ de la coopération internationale mettent en évidence que la Convention sur les armes chimiques n’est pas un document qui va s’exécuter tout seul, mais requiert au contraire une interaction et une interrelation entre le Secrétariat technique et les Etats membres, à travers leurs autorités nationales, ainsi qu’avec les Nations Unies et d’autres organisations internationales. Si la perception d’une menace et une nouvelle conception de l’urgence sont apparues au lendemain des tragiques attaques subies par les Etats-Unis le 11 septembre 2001, le Directeur général a rappelé toutefois que l’OIAC n’était pas une agence du contre-terrorisme, bien que la mise en œuvre active des dispositions du Traité puisse contribuer à prévenir cette menace. Un instrument multilatéral tel que la Convention présente l’avantage supplémentaire de rassembler les forces qui pourraient rester autrement dépendantes les unes des autres à un moment où la lutte pour collecter des ressources reste ouverte.

Le Directeur général a déclaré qu’il ne pouvait manquer de mentionner l’importance que son Organisation attache au principe d’universalité de la Convention sur les armes chimiques, rappelant que si 147 Etats Membres étaient parties au Traité, ce dernier restait ouvert à tous les Etats sans exception, et constituait pour chacun d’entre eux, qu’il soit possesseur ou non d’armes chimiques, un instrument duquel il est possible de tirer un bénéfice d’abord pour sa propre sécurité, mais aussi dans d’autres domaines importants comme celui de l’utilisation pacifique de la chimie.

Rappelant qu’en conformité avec les dispositions de la Convention, l’Organisation conduira en avril, à la Haye, la première Conférence depuis son entrée en vigueur, M. Rogelio Pfirter a souhaité une large participation des Etats Membres, au plus haut niveau possible, ainsi que la présence active de la société civile et des organisations internationales. Il a tout particulièrement invité l’ONU, dont la présence sera la preuve de son attachement aux objectifs de l’Organisation.

M. Movses Abelian (Arménie), présentant le projet de résolution A/57/L.11 relatif à la Coopération entre les Nations Unies et l’Organisation économique de la mer Noire a rappelé que l’un des principaux objectifs de l’Organisation était de promouvoir la coopération intrarégionale et le développement de partenariat dans la région. Il a affirmé également que le projet de résolution accordait une grande importance à la coopération entre l’Union européenne et l’ONU, entre autres. Enfin, il a estimé que l’adoption de cette résolution permettrait de renforcer l’image internationale de l’Organisation économique de la mer Noire.

M. Ouch Borith (Cambodge), s’exprimant au nom de l’Association des pays de l’Asie du Sud (ANASE) a présenté le projet de résolution A/57/L.16 relatif à la coopération entre l’ONU et l’ANASE. A cet égard, le représentant a fait valoir l’importance d’une telle coopération pour permettre à l’ANASE d’atteindre ses objectifs, notamment l’accélération de la croissance économique, des progrès sociaux, du développement culturel et de la promotion de la paix et de la sécurité dans la région.

M. Amraiya Naidu (Fidji), s'exprimant au nom du Groupe des îles du Pacifique, et présentant le projet de résolution sur la Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique (A/57/L.21) a rappelé les trois décennies d'existence de cette organisation régionale et expliqué que seule la coopération régionale permettait aujourd'hui la viabilité d'une région constituée de 1 200 langues différentes, de milliers de petites îles éloignées les unes des autres par des distances considérables, sur lesquelles les changements économiques et les effets des catastrophes naturelles avaient une forte influence. Les relations du Forum avec les Nations Unies, grâce à son statut d'observateur auprès de l'Assemblée générale, ont permis à la région d'élargir la coopération dans les domaines de la pêche, du commerce, des droits de l'homme, du droit des océans et de la démocratie notamment. M. Naidu, jugeant que l'ONU avait apporté au Forum une assistance éclairée, a déclaré que ce texte souhaitait réaffirmer l'engagement de la région en faveur de ce partenariat et renforcer une telle coopération.

M. Altay Cengizer (Turquie), présentant le projet de résolution sur la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation de coopération économique (A/57/L.22) a fait valoir qu'il était de plus en plus évident que le succès de la mondialisation requiert une coopération renforcée entre les organisations internationales, une meilleure répartition des tâches et une collaboration dans le souci de l'efficacité. Le document soumis aujourd'hui à l'Assemblée générale vise dans cet esprit, à accroître encore la coopération avec l'ONU, en particulier dans les domaines de la santé, de l'environnement, de la sécurité alimentaire, du transfert de technologies ou de l'approvisionnement énergétique. A cet égard, le représentant a souligné que parmi les nouveaux membres de l'Organisation, l'Afghanistan nécessitait une attention particulière et avait déjà fait l'objet d'un Plan spécial de la part de l'OCE.

M. Walter Balzan (Malte), présentant le projet de résolution A/57/L.23 sur la Coopération entre les Nations Unies et le Conseil de l’Europe a affirmé que son pays avait pour objectifs principaux d’une part, de poursuivre le processus d’unification politique de l’Europe, sur la base des structures de coopération existant au sein du Conseil de l’Europe et d’autre part, de renforcer les dimensions sociales et culturelles de l’intégration européenne à l’échelle du continent tout entier. Par ailleurs, il a fait valoir l’importance d’une Europe forte au sein d’une communauté internationale mieux organisée pour faire face efficacement à la menace du terrorisme international, jugeant essentiel le rôle du Conseil de l’Europe à cet égard. En outre, il a estimé que, dans un contexte de mondialisation, il était primordial d’accentuer la coopération déjà solide entre l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de l’Europe, appelant à ce titre les Etats Membres à appuyer la résolution.

M. Felipe Paolillo (Uruguay) a présenté le projet de résolution sur la Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et le Système économique latino-américain (A/57/L.24) qui actualise la résolution 56/98 de l'Assemblée générale. Il a rappelé que depuis la signature de l'accord en 1991 entre les deux organisations, la coopération entre les deux entités avait évolué de façon satisfaisante et fructueuse pour les deux parties. La diversification de cette coopération est la preuve que les questions régionales, économiques et sociales sont étroitement liées entre elles; il est donc nécessaire de se coordonner sur des questions de plus en plus complexes afin d'arriver un échange majeur d'information et d'expérience. Le document préconise donc un approfondissement de la coopération, sans oublier que l'objectif est de mobiliser des ressources pour parvenir aux objectifs du Millénaire, a expliqué le représentant.

S’exprimant au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), M. Basile Ikouebe (République du Congo) a présenté le projet de résolution A/57/L.25 sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté économique. Parmi les initiatives de cette coopération, il a rappelé les efforts du Comité consultatif permanent des Nations Unies sur les questions de sécurité en Afrique centrale, dont la création participe en effet de cette volonté politique de mettre sur pied un mécanisme sous régional de diplomatie préventive et de sécurité collective, cadre privilégié d’une coopération efficace entre l’ONU et les Etats d’Afrique centrale dans un domaine très sensible. Le représentant a ajouté que divers mécanismes de prévention, de gestion et de règlement des conflits sont en gestation. De leur côté, les pays de la région ont engagé des actions multiples destinées à consolider les droits humains, la démocratie et la bonne gouvernance, et donné une nouvelle dynamique au processus d’intégration sous régionale en réactivant la CEEAC.

M. Stafford Neil (Jamaïque) a présenté le projet de résolution A/57/L.26 sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Communauté des Caraïbes, qui appelle notamment à renforcer cette coopération, et enjoint les agences spécialisées et les organisations et programmes du système des Nations Unies à initier, maintenir et augmenter les consultations et échanges avec la Communauté des Caraïbes, particulièrement dans les domaines identifiés par la seconde Réunion générale de mars 2000. Le projet de résolution salue également les initiatives des Etats Membres pour appuyer la coopération entre les deux Secrétariats, recommande que la troisième Réunion générale se tienne à New York en mars 2003, et demande au Secrétaire général de l’ONU de présenter un rapport au cours de la cinquante-neuvième session de l’Assemblée générale.

M. Elfatih Mohamed Ahmed Erwa (Soudan), présentant le projet de résolution A/57/L.28 sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation de la Conférence islamique, s’est félicité de la coopération existante entre l’ONU et l’OCI. Il a affirmé que le projet de résolution appelait à trouver les moyens de renforcer les modalités de cette coopération et invitait tout le système des Nations Unies à accroître leur soutien technique et autre à l’Organisation de la Conférence islamique.

M. Houssam Diab (Liban), présentant le projet de résolution sur la Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) (A/57/L.29) a expliqué qu'il s'agissait d'une mise à jour de la résolution 56/45 de l'Assemblée générale. Le préambule porte particulièrement sur les engagements essentiels adoptés par les chefs d'Etat ayant le français en partage dans le Plan d'action de Beyrouth. Ces engagements constituent les axes mobilisateurs où la francophonie peut et doit jouer un rôle majeur afin de lutter contre la pauvreté et contribuer à l'émergence d'une mondialisation équitable porteuse de paix et de progrès, de démocratie et des droits de l'homme au profit des populations les plus vulnérables de tous les pays. Le dispositif souligne la coopération de plus en plus étroite et féconde entre l'ONU et l'OIF, a indiqué le représentant en citant le domaine politique au niveau des secrétariats, ainsi que dans le domaine de la coopération économique et de la diplomatie préventive notamment. Il a souhaité que cette coopération s'étende à de nouveaux domaines.

Poursuivant en arabe, M. Diab a également introduit le projet de résolution sur la Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et la Ligue des Etats arabes (A/57/L.32): les liens actuels entre les deux organisations reflètent la coopération et l'intégration envisagées au Chapitre VIII de la Charte, a-t-il estimé. Les nouvelles réalités politiques internationales évoluent de façon considérable et ont donné une responsabilité accrue à l'ONU qui doit trouver des solutions aux problèmes qui menacent la paix et la sécurité internationales. Compte tenu de la situation au Moyen-Orient, il a jugé nécessaire d'intensifier cette coopération et pour l'ONU de jouer un rôle de plus en plus important pour mettre fin à l'agression des Palestiniens et à l'occupation de leur territoire par Israël. Il a estimé que pour l'heure, la réponse de l'Iraq à la résolution 1441 (2002) était un premier pas. Le projet de résolution contient en préambule des paragraphes qui soulignent la volonté des deux organisations de renforcer encore leur coopération; le dispositif invite au renforcement de la coopération dans les domaines politique, économique, social, culturel et humanitaire.

M. Izata (Angola) a présenté le projet de résolution sur la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) (A/57/L.30) dont l'objectif, a-t-il souligné, est de renforcer la coopération entre l'ONU et les pays de la région, en particulier dans les domaines de préoccupation que sont la consolidation de la démocratie, de la paix et de la sécurité, et du développement durable. Le texte intègre les développements récents comme l'adoption du nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), les avancées vers la paix en Angola et en République démocratique du Congo et la difficile situation humanitaire en Afrique australe, ainsi que l'impact du HIV/sida et des maladies infectieuses comme la tuberculose. Le projet de résolution prie la communauté internationale de soutenir avec les ressources appropriées les efforts pour mettre en œuvre les objectifs de la Déclaration du Millénaire et des grands sommets et conférences des Nations Unies et l'appelle à poursuivre les efforts de lutte contre le sida. Il exprime également son appui aux réformes économiques mises en œuvre par les Etats membres de la SADC en faveur d'une meilleure intégration régionale et invite la communauté internationale à appuyer leurs efforts en faveur du renforcement de leurs capacités.

M. Arjan Paul Hamburger (Pays-Bas) a présenté le projet de résolution A/57/L.31 portant sur la Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques. Cette résolution, une fois adoptée, permettra à l’Assemblée générale d’inclure à sa cinquante-neuvième session un ordre du jour intitulé “Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques”.

M. Juan Gabiel Valdés (Chili) a présenté le projet de résolution A/57/L.38 sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire, qui reconnaît notamment le développement des relations importantes entre les deux organisations. Il rappelle par ailleurs que l’Organisation des Nations Unies a accordé à l’Union interparlementaire son statut privilégié d’observateur, l’autorisant ainsi à lui transmettre gratuitement ses documents officiels. Le projet de résolution invite en retour les agences spécialisées des Nations Unies à considérer la possibilité de concéder à l’Union interparlemantaire des modalités similaires et demande au Secrétaire général d’adopter des mesures en vue de renforcer la coopération et les relations entre l’Union parlementaire et l’Assemblée générale.

M. Dumisani S. Kumalo (Afrique du Sud), s’exprimant au nom de l’Union africaine, a présenté le projet de résolution A/57/L.39 sur la coopération entre les Nations Unies et l’Union africaine. A cet égard, il a affirmé que ce projet de résolution reflétait l’avènement des institutions de l’Union africaine, dont l’objectif est d’établir la paix et la sécurité sur le continent africain. En outre, le représentant a affirmé que, selon la résolution, toute assistance technique ou financière aidant à la mise en place des nouvelles structures de l’UA - Fonds de la paix, groupe des sages, Comité d’état-major et Force africaine en attente- permettrait de renforcer les capacités du continent en matière de gestion, de prévention et de résolution des conflits. Les institutions que l’Afrique met en place avec l’UA permettront de renforcer la culture de la démocratie, de la bonne gouvernance, du respect des droits de l’homme et de la justice, a-t-il en outre fait valoir.

M. Alexandru Niculescu (Roumanie), présentant au nom des coauteurs le projet de résolution relatif à la Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), a réaffirmé l’attachement de sa délégation à l’entrée en vigueur rapide et à la mise en œuvre du TICEN. A cet égard, la collaboration étroite établie entre les Nations Unies et le Secrétariat exécutif de l’OTICE constitue une étape clef vers le désarmement, la non-prolifération et l’édification d’un monde plus pacifique et sûr. Le projet de résolution, a précisé M. Niculescu, est le fruit d’une série de consultations engagées à Vienne et à New York, et souhaite qu’il recueille un plus large soutien de la part des délégations.

