Ref. :  000041236
Date :  2017-05-17
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Résolution du Parlement européen du 17 mai 2017 sur la situation en Hongrie


Le Parlement européen,

– vu le traité sur l’Union européenne (traité UE), et notamment ses articles 2, 6 et 7,

– vu la charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, et notamment ses articles 4, 12, 13, 14, 16, 18 et 21,

– vu la convention européenne des droits de l’homme et la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme en la matière, et notamment les affaires Szabó et Vissy c. Hongrie, Karácsony et autres c. Hongrie, Magyar Keresztény Mennonita Egyház et autres c. Hongrie, Baka c. Hongrie et Ilias et Ahmed c. Hongrie,

– vu la déclaration universelle des droits de l’homme et les nombreux traités des Nations unies en matière de droits de l’homme, qui s’appliquent de manière contraignante à tous les États membres,

– vu la communication de la Commission du 11 mars 2014 intitulée «Un nouveau cadre de l’UE pour renforcer l’état de droit» (COM(2014)0158),

– vu ses résolutions du 16 décembre(1) et du 10 juin 2015(2) sur la situation en Hongrie, du 3 juillet 2013 sur la situation en matière de droits fondamentaux: normes et pratiques en Hongrie(3) , du 16 février 2012 sur les récents événements politiques en Hongrie(4) et du 10 mars 2011 sur la loi hongroise sur les médias(5) ,

– vu l’audition sur la situation en Hongrie organisée le 27 février 2017 par sa commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures,

– vu le débat en plénière sur la situation en Hongrie du 26 avril 2017,

– vu la déclaration de Rome des dirigeants de 27 États membres ainsi que du Conseil européen, du Parlement européen et de la Commission européenne du 25 mars 2017,

– vu la loi nº CLXVIII de 2007 sur la promulgation du traité de Lisbonne modifiant le traité sur l’Union européenne et le traité instituant la Communauté européenne, adoptée par l’Assemblée nationale hongroise le 17 décembre 2007,

– vu la résolution 2162 (2017) de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe du 27 avril 2017 intitulée «Évolutions inquiétantes en Hongrie: projet de loi sur les ONG restreignant la société civile et possible fermeture de l’Université d'Europe centrale»,

– vu la déclaration du Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l’Europe du 8 mars 2017 sur la nouvelle loi hongroise autorisant la détention d'office de demandeurs d’asile et la lettre qu’il a adressée au président de l’Assemblée nationale hongroise le 27 avril 2017 l’appelant à rejeter le projet de loi relative aux ONG bénéficiant de capitaux étrangers,

– vu la décision de la Commission d'engager une procédure d’infraction contre la Hongrie à propos de la loi modifiant la loi relative à l'enseignement supérieur national, ainsi que d'autres procédures d'infraction en cours ou à venir contre la Hongrie,

– vu la réponse de la Commission à la consultation nationale hongroise «Stop Brussels»,

– vu la visite du commissaire Avramopoulos en Hongrie du 28 mars 2017,

– vu la lettre adressée par la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures à M. Timmermans, vice-président de la Commission, par laquelle elle demande l’avis de la Commission sur la conformité de la loi modifiant certaines lois relatives au renforcement de la procédure appliquée dans la zone frontalière surveillée avec les dispositions de l’acquis de l'Union en matière d’asile ainsi qu'à l'égard de la charte des droits fondamentaux lors de la mise en œuvre des mesures énoncées dans cette loi,

– vu l’article 123, paragraphe 2, de son règlement,

A. considérant que l’Union européenne est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’état de droit, ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités, et que ces valeurs sont universelles et communes aux États membres (article 2 du traité UE);

B. considérant que la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne fait partie du droit primaire de l’Union et interdit toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, les origines ethniques ou sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convictions, les opinions politiques ou toute autre opinion, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle;

C. considérant que la Hongrie est un pays membre de l’Union européenne depuis 2004 et que, selon les sondages d’opinion, une large majorité de citoyens hongrois sont favorables à l’appartenance du pays à l’Union;

D. considérant que la charte dispose que les arts et la recherche scientifique sont libres et que la liberté académique est respectée; qu’elle garantit également la liberté de créer des établissements d’enseignement dans le respect des principes démocratiques;

E. considérant que la liberté d’association doit être protégée et qu’une société civile dynamique joue un rôle essentiel pour encourager la participation de la population au processus démocratique et pour obliger les gouvernements à respecter leurs obligations juridiques, notamment la protection des droits fondamentaux, la protection de l’environnement et la lutte contre la corruption;

F. considérant que le droit d’asile est garanti dans le respect des règles de la convention de Genève du 28 juillet 1951 et du protocole du 31 janvier 1967 relatifs au statut des réfugiés et conformément au traité sur l'Union européenne (traité UE) et au traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (traité FUE);