M. Kanu Agaby, Ministre de la justice du Nigéria, a présenté le projet de résolution relatif à la Coopération entre l'Organisation des Nations Unies et l'Organisation juridique consultative pour les pays d'Asie et d'Afrique (AALCO) (A/57/L.18) qu'il préside et qui réunit 45 pays. Il a rappelé le rôle de cette organisation dans le domaine du droit international et indiqué que son programme actuel inclut plusieurs questions importantes. Etant donné le caractère transnational du processus de mondialisation, il s'est dit conscient qu'il serait difficile de traiter du droit international hors des réalités politiques et économiques. La mondialisation, selon lui, doit permettre la réalisation des idéaux, d'un monde sans frontières, ce qui signifie qu'aucune nation ne doit être un refuge pour la corruption et que les fonctionnaires corrompus d'où qu'ils soient, devront être punis, a-t-il estimé. AALCO, selon lui, dispose de nombreux atouts pour faire face aux nouveaux enjeux qui se présenteront.

A cet égard, a-t-il indiqué, le projet de résolution se réfère à l'étroite coopération existant entre cette organisation et les agences des Nations Unies dans les domaines de la lutte contre la corruption, l'élimination du terrorisme international et du trafic des drogues et des personnes humaines, ainsi que dans la promotion des droits de l'homme. A la lumière du travail mené par AALCO, a précisé le Ministre, il sera nécessaire de promouvoir une meilleure interaction entre cette organisation et la Sixième Commission. Par ailleurs, le Ministre a annoncé que le paragraphe 6 du projet de résolution avait été supprimé à la demande expresse d'AALCO.

M. Mohammad H. Fadaifard (République islamique d'Iran) a commenté dans un premier temps le rapport sur la coopération entre les Nations Unies et l'Organisation de la Conférence islamique. Il a encouragé la coopération régionale dans la poursuite des objectifs des Nations Unies et a recommandé l'intensification de réunions régulières entre l'ONU et l'OCI dans certains domaines tels que le développement durable, le maintien de la paix, la coopération culturelle et l'éducation, notamment par le biais de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Il a poursuivi en soulignant que l'OCI et les Nations Unies pouvaient intervenir conjointement dans le combat contre l'islamophobie pour garantir la protection de 1,2 milliard de musulmans dans le monde et encourager le dialogue entre les civilisations et les religions. La coopération entre l'Organisation de coopération économique et les agences, fonds et programmes des Nations Unies, doit s'intensifier, a-t-il poursuivi, notamment dans le domaine du renforcement des capacités, par le truchement du renforcement du rôle du PNUD, où de l'organisation des transports, grâce à l'expertise de la CNUCED. Par ailleurs, de nouveaux domaines de coopération comme la lutte contre le trafic de drogues, la lutte contre le VIH/sida, le développement du tourisme, pourraient être explorés et faire l'objet de stratégies intégrées entre l'Organisation de coopération économique et des agences telles que le FNUAP, l'UNIFEM ou le PNUCID. Enfin, s'agissant de la coopération entre l'ONU et l'Organisation consultative juridique afro-asiatique (OCJAA), il a jugé que les observations et recommandations de l'OCJAA étaient très importantes pour les États Membres dans la préparation des réunions de la Commission du droit international et celle de la Sixième Commission, de même que sur les questions de droit commercial et de négociations, M. Fadaifard prônant à ce titre une intensification des contacts entre les deux organisations.

Mme Elle Margrethe Loj (Danemark), s'exprimant au nom de l'Union européenne, a remarqué que la coopération entre l'ONU et les autres organisations régionales pouvait entraîner une meilleure efficacité, des ambitions et une légitimité plus grandes et minimiser aussi le risque de doublons. Saluant le rôle de nombreuses organisations régionales à travers le monde, elle s'est particulièrement arrêtée sur la nouvelle Union africaine dont la création est à marquer, selon elle, d'une pierre blanche et qui peut donner un nouvel élan à l'Afrique. Elle s'est félicitée des correspondances fortes établies entre paix, stabilité, bonne gouvernance et développement. Elle a également souligné que l'Union voyait dans le NEPAD une excellente base pour un nouveau Partenariat entre l'Afrique et la communauté internationale, jugeant que sa mise en œuvre serait accélérée par un renforcement de la coopération régionale.

Mme Loj a rappelé qu'en tant que membre de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe, l'Union européenne attachait une grande importance à la mise en œuvre de la plate-forme de coopération sur la sécurité, mettant en avant le bon exemple de coopération qu'a représenté la réunion de haut niveau sur le terrorisme, en juin, à Lisbonne. La représentante a noté avec satisfaction que la coopération entre les Nations Unies et l'Organisation internationale de la francophonie avait continué de s'étendre au cours de l'année écoulée pour couvrir des domaines d'intérêt commun comme la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l'homme.

Enfin, elle s'est félicitée de la poursuite de la coopération entre l'ONU et la Commission préparatoire de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires: les deux organisations se soutiennent mutuellement et se complètent en matière de sécurité et de désarmement, a-t-elle estimé.

M. Cheah Sam Kip (Malaisie) a noté avec satisfaction la coopération entre les Nations Unies et l’Union interparlementaire, et les initiatives prises dans ce cadre par les deux organisations dans des domaines tels que la paix et la sécurité, le développement social et économique, les questions relatives aux enfants et aux femmes, le droit international, les droits de l’homme, la démocratie, le trafic de stupéfiants et le crime transnational organisé, et enfin le terrorisme. Il a demandé à ce que l’Assemblée générale reconnaisse par ailleurs la contribution de l’Union au travail de l’Assemblée et de ses corps subsidiaires. Le représentant s’est également exprimé sur la coopération entre les Nations Unies et l’Organisation de la Conférence islamique, saluant le renforcement continu des liens entre les deux organisations, et a suggéré que de nouveaux domaines d’interaction s’en dégagent sans faire de tort toutefois aux priorités déjà identifiées.

Saluant la tâche accomplie dans les domaines économique, politique et social, la Malaisie attend maintenant la conclusion du mémorandum d’accord entre le Programme alimentaire mondial et l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture, qui devrait paver la voie à une action dans le domaine de l’éducation. La délégation malaisienne s’associe pleinement à la déclaration faite par le Cambodge au nom des pays du sud-est asiatique, et se félicite des actions entreprises par les agences spécialisées de l’ONU en matière d’éradication de la pauvreté, de bonne gouvernance, de prévention des catastrophes, d’environnement et sur le rôle des femmes dans la société. Elle espère que cette coopération se renforcera à l’avenir, comme elle soutient par ailleurs celle qui existe entre les Nations Unies et l’Union africaine, qui devra être particulièrement resserrée dans le contexte du nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

M. Abdallah Baali (Algérie) a affirmé que le point relatif à la coopération entre l’ONU et l’Union africaine revêtait cette année un caractère particulier car intervenant dans un contexte de transformation de l’OUA en Union africaine et du lancement du NEPAD. A cet égard, il a déclaré que l’ONU devait tenir le rôle principal en vue de renforcer les capacités institutionnelles de l’Union africaine et de mobiliser le soutien international à une mise en œuvre du NEPAD, estimant que les propres réalisation de l’ONU sur le continent africain en dépendaient. Le développement économique et social de l’Afrique ne peut être réalisé que dans la stabilité et à la faveur d’un climat de paix et de sécurité, a en outre fait valoir le représentant, estimant qu’aussi bien les organes des Nations Unies que les pays africains eux-mêmes avaient pris conscience de cette réalité. A cet égard, il a souligné l’importance d’une coopération accrue entre l’ONU et l’UA notamment en matière de prévention et de règlement des conflits, estimant qu’il convenait toutefois, pour que cette coopération atteigne tous ces objectifs, de faire en sorte qu’elle ne débouche pas, à terme, sur un transfert pur et simple vers les pays africains de responsabilités en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationale, qui, aux termes de la Charte, incombent en premier chef à l’ONU.

Par ailleurs, M. Baali s’est félicité de la volonté exprimée par le Secrétariat des Nations Unies d’aider l’Union africaine à mettre en place ses nouvelles structures et a affirmé qu’il attachait la plus grande importance à la réussite du projet d’appui du PNUD à la planification de la phase de transition de l’OUA à l’UA. Il a, en outre, souligné les difficultés auxquelles fait face la coopération dans le secteur humanitaire et notamment en ce qui concerne le nombre inquiétant de réfugiés sur le continent. L’absence d’infrastructures appropriées pour faire face au flux de réfugiés rend difficile, voire impossible dans certain cas, la prise en charge d’une telle situation par le seul pays hôte, a-t-il souligné, appelant à ce titre le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à s’acquitter scrupuleusement de son mandat. Déplorant le manque de ressources en la matière, en dépit des appels consolidés déjà lancés, le représentant a de nouveau appelé la communauté internationale à fournir une assistance adéquate à l’Union africaine et aux gouvernements africains touchés par les problèmes de réfugié, de rapatriés et de personnes déplacées.

M. Mobarak (Égypte) a expliqué, en sa qualité de parlementaire, que la coopération entre les Nations Unies et l'Union interparlementaire est incontournable pour répondre aux défis de la mondialisation, dans la mesure où les parlements sont les moteurs du processus législatif au plan national. Il a demandé le renforcement du leur rôle dans la gestion des affaires internationales et dans le suivi des traités et des conventions internationales, notamment celles qui sortent du cadre bilatéral. Il a donné l'exemple du Sommet de la terre de Rio, en 1992, et du plan d'Action 21 qui, une fois adopté, a donné lieu à un désengagement total des Gouvernements qui n'aurait pas été possible si les parlements avaient été associés au suivi des engagements pris à Rio et dans Action 21. S'agissant du Sommet de Johannesburg, il a estimé que les engagements pris ne pouvaient tomber à leur tour dans l'oubli et a revendiqué le droit des parlementaires du monde à avoir leur place dans le suivi du Plan d'action de Johannesburg et du Consensus de Monterrey. Le représentant a ensuite exprimé sa préoccupation à propos de la condition des parlementaires palestiniens, regrettant que les membres élus du Conseil législatif palestinien soient victimes de l'oppression israélienne et ne puissent quasiment plus établir de contact avec la population des territoires palestiniens occupés.

M. Ole Peter Kolby (Norvège) a estimé qu'il n'y avait qu'au travers de la coopération sur des questions d'intérêt commun que les Nations Unies et les organisations régionales pourraient pleinement et efficacement réaliser leurs potentiels. A cet égard, il a salué la naissance cet été, à Durban, de l'Union africaine (UA) qui montre l'attachement de l'Afrique à relever les défis du XXIè siècle. Ceci, a-t-il indiqué, est encore ravivé par le lancement du NEPAD. Il convient de souligner l'importance d'une coopération forte et concrète entre l'ONU et l'UA, a poursuivi le représentant, notamment pour honorer les hautes ambitions des nations africaines dans les domaines de la prévention et de la résolution des conflits, de la bonne gouvernance et de la démocratie. Le représentant a souligné qu'il était encouragé par les engagements forts du Secrétaire général en faveur du renforcement de cette coopération. Celle-ci sera particulièrement importante pour la diplomatie préventive, et les opérations de maintien et de restauration de la paix. L'UA a adopté un agenda très ambitieux, et l'ONU a un rôle important d'assistance à jouer, a-t-il insisté.

Concernant la coopération de l'ONU avec l'OSCE, le représentant norvégien a rappelé qu'elle avait fort bien fonctionné sur le terrain, notamment au Kosovo, grâce à un partage efficace des tâches. Par ailleurs, à la suite des attaques du 11 septembre 2001, il a rappelé à quel point la coopération était importante dans la guerre contre le terrorisme en Afghanistan et avec l'Asie centrale en général: il s'agit selon lui de chercher les moyens de renforcer cette coopération et d'identifier les domaines dans lesquels des synergies peuvent être trouvées.

Enfin, M. Kolby a fait valoir la nécessité d’associer davantage les parlements aux travaux des Nations Unies en expliquant que ce sont eux qui décident de débloquer ou non les fonds pour financer l'aide au développement et les organisations internationales: sur ce point, il a fortement appuyé la résolution sur la coopération entre l'ONU et l'Union interparlementaire qui autoriserait celle-ci à participer aux sessions de travail de l'Assemblée générale en qualité d'observatrice. Il s'agit là d'une décision attendue de longue date, a-t-il conclu.

M. Prem Chand Gupta (Inde) a jugé que la contribution et l'expertise de l'Organisation juridique consultative afro-asiatique (OCJAA) avaient été essentielles pour faciliter la participation des pays d'Afrique et d'Asie aux travaux de l'Organisation dans le domaine des lois et des traités. L'OCJAA continue d'aider les États membres dans la préparation de réunions juridiques, que ce soit sur l'environnement, le commerce ou l'état de droit, et nombre de projets de déclaration sont préparés par l'OCJAA sur des sujets tels que les réfugiés, le droit humanitaire, les procédures d'extradition, ou encore les investissements. En outre, M. Gupta a souligné l'importance des travaux de l'Organisation consultative pour les délibérations de la Sixième Commission dans les domaines du droit de la mer et des océans, de la lutte contre le terrorisme, des droits de l'homme ou de l'environnement. Il a recommandé une intensification des échanges entre l'ONU et l'OCJAA, notamment par l'organisation de séminaires sur les questions les plus actuelles dans le domaine du droit international. Des échanges entre spécialistes du droit international, à l'intérieur de l'Asie et de l'Afrique, mais également au-delà de ces régions, doivent être promus, tout comme des programmes de formation et de bourses de recherche en droit international doivent être financés, a dit le représentant de l'Inde. M. Gupta a assuré que le nouveau siège de l'OCJAA devrait être achevé d'ici à l'an prochain à New Delhi, et il a invité davantage d'États à se joindre aux travaux de l'Organisation consultative qui est devenue un organe incontournable en matière de promotion du droit international.

M. Munshi Faiz Ahmad (Bangladesh), a estimé que la nécessité de renforcer les liens de coopération entre les différentes organisations régionales et internationales pertinentes et les Nations Unies - ses organes et ses agences - ne souffre aucune discussion.

Dans ce contexte, le Bangladesh salue le rapport du Secrétaire général sur la coopération entre les Nations unies et l’Union interparlementaire (UIP), a dit le représentant. Ce rapport rend compte des excellents travaux menés par les parlementaires, notamment dans les domaines de la paix et de la sécurité, du développement durable et des droits de l’homme.

Les efforts cumulés des parlementaires à l’échelon national contribuent à la réalisation des buts et objectifs fixés par l’Organisation, a-t-il poursuivi. Dans ce cadre, l’Union interparlementaire a été, au cours des dernières années, un lieu d’échange fécond où parlementaires et législateurs des différents pays ont pu partager leur point de vue sur les questions d’actualité les plus importantes. Une telle coopération permet également à l’Organisation des Nations Unies et aux institutions rattachées d’apprécier les particularités de chaque situation locale et nationale, et d’agir en conséquence.

En conclusion, le représentant a indiqué que les parlementaires appartenant à l’opposition comme à la majorité de son pays participaient régulièrement et activement aux activités de l’UIP.

M. Papa Louis Fall (Sénégal) a salué le fait que l’ONU avait toujours entretenu, avec un certain bonheur, des relations étroites avec le continent africain qui a plus que jamais conscience que l’Organisation universelle lui est proche, sent ses pulsations et reste à l’écoute de ses préoccupations les plus légitimes. A cet égard, il a rappelé que les nouveaux chantiers de l’Afrique convergeaient vers trois paramètres qui nécessitaient le soutien indispensable de l’ONU: la lutte contre le terrorisme, le renforcement de la paix et la promotion du développement. S’agissant de la lutte contre le terrorisme, le représentant a rappelé que le Sommet africain avait adopté en octobre 2001 la “Déclaration de Dakar contre le terrorisme” et a cité plusieurs mesures adoptées pour endiguer les phénomènes et pratiques qui font le lit du terrorisme, affirmant que ces initiatives traduisaient la ferme détermination de l’Afrique à jouer un rôle plus actif dans la lutte contre le terrorisme mais dont la réussite dépend grandement du concours et de l’appui de l’ONU notamment.

En ce qui concerne le renforcement de la paix, le représentant a souligné que la rédemption économique du continent resterait un mirage aussi longtemps que persisteront les conflits. A cet égard, il a affirmé que le soutien décisif de l’ONU était attendu au Libéria, par delà le cadre du Groupe de contact international sur le pays, et qu’il était grand temps qu’un cessez le feu définitif intervienne au Libéria, afin d’autoriser le déploiement rapide d’une force d’interposition et la restauration de la paix et de la sécurité. S’agissant de la Côte d’Ivoire, il a souhaité l’aboutissement heureux des négociations ouvertes à Lomé. Enfin, le représentant a mis l’accent sur la promotion du développement de l’Afrique. A ce titre, il a jugé essentielle la coopération entre l’ONU et le NEPAD, estimant que la quête de la synergie entre les deux organisations devrait être confiée à un “Conseiller des Nations Unies chargé de fonctions spéciales pour l’Afrique” dont le rôle ne devrait pas se confiner à des tâches bureaucratiques, mais s’étendre au déploiement d’une action résolument dynamique, pragmatique et proactive au service du NEPAD.

M. Andreas Gross (Suisse), s’est exprimé en tant que parlementaire et à titre personnel sur la coopération entre les Nations Unies et l’Union interparlementaire. Il a déclaré qu’il fallait globaliser la démocratie afin d’humaniser la globalisation. A cet égard, le Conseil de l’Europe est un exemple de comment les parlementaires délégués par leurs parlements nationaux deviennent le moteur d’une organisation transnationale. Une telle base parlementaire est sans aucun doute un élément nécessaire à l’augmentation de la légitimité, l’efficacité et la capacité de l’ONU de pouvoir résoudre les problèmes existentiels des peuples dans l’intérêt général du monde. L’autre expérience du Conseil de l’Europe, qui mérite d’être considérée par les autres organes transnationaux continentaux et par l’ONU, est l’autorité qu’il a créée pour protéger efficacement les droits de l’homme de chaque citoyen, y compris ceux blessés par leurs Etats. En conclusion, M. Gross a préconisé pour l’ONU de s’inspirer des méthodes de financement de l’Union européenne et, rappelant les suggestions de M. Jacques Delors, de créer un Conseil économique de sécurité qui réagirait aux crises financières et à l’appauvrissement des peuples.

M. Jagdish Koonjul (Maurice), plaidant pour l'intensification de la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales et spécialisées, s'est intéressé en particulier à la coopération des Nations Unies avec l'Union africaine, avec la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), et l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il s'est félicité dans un premier temps du renforcement de la coopération entre les Nations Unies et l'Union africaine au cours de l'année écoulée dans le domaine de la prévention des conflits et dans les efforts menés en vue d'atténuer les tensions, que ce soit aux Comores ou à Madagascar. L'Union africaine est actuellement dans une phase de transition, a observé M. Koonjul, et la contribution et l'expertise des agences, fonds et programmes des Nations Unies, tels que le PNUD, dans ce processus de réforme des institutions panafricaines ne peuvent être qu'encouragées. Il a souhaité ensuite que le Conseil pour la paix et la sécurité de l'Union africaine dispose du soutien renforcé des Nations Unies dans le domaine de la prévention des conflits et du maintien de la paix, et à cet égard, le représentant a plaidé pour le renforcement des capacités panafricaines de maintien de la paix. M. Koonjul a recommandé l'intensification des contacts entre le Conseil de sécurité des Nations Unies et la Commission de l'Union africaine, conformément aux recommandations faites par le Groupe de travail ad hoc du conseil chargé de cette question. En outre, le représentant a insisté sur la nécessité pour les Nations Unies de coordonner l'assistance internationale à la mise en œuvre du NEPAD.

Dans un second temps, le représentant a estimé que la coopération entre l'ONU et l'OIF est basée sur la complémentarité et guidée par leurs avantages comparatifs réciproques. Dans le domaine politique, outre la contribution de l'OIF au règlement des conflits dans plusieurs États africains, notamment au Burundi et aux Comores, le représentant a salué la décision conjointe de l'ONU et de l'OIF de procéder régulièrement à des consultations dans les domaines de la diplomatie préventive, du rétablissement et de la consolidation de la paix. En
troisième lieu, M. Koonjul a, dans le cadre de la coopération entre l'ONU et la SADC, salué les progrès réalisés en Angola et en RDC et rappelé que la SADC avait pleinement coopéré aux efforts des Nations Unies dans le domaine du rétablissement de la paix dans les Grands Lacs, en contribuant à la signature des Accords de Pretoria et de Luanda. Il a appelé les Nations Unies à renforcer leur rôle et leur présence en RDC en particulier pour assurer le suivi du processus de DDRRR, et à coordonner la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu angolais d'avril 2002 avec la SADC.

M. Zhang Yishan (Chine) a salué le renforcement de la coopération entre les Nations Unies et l’Organisation juridique consultative afro-asiatique (OCJAA), rappelant que cette dernière était plus particulièrement attentive aux domaines relatifs à la coordination en matière juridique entre ses Etats Membres, aux dernières avancées en matière de droit international ainsi qu’aux questions juridiques d’intérêt commun aux pays d’Asie et d’Afrique. En outre, il a rappelé que l’OCJAA avait contribué au développement progressif et à la codification du droit international et que son influence unique en matière juridique dans la région ne cessait de s’étendre. L’Organisation consultative a renforcé sa coopération avec les Nations Unies depuis qu’elle est devenue observatrice au sein de l’Assemblée générale, a-t-il fait valoir, rappelant qu’elle examinait avec priorité les questions juridiques en rapport avec les Nations Unies et qu’elle coopérait activement avec la CDI. Par ailleurs, il a affirmé que la Chine avait appuyé la coopération entre l’ONU et l’OCJAA depuis qu’elle était devenue un Membre à part entière en 1983.

M. Francisco Seixas da Costa (Portugal), s'exprimant au nom du Président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui tiendra son conseil ministériel les 6 et 7 décembre à Porto, a rappelé que la prévention et la lutte contre le terrorisme avaient été la priorité centrale de la présidence, apportant une contribution importante à la stratégie nationale impulsée par les Nations Unies. Il a souhaité à cet égard un suivi des travaux de la Conférence organisée sur le terrorisme à Lisbonne en juin dernier entre le Secrétaire général et les représentants de la plupart des organisations internationales et régionales. La présidence portugaise a également travaillé à la mise au point d'une charte de l'OSCE sur la prévention et la lutte anti-terroriste qui devrait être adoptée à Porto. Aucune organisation, a-t-il poursuivi, ne saurait être, à elle seule, capable de contrer les menaces qui pèsent sur la sécurité collective et individuelle. Le renforcement de la coopération et de la coordination entre les organisations régionales est particulièrement d'actualité dans un monde globalisé, a-t-il estimé.

Par ailleurs, la prévention des conflits semble de plus en plus à l'avant-scène des efforts communs des deux organisations, ONU et OSCE, a indiqué le représentant en plaidant pour la promotion d'une culture de la prévention, dans le cadre du dialogue sur la consolidation de la paix initié par le Secrétaire général. Il a enfin salué la synergie déployée entre les deux organisations dans des domaines comme le développement durable, les petites armes, les opérations de paix notamment dans le sud-est de l'Europe (Kosovo, Moldova) et en Georgie ou en Abkhazie.

S’exprimant sur la coopération entre les Nations Unies et l’Union parlementaire, M. J. ENKHSAIKHAN (Mongolie) a affirmé que la voix parlementaire – la voix du peuple - devait être une composante du travail des Nations Unies, et que ces deux organisations, pourtant de nature et de structure différentes, avaient montré qu’elles étaient capables de coopérer fructueusement, notamment parce qu’elles partagent les mêmes objectifs – renforcer la paix et la sécurité internationales, assurer le soutien aux droits de l’homme, encourager les changements démocratiques, promouvoir le développement durable, réduire la pauvreté et encourager le progrès social. L’un des aspects constructifs de cette coopération pourrait être la conduite d’élections démocratiques. L’Union interparlementaire a accepté, par exemple, de participer à la cinquième Conférence des démocraties nouvelles ou restaurées, qui doit se tenir en juin prochain à Ulan Bator, Mongolie, sur la promotion de la bonne gouvernance et le renforcement du rôle de la société civile.

Le représentant a également pris la parole sur l’Organisation consultative juridique afro-asiatique, qui a laissé selon lui son empreinte sur le plus large processus de codification du siècle passé – la codification de la loi de la mer. Il a salué par ailleurs l’action de l’Organisation en faveur des programmes de l’ONU dans les domaines de l’environnement et du développement durable et de la création de la Cour pénale internationale. Sur ce dernier point, M. J. Enkhsaikhan croit que l’Organisation juridique consultative peut jouer un rôle dans l’accélération des procédures de ratification des Etats qui ne sont pas encore parties au Statut de Rome et la promotion des objectifs et principes énoncés dans la Déclaration du Millénaire, en encourageant les Etats à accepter plus largement les traités multilatéraux déposés auprès du Secrétariat général.

Mme Santana Pulido (Venezuela), intervenant sur le thème de la coopération entre les Nations Unies et l'Union interparlementaire, a rappelé que les parlements représentent la volonté populaire et doivent faire l'objet d'une intégration dans le suivi des grandes questions touchant au développement, à la paix et à la sécurité. Les parlementaires vénézuéliens apportent une dynamique particulière au suivi de certaines questions à l'ordre du jour de l'Assemblée générale, tout comme les parlements régionaux tels que le Parlement andin. Mme Pulido a insisté sur la nécessité d'associer de nouveaux acteurs dans les tâches visant à renforcer la paix et la démocratie, et à cet égard, l'Union interparlementaire fait figure d'acteur incontournable. La diplomatie parlementaire a contribué et continue de contribuer au règlement pacifique des différends, a-t-elle observé, et le respect du droit international par les États Membres se voit renforcé par la participation des parlementaires aux travaux des Nations Unies. Le Venezuela a prôné, par la voix de sa représentante, un renforcement et une institutionnalisation des contacts entre l'Union interparlementaire et les Nations Unies.

M. Luiz Tupy Calda de Moura (Brésil) s’est félicité que l’Assemblée générale ait octroyé le statut d’observateur à l’Union interparlementaire, qui devrait contribuer à resserrer les liens entre les Nations Unies et les parlements nationaux, et permettre à l’Organisation de bénéficier de son expérience en matière de multilatéralisme. Cette coopération devrait s’accomplir à travers l’introduction de la dimension parlementaire au débat de l’Assemblée générale aussi bien qu’à travers la diffusion des grands thèmes débattus au cours de l’Assemblée dans les instances parlementaires des Etats Membres. Ceci devrait favoriser la transmission et l’application nationales des directives adoptées en Assemblée générale.

M. Koumtog Laotegguelnodji (Tchad) a estimé nécessaire la coopération entre les Nations Unies et les organisations de coopération régionale et a rappelé le rôle de clé de voûte des Nations Unies dans la coopération internationale. Soulignant que la coopération régionale est un axe majeur de la politique étrangère du Tchad, le représentant a indiqué que la conduite de la politique d'intégration africaine de son Gouvernement relève du Ministère des affaires étrangères. Il a souhaité que le renforcement de la coopération entre les Nations Unies et l'Union africaine ait des effets d'entraînement positifs sur d'autres organisations d'intégration économique multisectorielle telles que la CEEAC, la CEDEAO, l'UMA, la CEN-Sad ou encore la SADC qui devraient elles-mêmes établir des liens de coopération entre elles grâce à l'assistance de l'ONU. Il s'agit, a-t-il expliqué, de tisser des faisceaux horizontaux de coopération intra-africaine et de bâtir des liens de coopération verticaux entre organisations régionales africaines et organisations régionales d'Amérique et d'Asie, souhaitant à cet égard que la coopération Sud-Sud soit encouragée et renforcée par les Nations Unies.