G. considérant que 91,54 % des demandes d'asile introduites en 2016 ont été rejetées; que, depuis 2015, de nouvelles lois et de nouvelles procédures adoptées en Hongrie en matière d'asile obligent tous les demandeurs d'asile d'entrer dans le pays par une zone de transit située sur le territoire hongrois qui ne donne accès qu'à un nombre limité de personnes par jour, lequel est ainsi de 10 pour l'instant; que les ONG n'ont cessé de rapporter qu'aux frontières hongroises, les migrants sont sommairement refoulés en Serbie, parfois de manière cruelle et violente, sans que leurs demandes de protection soient examinées; que les autorités hongroises n'ont pas procédé à la relocalisation des demandeurs d'asile comme le droit de l'Union européenne les y oblige;

H. considérant que, dans le cadre d'observations écrites qu'il a présentées à la Cour européenne des droits de l'homme le 17 décembre 2016 à propos de deux plaintes contre l'Autriche relatives au transfert de demandeurs de l'Autriche vers la Hongrie au titre du règlement Dublin III, le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a déclaré qu'en raison des profonds changements intervenus ces derniers mois en Hongrie dans le droit et les pratiques d'asile, les demandeurs d'asile qui y sont renvoyés courent un risque considérable d'être victimes de violations des droits de l'homme;

I. considérant que 11 réfugiés, dits «11 de Röszke», présents en Hongrie le 16 septembre 2016, lendemain du jour où le pays a fermé sa frontière avec la Serbie, ont été accusés d'acte de terrorisme et condamnés à des peines de prison, et que parmi ceux-ci Ahmed H., Syrien résidant à Chypre, a été condamné à 10 années de prison lors d'un procès inéquitable en novembre 2016 au seul motif de s'être servi d'un mégaphone pour apaiser les tensions et d'avoir jeté trois objets en direction de la police des frontières;

J. considérant que, depuis l'adoption de sa résolution du 16 décembre 2015, un certain nombre de questions ont suscité des inquiétudes, notamment l'utilisation des dépenses publiques, les attaques contre les organisations de la société civile et les militants des droits de l'homme, les droits des demandeurs d'asile, la surveillance de masse de la population, la liberté d'association, la liberté d'expression, le pluralisme des médias et la fermeture du journal Népszabadság, les droits des Roms, dont l'expulsion de Roms à Miskolc et la ségrégation des enfants roms dans l'enseignement, les droits des personnes LGBTI, les droits des femmes, le système judiciaire, dont la possibilité de prononcer une peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, l'évacuation forcée des ONG hongroises Roma Parliament et Phralipe Independent Gypsy Organisation de leurs sièges et le risque de fermeture des Archives Lukács;

K. considérant que le contenu et les termes utilisés dans la consultation nationale «Stop Brussels» – une consultation nationale sur l'immigration et le terrorisme et les campagnes de publicité du gouvernement qui l'ont accompagnée – sont largement trompeurs et biaisés;

L. considérant que dans l'affaire Szabó et Vissy c. Hongrie, la Cour européenne des droits de l'homme a jugé que les dispositions de la législation hongroise sur la surveillance secrète antiterroriste adoptées en 2011 constituaient une violation du droit au respect de la vie privée et familiale, du domicile et de la correspondance; que dans l'affaire Ilias et Ahmed c. Hongrie, la Cour a conclu à la violation du droit à la liberté et à la sécurité, du droit à un recours effectif à propos des conditions de la zone de transit de Röszke et du droit à être protégé contre les traitements inhumains ou dégradants en ce qui concerne l'expulsion des requérants vers la Serbie; que dans l'affaire Baka c. Hongrie, la Cour a jugé que la Hongrie avait violé le droit à un procès équitable et la liberté d'expression d'András Baka, ancien président de la Cour suprême hongroise;

M. considérant que les derniers événements en Hongrie, à savoir la loi modifiant certaines lois relatives au renforcement des procédures appliquées dans le domaine de la gestion des frontières et de l’asile, la loi modifiant la loi sur l’enseignement supérieur national, qui constitue une menace directe pour l'Université d'Europe centrale et qui a suscité la désapprobation d'une large frange de la population, ainsi que la proposition de loi sur la transparence des organisations bénéficiant d'une aide de l’étranger (loi nº T/14967 de l'Assemblée nationale hongroise) ont suscité des inquiétudes à propos de leur compatibilité avec le droit de l’Union et la charte des droits fondamentaux;

1. rappelle que les valeurs consacrées à l’article 2 du traité UE doivent être respectées par tous les États membres de l’Union;