M. Samodra Sriwidjaja (Indonésie) a estimé que les organisations régionales avaient un rôle important à jouer en ce qui concerne la résolution des conflits, notamment des conflits locaux, grâce à leur unique position géographique et historique. Les organisations régionales peuvent également permettre d’accroître la participation des pays au sein du système international, a-t-il en outre fait valoir. Par ailleurs, le représentant a appuyé la résolution relative à la coopération entre l’ONU et l’ANASE, espérant qu’elle serait adoptée par consensus. Il a également fait valoir l’importance de la coopération entre les Nations Unies et le Forum des îles du pacifique ainsi que la coopération entre les Nations Unies et l’Union interparlementaire, se félicitant à ce titre de la décision du 6ème comité d’accorder à l’UIP un statut d’observateur. S’agissant de la coopération ente les Nations Unies et l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), le représentant a salué le développement d’infrastructures globales de vérification et s’est félicité du nombre croissant de ratifications du Traité, aujourd’hui porté à 97 pays. A cet égard, il a appelé la communauté internationale à poursuivre les efforts entrepris en faveur de la ratification du TICEN afin que l’entrée en vigueur de ce traité soit la plus rapide possible, et a encouragé la Commission préparatoire et le Secrétaire général à œuvrer en ce sens.


Droits de réponse

Exerçant son droit de réponse, le représentant d’Israël a demandé pourquoi le représentant égyptien s’est senti obligé de singulariser Israël dans le large contexte de la coopération en évoquant la situation au Moyen-Orient, sans rapport avec le débat. Il a déploré le fait que cette situation se soit déjà produite à plusieurs reprises, rappelant que son pays avait choisi, pour sa part, de s’abstenir de montrer du doigt, dans ce contexte, les violations du régime égyptien contre les droits de l’homme.

Exerçant son droit de réponse, le représentant de l’Egypte s’est dit surpris de la déclaration du représentant israélien, affirmant que l’Egypte avait seulement décrit des faits irréfutables qui ont lieu tous les jours dans les territoires palestiniens. Il a affirmé que le représentant d’Israël devait avoir honte du fait que son pays est un Etat d’occupation.


Rate this content
 
 
 
Average of 9 ratings 
Rating 2.67 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
Same author:
 flecheGlobal hunger continues to rise, new UN report says
 flecheL’ONU honore la mémoire de ceux qui ont péri lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994
 flecheUN sees 'worrying' gap between Paris climate pledges and emissions cuts needed
 flecheWorld Meteorological Day celebrates importance of clouds for weather, climate and water
 flecheSur fond de crise des migrants, un film hollywoodien raconte la déchirure de l’exil
 flecheBay of Bengal 'three times more deadly' than Mediterranean for migrants and refugees – UN
 flecheOral cholera vaccines to double to 6 million does after UN health agency approves new supplier
 flecheLe Fonds d'urgence de l'ONU affecte 100 millions de dollars à l'aide humanitaire dans neuf crises où le financement fait défaut
 flecheWorld leaders rally together on climate change
 flecheUnemployment makes youth vulnerable to radicalization
 flecheUN ‘Free & Equal’ campaign launches video spotlighting LGBT diversity, fight against homophobia
 flecheOn World Press Freedom Day, UN says free expression vital for global sustainability
 fleche‘Dire’ human rights situation in Ukraine likely to deteriorate further – UN
 flecheAs Yemen crisis deepens, UN food relief agency calls on warring factions to allow supply restock
 flecheLibyan parties open new round of UN-backed political talks aimed at restoring ‘stability and prosperity’
 flecheAfghan civilian casualties from ground combat rise in 2015: UN
 flecheDeputy UN chief calls for ‘hydro-diplomacy’ as world faces growing water shortages
 flecheOn International Day, UN underlines role of sport in promoting development, peace
 flecheLes enfants sont de plus en plus menacés dans les zones de guerre, selon Ban Ki-moon
 flecheCampaign to end violence against women kicks off
 flecheEbola: UN health agency reports encouraging signs in Nigeria, Guinea

 flecheUN Refugee Agency alarmed as Sri Lanka deports families seeking asylum
 flecheOn International Day, Ban says indigenous peoples can be 'powerful agents of progress'
 flecheDoctors, nurses and health staff urgently needed to combat ebola – UN health agency
 flecheImpact of Iraq conflict on minorities ‘devastating and irreversible’ – UN rights experts
 flecheIraq: amid rising violence, Ban urges political leaders to show unity in face of threats
 flecheTens of thousands more South Sudanese have fled fighting following truce – UN agency
 fleche‘The torch will be given to you’ to build better future, Ban tells students in Shanghai
 flecheRecent wave of attacks in north-east Nigeria ‘unprecedented’ – UN refugee agency
 flecheUN Chief calls on world leaders to "usher in new era of climate actions"
 flecheUN rights chief condemns rampant use of torture by Syrian forces, opposition groups
 flecheBacking Ukraine’s territorial integrity, UN Assembly declares Crimea referendum invalid
 flecheAir pollution now linked to 1 in 8 deaths worldwide, UN health agency reports
 flecheDarfour : l'ONU préoccupée par la multiplication des violences intercommunautaires
 flecheCorée du Nord : une commission de l'ONU réclame la saisine de la Cour pénale internationale
 flecheNew UN report highlights experiences, challenges faced by young migrants worldwide
 flecheCentral African Republic: UN humanitarian appeal for $247 million only 6 per cent funded
 flecheInternational Human Solidarity Day
 flecheFirst Chinese rover begins Moon exploration
 flecheHuman Rights Day: UN pays tribute to activists, landmark Vienna Declaration
 flecheUN chief pays tribute to life and legacy of South Africa’s Nelson Mandela
 flecheInternational Volunteer Day
 flecheONU : “le système des droits de l’homme aux Nations Unies est beaucoup plus solide qu’il y a deux décennies”, déclare Navi Pillay
 flecheUN officials urge concerted action to eradicate modern forms of slavery
 flecheWorld Toilet Day: UN urges breaking taboos, making sanitation for all a global reality
 flecheUN and partners highlight essential actions to reduce child deaths from pneumonia
 fleche24 October - United Nations Day
 flecheUN health agency urges Governments to end production, use of lead paint
 flecheInternational Day for the Eradication of Poverty
 flecheJournée internationale de la paix : l'ONU veut faire de l'éducation le pilier de sociétés tolérantes
 flecheWorld Happiness Report 2013
 flecheUrging political solution on Syria crisis, Ban warns of ‘tragic consequences’ of military action
 flecheDespite overwhelming opposition, millions of girls at risk of genital mutilation – UNICEF
 flecheHuman Rights Indicators: A Guide to Measurement and Implementation
 flecheLong-term impact of youth employment crisis could be felt for decades, warns UN report
 flecheFORESTS: UN forum endorses measures to improve sustainable forest management
 flecheUN General Assembly approves global arms trade treaty
 flecheEuro zone’s debt crisis and austerity policies continue to tamp down growth – UN report
 flecheChildren account for almost a third of all people trafficked globally – new UN report
 flecheHuman Rights Day, 10 December
 flecheInternational Youth Day, 12 August 2012
 flechePresident of Uruguay Mujica intervention in Rio +20
 flecheThe future we want
 flecheConference on Sustainable Development (Rio+20) ( 22 - 22 June 2012, Rio de Janeiro, Brazil)
 flecheAlmost 21 million people worldwide are victims of forced labour, UN finds
 flecheOn International Day, UN warns about link between racism and conflict
 flecheConcerted global efforts have led to great strides against extreme poverty – Ban
 flecheUN report on sexual violence during conflict singles out worst offenders
 flecheL'ONU appelle à un traité sur le commerce des armes qui protège les civils
 flecheThe United Nations Conference on Environment and Development (1992)
 flecheFor World Cancer Day, UN stresses early diagnosis to reduce mounting deaths
 flecheWomen’s education ‘smartest global investment,’ Ban tells World Economic Forum
 flecheUN chief outlines five-year action plan to build ‘the future we want’
 flecheUN Year in Review: Looking back at major events of 2011
 flecheONU : le multilinguisme peut contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire
 flecheUN officials call for building on momentum to promote human rights everywhere
 flecheUN invites young people to create its HIV/AIDS strategy through social media
 flecheUN-backed report spotlights links between global warming and extreme weather
 flecheArab Spring highlights rejection of corruption, says UN anti-crime chief
 flecheBan calls for harnessing potential of world’s poorest nations
 flecheUN officials call for more action to ‘stem the tide’ of racism and intolerance
 flecheWorking together, UN and French-speaking States can advance Arab Spring – Ban
 flecheUN: Economic troubles make delivery on anti-poverty commitments even more urgent
 flecheEfforts of UN-led global anti-malaria partnership save a million lives in a decade
 flecheUN chief stresses need to ‘connect the dots’ on sustainable development
 flecheInternational Day against Nuclear Tests, 29 August 2011
 flecheWorld Humanitarian Day - 19 August
 flecheUN high-level forum spotlights young people’s potential as agents of change
 flecheMajor progress towards Millennium Development Goals, but the most vulnerable are left behind, UN report says
 flecheEmpowering women helps fight poverty and other social ills, UN official stresses
 flecheUN rights body hits out against violence based on sexual orientation
 flecheUN Human Rights Council endorses principles to ensure businesses respect human rights
 flecheWorld’s largest economies generally avoiding protectionism – UN report
 flecheHomophobic hate crimes on the rise, UN human rights chief warns
 flecheBan urges poor nations' leaders to create conditions for economic development
 flecheGeneral Assembly designates friendship day and grants EU higher participation status
 flechePress freedom more relevant than ever in digital era, UN stresses
 flecheGlobal population to pass 10 billion by 2100, UN projections indicate
 flecheBan urges world to recall terrorism’s victims in wake of Osama bin Laden’s death
 flecheÉducation: L’ECOSOC relève une « crise de l'apprentissage » et une inadéquation entre systèmes éducatifs et marché du travail
 flecheUN political chief urges ‘bold and decisive’ steps to revive Middle East peace talks
 flecheUN envoy stresses need to prevent conflict-related sexual violence before it begins
 flecheAprès Fukushima, l'AIEA plaide pour un renforcement de la sûreté nucléaire
 flecheUN marks day against racial discrimination with focus on people of African descent
 flecheUN climate change chief urges governments to quickly implement Cancún accords
 flecheUN calls for ‘new era of social justice’ for all with basic services and decent jobs
 flecheSecurity Council discusses poverty and under-development as root of conflict
 flecheGeneral Assembly stresses need to invest in disaster mitigation measures
 flecheUrgent steps needed to curb rising food and other commodity prices, UN warns
 flecheNew UN Women’s body plans to reinforce presence at country level
 flecheFrom fighting poverty to building a safer world, UN chief outlines priorities for 2011
 flecheArab forum ends with call for action to protect children’s rights – UN
 flecheOn Human Rights Day, UN shines spotlight on role of rights defenders
 flecheClimate change effects on South America depicted graphically in UN report
 flecheGlobal economy unlikely to improve significantly next year – UN
 flecheAhead of climate talks, UN-led report outlines greenhouse gas emissions gap
 flecheInvesting in development will boost economic recovery, Ban tells G20 leaders
 flecheMassive challenges highlight key role of global governance, says Ban
 flecheFighting global hunger tops agenda at high-level UN talks in Rome
 flecheMore than 10 million new teachers needed to fill education goals, UN warns
 flecheSecurity Council stresses need for collective action to combat terrorism
 flecheBan urges world to pull together through UN to reach ‘great goals’ of our time
 flecheUN officials urge countries to remove criminal sanctions based on sexual orientation
 flecheBan issues call to world leaders to boost cooperation on development
 flecheUN-backed anti-corruption academy inaugurated in Austria
 flecheDenouncing "slavery in the modern age," UN launches plan against human trafficking
 flecheGlobal health the focus as annual UN event for civil society kicks off
 flecheSecurity council debates legal options for pursuing pirates off Somali coast
 flecheLa Conférence mondiale de la jeunesse s'ouvre au Mexique
 flecheEntretien avec Irina Bokova, Chef de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, les Sciences et la Culture
 flecheLaunching International Year of Youth, UN urges dialogue, respect across generations
 flecheGeneral assembly adopts resolution recognizing access to clean Water, sanitation as human right, by recorded vote of 122 in favour, none against, 41 abstentions.
 flechePress conference on establishment of new gender entity, "UN Women"
 flecheSale of people is one of top illegal businesses in Europe, UN report says
 flecheAfter years of debate, ICC Member States agree on definition of aggression
 flecheAt ICC review conference, Ban declares end to 'era of impunity'
 flecheUN the only forum for solving global problems – General Assembly President
 flecheUN body urges support for treaty regulating private military, security companies
 flecheUN human rights expert welcomes British law to stop predatory financial funds
 flecheLa hausse de demandeurs d'asile dans les pays riches est un mythe, selon le HCR
 flecheWorld Water Day 2010 on March, 22- Frequently asked questions on water quality
 flecheUN to review progress on the Millennium Development Goals at High-level meeting in September 2010
 flecheUN launches peacebuilding review group for quicker response in the field
 flecheAs electronic waste mountains soar, UN urges smart technologies to protect health
 flecheBan commits UN to harnessing support for African development needs
 flecheUN report paints grim picture of conditions of world’s indigenous peoples
 flecheL'Assemblée générale adopte le plan de rénovation du siège de l'ONU
 flecheUN sanctions against Al-Qaida amended with appointment of delisting official
 flecheUN crisis relief fund raises record $424 million in pledges as humanitarian needs mount
 flecheSwiss minaret ban discriminates against Muslims, says UN expert
 flecheUN officials urge intensified efforts to eliminate violence against women
 flecheMillions of poor across Africa set to suffer deepening food crisis, warns UN report
 flecheEra of increased mobility requires better protection of migrants’ rights, says Ban
 flecheBoom in international trade fails workers in developing world
 flecheUN launches online training course to fight terrorism
 flecheHead of UN rights probe into Gaza conflict urges accountability for war crimes
 flecheBan issues call for unity to world leaders as UN’s annual debate begins
 flecheSommet sur les changements climatiques - Foire aux questions
 flecheWorld falling short on pledges to lift people out of poverty – UN report
 flecheTackling impunity and discrimination among top priorities for UN rights chief
 flecheUN report proposes new Marshall Plan to promote development and save the planet
 flecheBan emphasizes key role of UN in tackling today’s challenges
 flecheLatest round of UN climate change talks kick off
 flecheBan Ki-moon calls on countries to introduce practical steps to adapt to climate change
 flecheAsamblea General celebra diálogo sobre responsabilidad de proteger
 flecheProposed climate change measures insufficient, Ban Ki-moon tells major economies
 flecheDismantling of protectionist trade measures, fulfilment of aid pledges among issues, as debate continues at UN conference on world financial crisis
 flecheUnited Nations Conference on the world financial and economic crisis and its impact on development (24 - 26 June 2009, New York, United States)
 flecheInternational Day spotlights need for more women in UN peacekeeping
 flecheToday’s challenges require global leadership, new multilateralism – Ban
 flecheUN announces launch of world’s first tuition-free, online university
 flecheNew UN plan to boost HIV services targets gay men and transgender people
 flecheScience can shield Africa from economic crisis, spur growth, UN official says
 flecheBan, in Princeton, urges a 'new multilateralism'
 flecheBan lauds efforts of UN forum for inter-cultural understanding in troubling times
 flecheExperts hail Australia’s backing of UN declaration of indigenous peoples’ rights
 flecheInternational Energy Conference 2009 (22-24 June 2009; Vienna, Austria)
 flecheUN spotlights five key areas to spur sustainable economic recovery
 flecheLa conférence mondiale sur l'eau s'ouvre à Istanbul
 flecheRevised UN estimates put world population at over 9 billion by 2050
 flecheCivil strife, peacemaking often tied to natural resources, UN report says
 flecheBan urges global pursuit of social justice, dignity for all
 flecheLa commission du développement social examine au cours d’une table ronde les incidences des crises mondiales sur le développement social
 flecheUN agency applauds US President's decision to resume funding
 flecheDeveloped countries hit hard by downturn in foreign investment, UN reports
 flecheAfrican festival will embody link between culture, peace, prosperity – UN official
 flecheUN human rights body to send fact-finding mission to Gaza
 flecheSecurity Council calls on Israel, Palestinians to end violence immediately
 flecheUN agency urges nations to fund ‘human rescue’ package needed to feed millions
 flecheSecretary-General calls for ‘Green New Deal’ at UN climate change talks
 flecheFinancial crisis could drive more people into slave-like conditions, Ban warns
 flecheQatar and UN pave way for paper-free global conferences
 flecheReligion can never justify terrorism or killing of innocents, General Assembly declares
 flecheBan appelle le G20 à empêcher que la crise financière ne devienne une tragédie humaine
 flecheConvention on the law of the non-navigational uses of international watercourses
 flecheBan calls for urgent measures to end DR Congo crisis at Nairobi summit
 flecheMassive growth in city populations could deepen poverty, warns Ban
 flecheBan highlights benefits of global migration in address to Philippine forum
 flecheLeadership and partnership more important than ever, Ban says on UN Day
 flecheMortgage crisis shows markets alone cannot ensure housing for all – UN expert
 flecheBan joins colleagues in compelling States to act against poverty
 flecheMarine fishing industry losing $50 billion annually, UN study finds
 flecheGandhi’s legacy of non-violent struggle vital in today’s world – UN officials
 flechePresident urges end to ‘business as usual’ as UN Assembly debate wraps up
 flecheTime to inject new energy into global partnership for development – Ban
 flecheLe président de l'Assemblée générale réclame plus de démocratie à l'ONU
 flecheWorld leaders tackle Africa’s development needs at General Assembly event
 flecheLes plus pauvres sont davantage exposés aux catastrophes naturelles, selon l'ISDR
 flecheDelivering on the Global Partnership for Achieving the Millennium Development Goals - MDG Gap Task Force Report 2008
 flecheUN climate change talks kick off in Ghana
 flecheGlobal postal industry looks towards future after UN meeting
 flecheAIEA: renouveau du nucléaire face à la pénurie d'énergies fossiles
 flecheBan joins General Assembly’s call for Olympic truce during Beijing Games
 flecheKaradžic arrest ‘decisive step’ toward ending impunity, says Ban
 flecheProposed EU policy on illegal immigrants alarms UN rights experts
 flecheFood crisis, climate change and MDGs top Ban's G-8 agenda
 flecheBan calls for rich nations to lead the way in fight against global crises
 flecheBan calls for ‘redoubled’ efforts on causes and consequences of forced displacement
 flecheOfficials from UN war crimes tribunals urge enhanced global support
 flecheCrise alimentaire : Réunion spéciale du Conseil économique et social
 flecheThousands gather for meeting on UN-backed treaty on biosafety
 flechePaludisme : le Secrétaire général veut une couverture universelle d'ici 2010
 flecheThousands gather as annual indigenous forum kicks off at UN Headquarters
 flecheProchaine Semaine mondiale d'action de l'UNESCO en faveur de l'éducation pour tous
 flecheBan, Ki-moon
 flecheBangkok climate change talks good start, but ‘huge’ task lays ahead – UN official
 flecheConsejo de Derechos Humanos inicia mecanismo de revisión periódica de países
 flecheUN report cites major gains in treating women and children with AIDS
 flecheBan Ki-moon outlines steps to bolster collaboration with regional organizations
 flecheClimate change threatens development efforts of world’s poor – UN official
 flecheUN unveils latest list of ‘10 Stories the World Should Know More About’
 flecheUN-backed potato conference will help shape tomorrow’s tuber
 flecheUrgent action crucial for Africa to meet its development targets – Ban Ki-moon
 flecheGlobalization must benefit ‘bottom billion’ of poor – Ban Ki-moon
 flecheThousands of languages face extinction, UN warns at start of International Year
 flecheBan Ki-moon urges early funding for $3.8 billion UN humanitarian appeal
 flecheMajor corporations to invest in UN-backed fight against AIDS, TB, malaria
 flecheConflict in Central African Republic uproots 300,000, UN reports
 flecheNo agreement reached on Kosovo’s future status in Security Council
 flecheUpdated UN strategy to monitor climate change with dozens of satellites
 flecheSecretary-General lays out challenging UN agenda for 2008
 flecheBan Ki-moon warns of critical gaps as joint UN-AU force takes over in Darfur
 flecheACNUR advierte sobre entendimiento erróneo de expansión de zona Schengen
 flecheBan Ki-moon stresses role of science and technology in Africa’s development
 flecheWhen women are empowered, all of society benefits – Migiro
 flecheUN forum tackles balance between property rights and Internet freedom
 flecheGeneral Assembly president urges framework to address Security Council reform
 flecheJean Ziegler qualifie le recours aux biocarburants de 'crime contre l'humanité'
 flecheFIDA : les travailleurs migrants ont renvoyé chez eux plus de 300 milliards de dollars en 2006
 flecheParts of Asia-Pacific region lag behind Africa in reaching antipoverty goals
 flecheUN Human Rights Council calls on Myanmar to release detainees, political prisoners
 flecheInternational Day of Non-Violence: 2 October 2007
 flecheDarfour, Somalie, Kosovo et Myanmar : les crises politiques évoquées à l'Assemblée générale
 flecheSecurity Council urges free and timely election of new Lebanese president
 flecheSecurity Council approves UN presence in Central African Republic, Chad
 fleche“Peace is the United Nations’ highest calling” : International Day of peace, 21 septembre
 flecheNew General Assembly president calls for focus on priority issues
 flecheThe Future in our Hands: Addressing the Leadership Challenge of Climate Change (UN Headquarters, New York, 24 September 2007)
 flecheUnited Nations adopts Declaration on Rights of Indigenous Peoples
 flecheBan Ki-moon convenes ‘unprecedented’ meeting to boost African development
 flecheSecurity Council extends UN mission in southern Lebanon by a year
 flecheGlobal land temperatures for January and April likely warmest ever recorded
 flecheClimat : Ban Ki-moon souhaite un nouvel accord pour succéder Kyoto d'ici à 2009
 flecheUN-backed meeting aims to foster ways to eradicate female genital mutilation
 flecheOIM lança programa de ajuda a crianças sem documento na Europa
 flecheShea butter initiative empowers Ghanaian women
 flecheMiddle East: UN envoy voices optimism on recent political developments
 flecheUN best-placed to tackle global problems in today's world – Ban Ki-moon
 flecheConferência internacional sobre Aids quer mais recursos para pesquisa
 fleche$ 2.5 Billion Global Shortfall in Aid for 2007 Humanitarian Appeal
 flecheONUDC : 800.000 à 1 million de personnes toujours concernées par la traite des êtres humains
 flecheBusiness leaders at UN summit adopt declaration on responsible practices
 flecheCities in Africa and Asia to double in size by 2030: UN Population Fund
 flecheMultilinguisme : l'Assemblée générale appelle les Etats membres à aider à la conservation de toutes les langues
 flecheLes populations autochtones, premières victimes des changements climatiques
 flecheInternational Criminal Court issues warrants for first Darfur war crimes suspects
 flecheUN marks World Water Day with calls for integrated management of vital resource
 flecheManejo responsable de peces no nativos
 flecheRemessas à América Latina baterão US$ 100 bilhões em 2010, diz BID
 flecheDiversidade Cultural - Bem protegido
 flecheNew UN estimates predict 2.5 billion increase in world population by 2050
 flecheUN World Court acquits Serbia of genocide in Bosnia; finds it guilty of inaction
 flecheThe fifty-first session of the Commission on the Status of Women will take place from 26 February to 9 March 2007
 flecheUN acting quickly to implement counter-terrorism strategy – Ban Ki-moon
 flecheEvidence is now ‘unequivocal’ that humans are causing global warming
 flecheLe réchauffement climatique sape nos efforts pour lutter contre la pauvreté, affirme Ban Ki-mooon
 flecheWorld tourism marks another record year with 842 million arrivals, UN agency reports
 flecheMillennium Development Goals Report 2006
 flecheIn remarks to security council, Secretary-General pledges to play role of harmonizer, bridge-builder
 flecheSecretary-General Ban stresses Darfur, Middle East and conflict prevention as key issues
 flecheBan Ki-moon, United Nations secretary-general
 flecheSpecial representative in Somalia, briefing security council, says crisis ‘escalated dangerously’, fighting expanded across 400-kilometre front
 flecheFormer General Assembly president chosen as UN envoy on Darfur crisis
 flecheNext Secretary-General vows to restore trust in United Nations - Video
 flecheNext Secretary-General vows to restore trust in United Nations
 flecheOIM anuncia fundo para ajudar migrantes em zonas de conflito
 flecheTemperatura média global aumenta 0,4ºC, segundo estudo
 flecheUN remains best device for achieving key goals of international relations – Annan
 flecheTensions in Middle East ‘near the breaking point’, secretary-general tells security council
 flecheAnnan refutes notion of 'clash of civilizations,' points to youth as key to end mistrust
 flecheAlliance of Civilizations - Report of the High-level Group
 flecheNepal: Annan pledges quick assistance following peace accord with Maoist rebels
 flecheSecretary-General, in Security Council debate, stresses need to maintain
political momentum in protecting children affected by armed conflict

 flecheMoyen-Orient : l'envoyé de l'ONU espère qu'un futur gouvernement palestinien d'union nationale fera cesser les attaques à la roquette
 flecheCiting ‘frightening lack of leadership’ on climate change, Secretary-General calls phenomenon an all-encompassing threat in address to nairobi talks
 flecheG-8 nations must lead efforts to combat global water and sanitation crisis: UN report
 flecheNew UN chief not to ignore Africa
 flecheUN health agency launches initiative to fight corruption in medicines procurement
 flechePanama emerges as compromise candidate to fill last vacant Security Council seat
 flecheDelegates voice concern over restrictions on movement of migrants
as Second Committee takes up globalization, interdependence

 flecheFlexible policies needed to address labour, social, economic worries
as globalization picks up pace, panellists tell second committee

 flecheUN Secretary-General’s Study on Violence against Children
 flecheSecurity Council proposes Republic of Korea Foreign Minister Ban as Secretary-General
 flecheExpertos de la ONU evaluarán daños medioambientales en Líbano
 flecheDéveloppement : le Brésil et l'Afrique du Sud dénoncent un ordre économique 'politiquement et moralement intenable'
 flecheCoup d'envoi officiel d'UNITAID, centrale d'achat de médicaments pour les pays pauvres
 flecheSecurity Council votes to set up UN peacekeeping force in Darfur
 flecheQana attack may illustrate pattern of violations in Middle East conflict: Annan
 flecheSecurity Council calls for greater effort to protect children in wartime
 flecheScientists and policy experts call for creation of international panel on biodiversity loss
 flecheExperts call for overhaul of UN’s internal justice system
 flecheSecurity Council should discuss possible stabilization force for Middle East – Annan
 flecheMoyen-Orient : l'espace ouvert aux initiatives diplomatiques est en train de se refermer rapidement, affirme Ibrahim Gambari
 flecheGestion de l'ONU : l'Assemblée générale adopte une première série de réformes
 flecheUN Council Members agree swift action needed after Korean missile launch
 flecheGlobalização aumenta diferença entre ricos e pobres, diz pesquisa
 flechePoverty is the most serious and widespread human rights abuse, UN official says
 flecheOfficials hail ‘historic’ inaugural session of UN Peacebuilding Commission
 flecheGlobalization and interdependence: international migration and development
 flecheAnnan calls for ‘a new coalition’ on UN reform to bridge north-south divide
 flecheInternational migration can benefit countries of origin and destination, says Secretary-General, presenting new report to General Assembly
 flecheAnnan calls for ‘decisive action’ to protect planet against ecological degradation
 flecheS'unir contre le terrorisme : recommandations
pour une stratégie antiterroriste mondiale