2. déplore que les évolutions qu'a connues la Hongrie aient provoqué une grave détérioration de l'état de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux ces dernières années, notamment la liberté d'expression, la liberté académique, les droits fondamentaux des migrants, des demandeurs d'asile et des réfugiés, la liberté de réunion et d'association, les activités des organisations de la société civile, qui ont fait l'objet de restrictions et d'obstructions, les droits des personnes appartenant aux minorités, y compris les Roms, les Juifs et les personnes LGBTI, les droits sociaux, le fonctionnement du système constitutionnel, l'indépendance du pouvoir judiciaire et d'autres institutions, sans oublier les nombreuses allégations inquiétantes de corruption et de conflits d'intérêts, lesquels, pris ensemble, pourraient être le signe de l'émergence d'une menace systémique pour l'état de droit dans cet État membre; estime que la Hongrie permet de tester la capacité et la volonté de l'Union de réagir aux menaces et aux violations de ses propres valeurs fondamentales par un État membre; note avec inquiétude que les évolutions dans certains autres États membres présentent des similitudes inquiétantes d'une atteinte à l'état de droit, comme en Hongrie;

3. appelle les autorités hongroises à entamer un dialogue avec la Commission à propos de toutes les questions mentionnées dans la présente résolution, et notamment les droits fondamentaux des migrants, des demandeurs d'asile et des réfugiés, la liberté d'association, la liberté de l'enseignement et de la recherche universitaire, la ségrégation des Roms dans l'enseignement et la protection des femmes enceintes au travail; rappelle que les deux parties devraient mener ce dialogue de manière impartiale, sur la base d'éléments probants et dans un esprit de coopération; invite la Commission à tenir le Parlement informé de ses évaluations;

4. est préoccupé par les dernières déclarations et initiatives du gouvernement hongrois, notamment le maintien de la campagne de consultation «Stop Bruxelles» et les mesures d’enquête à l’encontre des travailleurs étrangers de l’université d’Europe centrale, ainsi que par les déclarations des dirigeants du parti au pouvoir opposés à tout changement législatif visant à répondre aux recommandations des institutions de l’Union et des organisations internationales; regrette que de tels signaux ne traduisent pas une volonté claire des autorités hongroises de veiller à ce que leurs actions soient pleinement conformes au droit primaire et dérivé de l’Union;

5. invite la Commission à surveiller de près l'usage que font les autorités hongroises des fonds de l'Union européenne, notamment dans le domaine de l'asile et de la migration, de la communication publique, de l'enseignement, de l'intégration sociale et du développement économique, afin de s'assurer que tout projet cofinancé respecte intégralement le droit primaire et dérivé de l'Union;

6. appelle les autorités hongroises à abroger entretemps la loi modifiant certaines lois relatives au renforcement des procédures appliquées dans le domaine de la gestion des frontières et de l’asile et la loi modifiant la loi sur l’enseignement supérieur national ainsi qu'à retirer la proposition de loi sur la transparence des organisations bénéficiant d'une aide de l’étranger (loi nº T/14967 de l'Assemblée nationale hongroise);

7. prie instamment le gouvernement hongrois de suspendre immédiatement toutes les échéances dans la loi modifiant la loi sur l’enseignement supérieur national, d’entamer immédiatement un dialogue avec les autorités américaines compétentes en vue de garantir le fonctionnement à l’avenir de l’université d’Europe centrale délivrant des diplômes reconnus par les États-Unis, ainsi que de s’engager publiquement à ce que cet établissement puisse demeurer à Budapest en tant qu’institution libre;

8. déplore que la Commission n'ait pas réagi à la demande d'activation du cadre de l'Union pour renforcer l'état de droit formulée par le Parlement dans ses résolutions des 10 juin 2015 et 16 décembre 2016 sur la situation en Hongrie, et ce pour empêcher, par le dialogue avec l'État membre concerné, que l'apparition d'une menace systémique envers l'état de droit ne connaisse une nouvelle escalade; estime que la démarche actuelle de la Commission met principalement l'accent sur des aspects techniques et marginaux de la législation, ignorant ainsi les tendances, les caractéristiques et les effets conjugués des mesures sur l'état de droit et les droits fondamentaux; estime que les procédures d'infraction, en particulier, n'ont pas permis, dans la plupart des cas, d'induire de réels changements et d'apporter plus généralement une réponse à la situation;

9. estime que la situation actuelle en Hongrie représente un risque clair de violation grave des valeurs visées à l'article 2 du traité UE et qu'elle justifie le lancement de la procédure prévue à l'article 7, paragraphe 1, du traité UE;