 flecheHigh Level Meeting on AIDS
 flecheUN Security Council authorizes European force in DR Congo
 flecheDarfur: UN Council imposes sanctions on four individuals, urges peace accord
 flecheSahara occidental : les négociations directes entre parties, seule solution à l'impasse actuelle, affirme Kofi Annan
 flecheUN Council warned of 'dangerous deterioration' in Israeli-Palestinian conflict
 flecheVirtually no country immune from human trafficking, UNODC report shows
 flecheFMI/Banque mondiale : allègement de la dette et énergie propre au centre des réunions de printemps
 flecheDarfur relief efforts near collapse due to fading international support: UN official
 flecheCrises humanitaires en Afrique: Des milliers de vies menacées
 flecheLe HCR ouvrira un bureau en Tchétchénie « dès que la sécurité le permettra »
 flecheGrippe aviaire : Kofi Annan plaide pour une aide supplémentaire aux pays pauvre
 flecheWorld Economic Situation and Prospects 2006
 flecheJan Eliasson présente une résolution créant un Conseil des droits de l'homme qui siègera tout au long de l'année
 flecheInternational Women’s Day: Looking Back
 flecheTsunami-affected countries need to do even more to protect rights of victims: UN
 flecheCompliance body set up for Kyoto Protocol on reducing greenhouse gases
 flecheSans une stratégie à long terme pour financer la lutte contre la pauvreté, les sources novatrices de financement ne permettront pas d'atteindre les Objectifs du Millénaire
 flecheSituation of detainees at Guantánamo Bay - UN Report
 flecheGrippe aviaire : Kofi Annan appelle les gouvernements à se préparer à une pandémie humaine
 flecheUN agency calls for international aid as millions battle for survival in West Africa
 flecheEl crecimiento de la población mundial y el medio ambiente
 flecheSommet Mondial de l’OMC : espoirs perdus pour l’Afrique à Hong Kong
 flecheUNESCO, INSTRAW sign agreement for increased cooperation to promote gender equality, women’s empowerment
 flecheTime Is Now To Act on Climate Change
 flecheFAO : Le commerce au service des pauvres ?
 flecheUN rights chief: total ban on torture under attack in ‘war on terror’
 flecheUN climate conference finalizes 'rule book' on reducing greenhouse gasses
 flecheCalls for protection of earth's climate heard at UN conference on global warming
 flecheUN refugee agency calls on Mediterranean countries to recognize refugee rights
 flecheInternet governance, funding of technology to be tackled at UN summit
 flecheBird flu: UN-sponsored conference draws up six-point action plan
 flecheUN officials detail priorities for combating potentially deadly bird flu pandemic
 flecheIn fight to feed 10 million in southern Africa, UN agency faces huge shortfall
 flecheIn fight to feed 10 million in southern Africa, UN agency faces huge shortfall
 flecheAs tensions between Ethiopia and Eritrea escalate, Annan urges restraint
 flecheJournée de l'alimentation : 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde
 flecheEradication of poverty and other development issues: human resources development
 flecheSecurity Council calls on Rwandan rebel group to disarm, leave DR of Congo
 flechePoor States need trade more than aid to overcome poverty, speakers tell UN Assembly
 flecheLe débat général de la 60e Assemblée générale s'est terminé vendredi
 flecheIllicit trafficking in radioactive materials rose substantially from 2003-2004 – UN
 flecheJournée de la paix : le Secrétaire général appelle à observer un cessez-le-feu mondial de 24 heures
 flecheWorldwide overweight and obesity problem ‘staggering’ – UN health agency
 flecheHigh mortality and malnutrition affect Muslim children most says UN children's agency
 flecheEnding its 59th session, UN Assembly approves key draft for World Summit
 flechePetróleo por Alimentos: Annan destaca aspectos positivos del programa y subraya importancia de reformar sistema de la ONU
 flecheHCR : chute des demandes d'asile dans les pays industrialisés
 flecheUnited Nations steps up aid to US in wake of Hurricane Katrina
 flecheSteps must be taken to avoid resistance to latest malaria drug, UN agency warns
 flecheUN launches new guide on sustainable consumption and production
 flecheSommet mondial 2005 : nouvelle version du projet de document final
 flecheWild birds likely to spread potentially deadly bird flu far and wide - UN agency
 flecheKosovo: UN helps set up hotline for victims of gender violence and trafficking
 flecheUN seminar to examine social implications of migration
 flecheUnited Kingdom must not deport people to countries with risk of torture – UN rights expert
 flecheGovernments should urgently address rapid urbanization, growing slums – Annan
 flecheImplementation of the Outcome of the United Nations Conference on Human Settlements (Habitat II) and strengthening of the United Nations Human Settlemets Programme (UN-Habitat)
 flecheRising poverty over past 10 years threatens stability, says UN report
 flecheUN agency declares TB an emergency in Africa; urges ‘extraordinary’ action
 flecheFAO Concerned about Spread of Bird Flu in Russia and Neighboring Asian Countries
 fleche¿Qué le falta a América Latina para reducir la
pobreza?

 flecheEl Banco Mundial y su relación con los países en desarrollo
 flecheAngola pede fim da "Divisão Digital"
 flecheWHO says Millennium development goals cannot be reached without strengthening health systems
 flecheUnited Nations peacekeeping operations
 flecheViolences contre les femmes: un rapport de l'ONU préconise de renforcer la protection des travailleuses migrantes
 flecheGreenhouse effect could melt nearly all world's glaciers, says UN-backed report
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le Japon espère un soutien de l'Union africaine
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le groupe "Unis pour le consensus" propose une voie «plus démocratique»
 flecheUN’s HIV/AIDS Africa envoy questions G8 Summit results, calls for advocacy
 flecheTerrorisme: le Conseil de sécurité demande la coopération de tous les Etats
 flecheAssemblée générale : présentation d'un nouveau projet de déclaration du sommet de septembre vendredi
 flecheLe projet africain de réforme du Conseil de sécurité en débat à l'Assemblée générale
 flecheAnnan meets foreign ministers of countries aspiring to permanent Security Council membership
 flecheRencontre entre les ministres des affaires étrangères du G-4 et le président de l'Assemblée générale dimanche à New York
 flecheInternaly displaced peoples - worldwide
 flecheAfrica: Countries facing humanitarian emergencies
 flechePredicted freshwater stress abd scarcity in africa and Middle East
 flecheUNOCI mission in Côte d'Ivoire
 flecheUNMOGIP mission in Kashmir
 flecheUNFICYP mission in Cyprus
 flecheONUB mission in Burundi
 flecheUNOMIG mission in Georgia
 flecheMINUSTAH mission in Haiti
 flecheMINURSO mission in West Sahara
 flecheUN mission in Kosovo
 flecheUnited Nations political and peace-building missions
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le G-4 contré par l'Union africaine et le groupe «Unis pour le consensus»
 flecheUNTSO - Middle East deployment as of July 1997
 flecheA Londres, le Secrétaire général appelle à une mobilisation historique en faveur des Objectifs du Millénaire
 flecheL'Assemblée générale débat de l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheBombazos en Londres son un ataque a la humanidad, dice Annan
 flecheUNICEF celebra reunión de niños C-8 sobre pobreza y enfermedades infantiles
 flecheCodex comienza reunión sobre inocuidad y calidad de alimentos
 flecheUNAIDS will implement recommendations on streamlining national programmes
 flecheNew UN-sponsored project seeks to rescue Amazon from deforestation
 flecheONU celebra LX Aniversario de Carta de las Naciones Unidas
 flecheAnnan exhorta a respaldar reconstrucción y estabilización de Iraq
 flecheSecretario General encomia apoyo de Unión Europea y OTAN a Unión Africana en Darfur
 flecheFinancement du développement : les ministres français et britanniques estiment qu'il faut passer à la vitesse supérieure
 flecheJamais la possibilité de réaliser les objectifs de la Charte des Nations Unies n'a été aussi proche, estime Kofi Annan
 flecheOn UN's 60th anniversary, Annan sees moment for change
 flecheUnited Nations General Assembly resolution on multilingualism
 flecheL'Assemblée générale exige une parité absolue dans les six langues sur le site Internet de l'ONU
 flecheLula assina convenção da ONU contra corrupção
 flecheKofi Annan déplore que l'ONU soit confrontée, une nouvelle fois, à une menace du Congrès Américain
 fleche«A part le Japon, nous ne citerons pas de noms», déclarent les Etats-Unis sur l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheU.S. supports Japan for UN Security Council - Press conference
 flecheAnnan welcomes US report on UN reform
 flecheDiretor fala sobre crime, drogas e corrupção
 flecheThe Millennium Development Goals - Report 2005

 flecheA Paris, Kofi Annan exhorte le monde des affaires à s'engager dans la lutte contre la pauvreté
 flecheObjectifs du Millénaire : progrès sans précédent et retards inacceptables, selon un nouveau bilan des Nations Unies
 flecheRemarks at the launch of the Millenium Development Goals - Report 2005
 flecheUN report on Darfur
 flecheLe Secrétaire général continue de plaider pour l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheIl est difficile d'imaginer le monde sans l'ONU estime le sénateur américain Patrick Leahy
 flecheProgress made in the implementation of the Declaration of Commitment on HIV/AIDS
 flecheA Addis-Abeba, Kofi Annan appelle à soutenir la Mission de l'Union africaine au Darfour
 flecheVIH/sida : les pays en développement nettement plus affectés
 flecheNumber of asylum seekers arriving in industrialized countries continues to fall
 flecheUN Afghanistan envoy calls for punishment of all coalition forces involved in prison abuses
 flecheSix million West Africans face famine because of locusts and drought, UN says
 flecheNobel laureate appeals to UN forum for help with conservation of Congo Basin forest
 flecheUN envoy Clinton meets with UK relief agencies on ways to boost aid for tsunami recovery
 flecheEspaña preside Asamblea Mundial de la Salud
 flecheBackground paper on Global and Regional Mechanisms of Disaster Risk Reduction and Relief: Review, Evaluation, Future Directions of Integration
 flecheStudy on Regional Cooperation and the Provision of Regional and Global Public Goods
 flecheBonn talks to promote progress on climate change & kyoto protocol to be held 16 - 267 May
 flecheCentral Asian countries launch AIDS project with help from UN, World Bank
 flecheIraq emerging as transit country for drugs, UN monitoring board says
 flecheNuclear non-proliferation conference at UN agrees on agenda
 flecheLes conditions de vie des Iraquiens se sont gravement détériorées, selon une nouvelle étude du PNUD
 flecheMillennium Indicators Database

 flecheReport of the Secretary-General of the United Nations for the Conference on the Millenium Objectives to be held in September 2005
 flecheMultilateralism and donor aid for poorer states vital in fighting terrorism
 flecheUnited Nations Peacekeeping Prepations
 flecheWorld Survey on the Role of Women in Development 2004
 flecheEffect of AIDS on population and development - Focus of UN commission's annual session
 flecheLack of reform in Arab states could lead to chaotic social upheaval – UN report
 flecheReformed UN could be even more effective in preventing global threats – Fréchette
 flecheAide to UN envoy for tsunami relief leaves today for devastated region
 flecheL'OMS crée une Commission pour s'attaquer aux causes sociales de la mauvaise santé
 flecheAnnan to present on Monday new report on building better and safer world
 flecheAnnan calls for deal by world leaders on poverty, security and human rights
 flecheWoman continue to face host of persistent obstacles to advancement, commission told, as high-level debate continues
 flecheAnnan and Security Council to discuss the situation in Sudan's war-torn Darfur region
 flecheUN women's rights text adopted after US withdraws proposed amendment on abortion
 flecheWomen increasingly migrate for economic reasons; trafficking also rising
 flecheSustainable tourism must respect local cultures, UN agency says
 flecheBrecha digital se reduce lentamente pero sigue siendo extensa
 flecheWorld population to reach 9.1 billion in 2050, UN projects
 flecheOMS : Entrée en vigueur de la convention contre le tabac
 flecheGender equality and development goals inextricably linked, UN agency says
 flecheAfghanistan's progress is notable but perilously fragile, UN report warns
 flecheUN’s Kyoto treaty against global warming comes into force
 flecheBanco Mundial recomienda invertir en campo para reducir pobreza en América Latina
 flecheSecretario General pide coordinación entre Europa y EEUU para seguridad global
 flecheAdapter l'ONU pour réformer l'ordre mondial, propose Kofi Annan à Londres
 flecheAide au développement : colère et espoir de l'Envoyé de l'ONU pour le sida en Afrique
 flecheDarfour : le Secrétaire général appelle l'OTAN et l'UE à l'aide
 flechePerez de Cuellar, Javier
 flecheFAO insta a intensificar medidas para combatir gripe aviar
 flecheRenforcer les liens entre l'Union africaine et les Nations Unies, propose le Secrétaire général à Abuja
 flecheL'ONU met en garde contre le déploiement de nouvelles opérations de maintien de la paix en 2005
 flecheAssurer l'éducation primaire pour tous
 flecheMettre en place un partenariat mondial pour le développement
 flecheCombattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies
 flecheAidez les 300 millions d'enfants victimes de la faim, exhorte le PAM
 flecheUN conference adopts 10-year plan to tackle natural hazards
 flecheMalloch-Brown, Mark
 flecheNew report to Annan proposes solutions to problems of world poverty
 flecheSecurity Council plans trip to Haiti by end of May
 flecheTsunami donor session opens with UN call to pay up and not forget other crises
 flecheUN agencies zero in on specific tsunami relief from mental health to blankets
 flecheAnnan hails signing of Sudan peace accord but warns of 'daunting challenges' ahead
 flecheUN urges continued vigilance of locust threat to western Africa
 flecheR.D. du Congo : maintenir le cap pour le bénéfice de l'Afrique
 flecheIn Jakarta, Annan launches nearly $1 billion appeal for aid to tsunami victims
 flecheUN envoy urges halt to fighting in Darfur as Sudan readies for polio vaccination scheme
 flecheAssemblée générale : un bilan de la 59ème session en prélude à la réforme attendue
 flecheL'ONU devra aider l'Afrique à renforcer ses capacités de maintien de la paix
 flecheNaming new chief of staff, Annan stresses resolve to push for UN reforms
 flecheSouth Asia
 flecheTsunami : une réponse sans précédent pour une catastrophe sans précédent, exhorte Kofi Annan
 flecheL'alerte rapide sur les catastrophes au centre des conférences de Maurice et de Kobe
 flecheAsie du Sud : les secours sous la coordination de l'ONU
 flecheUN official hails sharp increase in aid to the world's poorest nations
 flecheGeneral Assembly votes for funds to strengthen world body's security
 flecheAssemblée générale : cap sur le développement durable des pays du «Sud»
 flecheMigranten leisten einen wichtigen Beitrag zum wirtschaftlichen, gesellschaftlichen und kulturellen Fortschritt
 flecheCooperation among poor States is vital for reaching development goals, Annan says
 flecheTens of thousands of civilians flee clashes, attacks in eastern DR of Congo
 flecheR. D. du Congo : la MONUC met en garde les troupes insurgées et leur «appui extérieur»
 flecheUN climate conference hears call to action to avoid plagues of global warming
 flecheIn Washington DC, Annan says UN is best placed to tackle global ills
 flecheInternational migration may empower women by providing new roles, UN says
 flecheHuman Rights Day
 flecheGeneral Assembly gives Annan what its president calls vote of confidence
 flecheUS endorses Annan's work and refutes push for his resignation
 flecheSecurity Council committee urges greater effort on weapons of mass destruction
 fleche2005 critical to reforming UN to face HIV/AIDS, genocide, terrorism – Annan
 flecheAnnan calls for end to negative stereotypes of believers in Islam
 flecheWorld summit for Social Development - speech by Minister Jan Pronk
 flecheLa sociedad civil y la gobernanza mundial
 flecheÉprouvés par les ouragans et la mondialisation: les petits pays insulaires souhaitent obtenir un appui international plus marqué lors de la conférence de Maurice
 flecheUN marks Day of Disabled Persons with call for their full inclusion in society
 flecheNational sustainable development strategies: global map
 flecheGlobal approach to deal with migration issues needed
 flecheA more secure world : Our shared responsibility - Executive Summary
 flechePanel to release plan to address 21st century threats, make the world more secure and strengthen the United Nations
 flecheAnnan endorses panel's recommendations for a more secure world, strengthened UN
 flecheSome nations still not cooperating with UN war crimes tribunals, Security Council told
 flecheFresh from pushing for peace in Sudan, Annan focuses on Africa's Great Lakes
 flecheForte baisse des demandeurs d'asile en 2004, signale le HCR
 flecheAt rare Security Council session in Africa, Annan seeks an end to Sudan's wars
 flecheAnnan, Kofi
 flecheDéclaration à la presse du Président du Conseil de Sécurité concernant la région des Grands Lacs
 flecheLe Conseil s'informe des préparatifs de la conférence internationale sur la région des Grands Lacs qui réunira les dirigeants des 11 pays concernés les 19 et 20 novembre à Dar es-Salam
 flecheLa diversité culturelle et la coopération entre l’organisation des Nations Unies (ONU) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
 flecheL'ONU devrait regagner ses avantages comparatifs sur les institutions de Bretton Woods en renforçant la cohérence de ses interventions
 flecheUnited Nations establishes Working Group on Internet Governance
 flecheClashes in Côte d'Ivoire could trigger violence across West Africa, UN envoy warns
 flecheUN seeks $1.7 billion to help people caught in world's "forgotten crises" in 2005
 flecheWorld must act now to forestall staggering threat from global warming
 flecheConflict flares in Côte d'Ivoire prompting Security Council call for end to fighting
 flecheCommission sociale: la montée du racisme, favorisée par la surdétermination de la lutte contre le terrorisme, met en danger la démocratie.
 flecheUN finances improved but still 'delicate'
 flecheNoting high growth rate, Annan calls for increased investment in Africa
 flecheRenforcer la coordination entre l’ECOSOC et l’ONU
 flecheHuman rights of migrants deteriorating, warns UN expert
 flecheGeneral Assembly president's United Nations day message stresses need to strengthen organization through reform
 flecheKosovo: Annan hails elections, praises Kosovo Serbs who voted despite pressure
 flecheGeneral Assembly legal committee resumes debate on anti-cloning text
 flecheGender balance in UN peacekeeping has improved, Annan says
 flechePublic information critical element of UN's success
 flecheAid for Africa?s farms drops as developed States maintain subsidies ? UN official
 flecheMaintaining biodiversity is key to ending world hunger
 flecheAnnan appeals to European countries to provide more UN peacekeeping troops
 flecheWorld leaders reaffirm support for key 1994 population and development plan
 flecheSecurity Council acts unanimously to adopt resolution strongly condemning terrorism as one of most serious threats to peace
 flecheCall of peace bell "has remained constant, clear and true", says Secretary-General at annual Headquarters ceremony
 flecheLíderes mundiales se reúnen en sede de la ONU para analizar la globalización
 flecheCent-dix pays souscrivent aux mécanismes innovants de financement
 flecheRencontres au Darfour : mieux protéger les civils, renforcer la présence de l'Union Africaine
 flecheA l'ONU aujourd'hui, la question sociale affirmée comme priorité de la mondialisation
 flecheUN's review of population policy says lack of funding is retarding progress
 flechePetits Etats Insulaires-L'information pour la prise de décisions
 fleche'World Culture Open' holds inaugural conference at United Nations
 flecheUN finds progress on world anti-poverty goals, but crisis areas remain
 flecheAnnan sees major challenges to reaching goals set at 2000 'Millennium' summit
 flecheLebanon: Close Security Council vote backs free elections, urges foreign troop pullout
 flecheAl-Qaeda-related terrorism still poses as great a threat as ever
 flecheSudan: UN appeals for urgent funding to fill huge overall aid shortfall
 flecheUN culture agency observes International Day on Slave Trade and Abolition
 flecheUnited Nations
 flecheJohannesburg : World Summit on Sustainable Development (2002)
 flecheUN Headquarters Internship Programme
 flecheMillenium Development Goals : Civil society takes action
 flecheLa conférence « Objectifs du Millénaire : la société civile agit » relayée sur le Web
 flecheUN ongoing peacekeeping missions
 flecheUN Secretary-General, Security Council urge probe of massacre at Burundi refugee camp
 flecheWorld's youth need education and training to prepare for future - Kofi Annan

 flecheInternational Day of the World's Indigenous Peoples
 flecheAction needed now to end abuse of world?s indigenous peoples
 flecheWFP and Arab League sign historic agreement for cooperation
 flecheSecurity Council demands Sudan Disarm Militias in Darfur, adopting resolution 1556 (2004) by vote of 13-0-2
 flecheSoudan : accès humanitaire désormais totalement libre, indique l'Envoyé de l'ONU
 flecheForty-ninth session of the Commission on the Status of Women (28 February to 11 March 2005)
 flecheColombo, Sri Lanka, 26 July 2004 - Secretary-General's message to the Asia-Pacific Institute for Broadcasting Development General Conference
 flecheGlobal Compact Centre in Barcelona to promote corporate citizenship - UN
 flecheSudan's Government must protect civilians in Darfur, Annan and Powell say
 flecheEconomic and Social Council adopts more than 50 texts on broad range of human rights issues
 flecheLe monde ne sera plus jamais le même après le sida, selon le directeur d'ONUSIDA
 flecheAfrica must accelerate links between national economies; aim for economic union, states new report by United NationsEconomic Commission for Africa
 flecheOn World Population Day, UN calls for greater commitment to women's rights
 flecheConseil économique et social : Session de fond de 2004 (en cours)
 flecheSecond phase of world summit on information society formally launchedtoday with first preparatory meeting
 flecheSecurity Council approves 5,600-strong peacekeeping operation in Burundi
 flecheUN finds Sudan has carried out massive human rights violations in Darfur
 flecheInternational agenda must include sustainable development, Annan says
 flecheAnnan Names Independent Panel to Probe ‘Oil-for-Food’ Allegations
 flecheSrebrenica massacre was genocide, UN tribunal for former Yugoslavia confirms
 flecheSmall island States to hold talks on their difficulties at UN development forum
 flecheAu Conseil de sécurité, les leaders du Kosovo appelés à s'attaquer aux causes des récentes violences ethniques
 flecheMarking 10 years since Rwanda genocide, UN officials voice regret and resolve
 flecheSecurity Council backs corruption probe of UN's Oil-for-Food programme
 flecheAnnan submits final settlement plan for Cyprus referenda
 flecheAnnan informs key players of UN's intention to send team back to Iraq
 flecheSecretary-General's remarks on International Women's Day
 flecheSecretary-General's opening remarks at meeting with Nato Parliamentarians
 flecheSecurity Council authorizes full peacekeeping operation in Côte d'Ivoire
 flecheSecurity Council authorizes Deployment of multinational force to Haiti for 3 months, unanimously adopting Resolution 1529 (2004)
 flecheReprise d'une croissance économique modulée en Occident cependant menacée par le déficit américain

 flecheLe dialogue direct entre dirigeants chypriotes turc et grec a repris aujourd'hui
 flechePress briefing on peacekeeping in Africa
 flecheSecurity Council members urge measures to stabilize situation in DR Congo
 flecheUN Secretary-General and US President hold 'constructive' talks on Iraq
 flecheWest Africans seek UNESCO biosphere reserves for sustainable development
 flecheSecretary-General's address to the Stockholm International Forum
 flecheWith adequate coalition security, UN will send elections team to Iraq – Annan
 fleche5 years after launching Global Compact, Annan urges leaders in Davos to boost support
 flecheUN official calls on G-77 to make great efforts to help world's poorest nations
 flecheGlobal warmth up, ozone hole at record, Arctic ice down for 2003 - UN findings
 flecheChypre: le Secrétaire général souhaite que la partie turque fasse le nécessaire pour accéder à l'Union européenne le 1er mai
 flecheDéclaration sur les normes bioéthiques : premières consultations de l'UNESCO
 flecheClimate change causing thousands of deaths, says UN report
 flecheUN meeting will examine how indigenous communities protect biodiversity
 flecheUS world leadership is better accepted in multilateral framework, Annan says
 flecheAl-Qaida's influence continues to spread, Security Council panel says
 flecheOn World AIDS Day, Annan urges harder work as goals fall behind schedule
 flecheIraq : le Programme alimentaire de l'ONU prêt pour le transfert des activités Pétrole contre nourriture
 flecheUnequal Benefits of Globalization, Need to Implement Development
 flecheIsraeli policies hurting Palestinian children, UN expert on right to food says
 flecheGeneva Accord on Middle East consistent with Road Map to peace - Annan
 flecheUN agency mission finds serious humanitarian needs in east of DR of the Congo
 flecheParticipants in Second Committee Panel Discussion Agree Trade Best Tool for Helping Countries Reach Global Anti-Poverty Goals
 flecheGeneral Assembly approves international treaty against corruption
 flecheUN envoy warns Security Council that Kosovo still faces serious problems
 flecheFive new non-permanent members elected to Security Council
 flecheCameroon, Spain, United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland and United States of America: draft resolution
 flecheAnnan says no ‘major shift’ in new Iraq resolution, welcomes some changes
 flecheSecurity Council approves expanding international force to outside Afghan capital
 flecheKosovo provisional President to represent Pristina in UN-backed Vienna talks
 flecheIraq: Security Council starts discussing new US resolution
 flecheUN launches peace mission in Liberia to bring country back from 'hellish limbo'
 flecheEconomic Report on Africa 2003: 'African economic growth falters'
 flecheInsecurity, tardiness deal blow to phasing out of UN food programme in Iraq
 flecheCartagena Protocol on Biosafety to the Convention on Biological Diversity
 flecheAIDS battle has fallen behind schedule and drastic action is needed - Annan
 flecheLancement à Addis-Abeba de la Commission du VIH et de la gouvernance en Afrique
 flecheSecurity Council authorizes multinational force for Liberia
 flecheLes Etats sont appelés devant le Conseil à faire plus d’efforts dans la lutte contre le terrorisme
 flecheLe rôle des médias à l’ère d’internet fait l’objet d’un débat dans le cadre du Forum mondial des médias électroniques à Genève
 flecheLa sous-commission des droits de l'homme se réunit à Genève du 20 juillet au 15 août
 flecheLa Journée mondiale de l'alimentation prônera une alliance transfrontalière contre la faim
 flechePrise de fonctions du nouveau directeur de l'OMS qui annonce ses objectifs
 flecheLa conférence sur le nouvel ordre numérique mondial se tiendra les 18 et 19 Juin à New-York
 flecheLe traité sur le commerce des OGM deviendra très prochainement une loi
 flecheLes émissions de gaz à effets de serre par les pays industrialisés repartiraient à la hausse
 flecheLa Feuille de route, peut-être la dernière chance pour la paix, selon l'Envoyé de l'ONU au Moyen-Orient
 flecheQuelque 500 groupes autochtones au Forum de l'ONU qui débute aujourd'hui
 flecheLe Forum de l'ONU sur le développement durable trouve une dynamique de mise en oeuvre des objectifs de Johannesburg
 flecheLa commission du developpement durable ouvre sa onzième session pour definir une feuille de route propice à la réalisation progressive des objectifs de Johannesburg
 flecheLa Commission Du Developpement Durable axera les travaux de sa onzieme session sur la mise en oeuvre des mesures adoptees au sommet de Johannesburg
 flecheLuis Moreno Ocampo élu Procureur de la Cour pénale internationale
 flecheSecurity Council ends Iraq debate, hears overwhelming appeal for aid to civilians
 flecheSecurity Council begins first debate on Iraq since outbreak of military action
 flecheSecretary-General's press conference (unofficial transcript)
 flecheAt request of non-aligned countries, Security Council hears views of larger UN membership on disarmament of Iraq
 flecheUnited Nation Weapons Inspectors Report to Security Council on Progress in Disarmement of Iraq