10. charge par conséquent sa commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, conformément à l'article 83 de son règlement, d'engager la procédure et d'élaborer un rapport spécifique en vue de mettre aux voix en plénière une proposition motivée invitant le Conseil à agir conformément à l'article 7, paragraphe 1, du traité UE,

11. réaffirme la nécessité d’un suivi et d'un dialogue réguliers associant tous les États membres afin de sauvegarder les valeurs fondamentales de l’Union que sont la démocratie, les droits fondamentaux et l’état de droit avec la participation du Conseil, de la Commission et du Parlement, ainsi que le préconise sa résolution du 25 octobre 2016 sur la création d’un mécanisme de l’Union pour la démocratie, l’état de droit et les droits fondamentaux(6) (pacte DEF), et afin d’éviter l'application de règles différentes;

12. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et au Conseil, au président, au gouvernement et au parlement de la Hongrie ainsi qu’aux gouvernements et aux parlements des États membres et au Conseil de l’Europe.

(1) Textes adoptés de cette date, P8_TA(2015)0461.
(2) JO C 407 du 4.11.2016, p. 46.
(3) JO C 75 du 26.2.2016, p. 52.
(4) JO C 249 E du 30.8.2013, p. 27.
(5) JO C 199 E du 7.7.2012, p. 154.
(6) Textes adoptés de cette date, P8_TA(2016)0409.


Countries : 

Rate this content
 
 
 
Same author:
 flecheConflict minerals: the bloody truth behind your smartphone
 flecheGender balance: five areas for improvement
 flecheRobots and artificial intelligence: MEPs call for EU-wide liability rules
 flecheTerrorism: members to vote on new measures against foreign fighters
 flecheVAT reform: how MEPs intend to tackle the €50 billion a year fraud
 flecheAfter CETA: the EU trade agreements that are in the pipeline
 flecheRussia is no longer a strategic partner of the EU, say MEPs
 flecheParliament urges EU member states to gear up for new security challenges now
 flecheAn ocean of plastic to eradicate
 flecheEP this week: €315 billion investment plan, robots and consumer safety
 flecheArmenian genocide centenary: MEPs urge Turkey and Armenia to normalize relations
 flecheAlbania and Bosnia & Herzegovina: political commitment is key to path towards EU
 flecheEU counter-terrorism coordinator: “Jail is a major incubator of radicalisation”
 flecheInter-religious dialogue: the way to defeat extremism
 flechePassenger Name Record and data protection talks should go hand in hand, MEPs say
 flecheEuropean Parliament backs EU-Moldova association deal
 flecheEnvironment Committee backs flexibility for EU countries to ban GMO crops
 flecheAnother record-breaking year for Erasmus
 flecheThe EU's energy dependence: facts and figures
 flecheMEPs urge EU to help 5.3 million young people find decent jobs
 flecheEuropean Parliament gives go-ahead for Lithuania to join the euro
 flecheMartin Schulz re-elected President of the European Parliament
 flecheParliament starts its new term with seven political groups
 flecheElection of new EP President, 14 Vice-Presidents and five Quaestors
 flecheConference of Presidents: the backbone of the European Parliament
 flecheData Protection: The dangers of the web
 flecheLithuania: how the euro could be gaining currency
 flecheEP committees: at the heart of European politics
 flecheResults of the 2014 European elections
 flecheForsmark: how Sweden alerted the world about the danger of the Chernobyl disaster
 fleche2014 European elections: latest projections of seats in the Parliament
 flecheOverview of Parliament and the 2014 elections
 flecheNet neutrality: Industry MEPs want stricter rules against blocking rival services
 flecheParliament maintains €3.5 billion in aid for the most deprived from 2014 to 2020
 flecheMigrants: MEPs endorse search and rescue rules to prevent further deaths at sea
 flecheThe Troika: How Europe's bailout power broker works
 flecheCentral African Republic: How can the EU help?
 flecheReport on the EU Roadmap against homophobia and discrimination on grounds of sexual orientation and gender identity
 flechePublic health MEPs to vote on final deal for tobacco products
 flecheCO2 emissions: cleaner vans by 2020
 flecheEU's long-term budget: how it all adds up
 flecheAung San Suu Kyi receives Sakharov Prize awarded in 1990
 flecheEU-China: the trade partnership worth €1 billion a day
 flecheMalala Yousafzai - winner of the Sakharov Prize 2013
 flecheEmployment MEPs approve plans to help more young people to work or training
 flecheEU drugs report: vigilance needed to tackle fast moving markets
 flecheAgriculture committee calls for EU-wide action to save bees
 flecheDid the WikiLeaks incidents create more or less democracy in the world?
 flecheCulture MEPs call on EU for more European online conversation
 flecheDevelopment aid: strong EU commitment needed to get MDGs back on track
 flecheLes