 flecheLes inégalités entre les sexes au coeur de la pandémie du VIH/sida
 flecheHans Blix: la décision iraquienne de détruire les missiles interdits, "un très important élément d'un vrai désarmement"
 flecheLancement au siège des Nations Unies de la décennie internationale pour l'alphabétisation 2003-2012
 flecheMultilatéralisme, «mondialisation de la solidarité», lutte contre le terrorisme et consolidation de la paix
 fleche2002, le Conseil de sécurité défend son rôle de garant de la paix et de la sécurité dans le monde
 flecheConférence de presse du Président du Conseil de sécurité, M. Jean Marc de La Sablière (France)
 flecheMondialisation, terrorisme, universalité des droits de l'homme sont des réalités qu'il faut savoir gérer entre les Etats et les peuples
 flecheLes délégations estiment que la réussite des objectifs d’Action 21 est tributaire de ressources financieres mondiales
 flecheDes délégations dénoncent le protectionnisme des pays du nord et “l’hypocrisie” des politiques commerciales actuelles


 flecheMarrakech accueille du 11 au 13 decembre prochains la Reunion ministerielle sur la modernisation des gouvernements
 flecheUn Population Report Says Good Reproductive Health For Women Essential To Ending Poverty
 flecheA l'occasion de la journée des droits de l'homme, Kofi Annan appelle à une vision d'un nouvel équilibre dans les relations internationales
 flecheEn termes économiques, sociaux et culturels, les avantages des migrations sont supérieurs à leurs problèmes potentiels, déclare M. Kofi Annan
 flecheLa Commission adopte quatre projets de résolution dont l’un appuie la création d’un fonds mondial de solidarité contre la pauvreté
 flecheDeuxième commission: les délégations estiment que les objectifs de lutte contre la pauvreté ne seront pas atteints en 2015
 flechePour les pays en développement, la gouvernance internationale devrait évoluer au même rythme que la mondialisation de l’économie
 flecheLe nombre de migrants dans le monde atteint 175 millions
 flecheLa journée internationale pour l'élimination de la pauvreté sera marquée le 17 octobre au siège
 flecheLe dialogue de haut niveau sur le renforcement de la coopération pour le développement doit faciliter la mise en œ;uvre du Consensus de Monterrey
 flecheAppels en troisième commission pour des mésures internationales pour aider les États à mener une lutte efficace contre le trafic de drogues

 flecheUn nouveau multilatéralisme devrait régir la mise en œuvre des engagements internationaux en faveur du développement
 flecheLe débat sur le désarmement et la sécurité internationale s’ouvre ce matin sur des appels au multilatéralisme
 flecheLa deuxième commission entend un exposé du professeur Stiglitz, Prix Nobel d’Economie, sur les incidences négatives de la mondialisation
 flecheLes doléances des pays en développement enclaves en matière d'accès aux transports au centre du debat general
 flecheDes pays mettent en cause la mondialisation dans les disparités économiques entre le nord et le sud
 flecheJournée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre
 flecheDes délégations appellent l’ONU à faire appliquer plus fermement les résolutions du Conseil de Sécurité en Matière de Conflits
 flecheL'agenda pour la lutte contre le terrorisme ne doit pas reléguer au second plan l'éradication de la pauvreté abjec qui menace la vie des populations des pays du sud, estiment des délégations
 flecheLa communauté internationale appelée à faire face à ses contradictions et à honorer de façon urgente ses promesses pour éviter de nouvelles crises
 flecheLa cérémonie de signature des traités relatifs au développement durable s'est achevée au siège des Nations Unies
 flecheLes petits pays insulaires en développement dénoncent les disparités de la mondialisation
 flecheLes Nations Unies comptent désormais 190 Etats membres avec l'admission de la Suisse
 flecheDraft political declaration submitted by the President of the Summit
 flecheWorld summit on sustainable development plan of implementation
 flecheL'Education doit être considerée comme un domaine prioritaire d'action dans le processus de développement durable
 flecheLa Mondialisation économique appelle une Mondialisation de la Solidarité au service du dévéloppement durable
 flecheWorld Summit on Sustainable Development - Plenary Session
 flechePremières annonces pour les partenariats en faveur du développement durable
 flecheLes approches régionales dans la mise en œuvre des recommandations de Johannesburg
 flecheLes institutions de l’ONU et les autres entités non étatiques appellent le sommet de Johannesburg à passer à l’action
 flecheLe sommet de Johannesburg entend des appels en faveur d'un accroissement de 15% d'ici à 2015 de la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique mondiale
 flecheLe Sommet de Johannesburg examine les problèmes agricoles
 flecheLe sommet de Johannesburg plaide pour une répartition équitable des bénéfices de la biodiversité, base du développement durable
 flecheConférence de presse des ONG et leur contribution aux débats sur le développement durable
 flecheLes îlots actuels de richesses qu'entoure une mer de pauvreté sont insupportables, a dit Thabo Mbeki, a l'ouverture du Sommet mondial pour le développement durable
 flecheJohannesburg Summit Opens With Calls for Credible Action
 flecheMettre la croissance économique au service du développement social et de la protection de l'environnement : le défi de Johannesburg
 flecheLe Secrétaire General engage les dirigeants fu G-8 à agir pour soutenir l'Afrique
 flecheUn nouveau rapport met en garde contre les conditions actuelles de développement, qui menacent à long terme la sécurité de la terre et de ses habitants
 flecheVingt organisations non gouvernementales s’expriment sur des questions liées aux droits économiques, sociaux et culturels
 flecheUne nouvelle étude scientifique révèle l’ampleur des impacts d’un énorme nuage de pollution sur l’environnement à l’échelle régionale et mondiale
 flecheLes experts du Cedaw s'inquiètent de la situation des femmes mexicaines appartenant à des minorités
 flecheNew UN Publication Underlines Vital Role of Ecosystems in Reducing Poverty
 flecheL’Ecosoc clot les travaux de la première partie de sa session 2002 à la croisée des réunions de Monterrey et de Johannesburg
 flecheLa première session du forum social se tiendra à Genève du 25 au 26 juillet 2002
 flecheSecretary-General calls for greater equity, sustainability in development, as economic and social council begins high-level meeting
 flecheLes Nations Unies présentées comme un partenaire incontournable pour fédérer les synergies de promotion des TIC au service du développement
 flechePauvreté, modes de production et de consommation et environnement constituent les principaux défis, selon le ministre indonésien de l'environnement
 flecheL’extrême pauvreté va s'aggraver dans les pays les moins avancés si les tendances actuelles se poursuivent
 flecheLa participation des grands groupes à la mise en oeuvre d'Action 21 perçue comme une condition sine qua non de la réalisation des objectifs du développement durable
 fleche"Le rôle de l’Etat à l’ère de la mondialisation "
 flecheUn comité d'experts indépendant conseille à l'ONU de soutenir l'initiative de développement mise au point par l'Afrique elle-même
 flecheWorld Food Summit: Five Years Later
 flecheLe droit au développement et le droit de vivre dans un environnement sain sont soulignés
 flecheSommet mondial de l'alimentation: cinq ans aprés -- le secrétaire général déplore la lenteur des progrés en matière de lutte contre la faim
 flecheAprès deux semaines de négociations intenses, Bali contraint de confier à Johannesburg la finalisation du "Plan d'application 21"
 flecheLe président du comité préparatoire se déclare optimiste quant a la finalisation d'un document avant le rendez-vous de Johannesburg
 flecheDifficiles negociations sur les questions du commerce et de financement et progres sur l'eau, l'energie et les oceans
 flecheAction Plans for Water, Sanitation, Energy, Poverty Eradication Among Key Issues Under Negotiation in Bali
 flecheDéclaration de Rio sur l'environnement et le développement
 flecheA la veille du sommet sur le developpement durable, Kofi Annan appelle a l'integration du concept de diversité biologique dans les strategies commerciales et economiques.
 flechePermanent Forum Reviews Impact of un System Activities on Indigenous Peoples
 flecheLes populations autochtones font entendre leur voix aux Nations Unies
 flechePermanent Forum is milestone in struggle for rights of indigenous peoples, says deputy secretary - General
 flecheLe monde a-t-il tenu les engagements faits aux enfants?
 flecheLes dirigenats du monde s'engagent à améliorer la condition de l'enfant
 flecheCountries call for greater efforts to spur development and close gap between rich and poor nations
 flecheConférence de Monterrey: Des initiatives visant le financement du développement ont été avancées ce matin
 flecheUN labour agency convenes expert panel on reducing globalization's inequities
 flecheLa Conférence de Monterrey est le début d'un long processus qui permettra aux pays du nord et du sud de dépasser les antagonismes et d'assurer le financement du développement
 flecheConférence de Monterrey: Un nouveau partenariat pour résoudre les problèmes du financement du développement
 flecheLa féminisation de la pauvreté dénoncée devant la Commission de la condition de la femme
 flecheLa raison a-t-elle encore une place face à la mondialisation ?

 flecheL’Intégration à la mondialisation et le développement durable passent par une éducation renforcée, continue, professionnelle plus ouverte aux femmes

 flecheReport of the Secretary-General on sustainable development
 flecheLes politiques macro-économiques ne seront durables que si elles sont justes pour tous, souligne la présidente de la commission du développement social
 flecheLa mondialisation et le financement des politiques économiques doivent se faire dans la perspective de la promotion du développement durable
 flecheJohannesburg devra réaffirmer l'engagement des Etats vis-à-vis du développement durable
 flecheEthics, Human Rights and Globalisation
 flecheAddressing Security Council, Secretary-General calls on Counter-terrorism Committee to develop long-term strategy to defeat terror
 flecheDans un rapport destiné au sommet mondial pour le développement durable, le secrétaire général présente les grandes lignes d'un plan de construction d'un avenir sûr.
 flecheL'assemblée générale souscrit à la participation des entreprises et de la société civile aux partenariats visant à promouvoir le développement
 flecheL'Assemblee Générale adopte onze résolutions relatives à la coopération entre l'ONU et les organisations régionales
 fleche'Intolerance is taught and can be untaught', secretary-general says in message to Institute for International Education
 flecheL'Assemblée générale souligne l'urgence de progresser dans le domaine du désarmement afin de contribuer à l'action mondiale contre le terrorisme
 flecheThird committee approves, without vote, 10 draft resolution on human rights, women, cultural diversity, refugees
 flecheCommittee on economic, social and cultural rights discusses draft statement on intellectual property and human rights
 flecheIl ne suffit pas d'éliminer les obstacles au commerce, les pays en développement doivent pouvoir exploiter leurs débouchés commerciaux.
 flecheUN panel to look at how globalization, new technology have changed drug trade
 flecheLa pertinence de certaines publications du département de l'information est mise en question par des délégations
 flecheWorld trade meeting should focus on development, UNDP chief says
 flecheLa mondialisation est-elle une menace pour l'Etat-nation? La question est posée devant la deuxième commission
 flecheLe secrétaire général défends le rôle privilégié de l'ONU dans la coallition universelle contre le terrorisme
 flecheDeputy Secretary-General urges 'globalization of values'
 flecheGlobalization presents rural women with new obstacles, challenges: UN report
 flecheGlobalization must be more inclusive, top UN development official says
 flecheContinues Debate on Economic, Social and Cultural Rights
 flecheIndictment for crimes against humanity and violations of the laws or customs of war
 flecheTransnational crime threatens global stability
 flecheL'habilitation des autorités locales et des femmes, la bonne gouvernance, la mobilisation de fonds, vecteur de réalisation des objectifs de l'accès a tous au logement
 flecheMessage of Mary Robinson, UN High Commissioner for Human Rights and Seceretary-General, World Conference against Racism, Xenophobia and related Intolerance
 flecheLe processus de décolonisation dois être mené a bien, déclare le secrétaire général a l'ouverture du séminaire régional des Caraïbes
 flecheProductive and inclusive cities - Towardes cities for all
 flecheLe secrétaire général exhorte les dirigeants d'entreprises américaines à se joindre à la lutte mondiale contre le sida
 flecheLe renforcement de la coopération technique entre pays en développement est essentiel face aux défis de la mondialisation
 flecheUn groupe d'experts examinera la situacion des femmes en milieu rural dans le contexte de la mondialisation
 flecheDisques et productions musicales offrent de nouvelles perspectives commerciales aux PMA
 flecheL'intégration à la mondialisation et l'accès au marché dépendent de transports efficaces
 flecheLa troisième conférence de l'ONU sur les PMA s'attaquera a la pauvreté des 49 pays les plus démunis de la planète
 flecheL'Université de l'ONU préconise une réforme de l'Organisation.

 flecheLa commission des droits de l'homme adopte des résolutions sur l'extrême pauvreté, le sida, la mondialisation et les produits toxiques
13
SEARCH
Keywords   go
in 
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger
Other items
where is published this article: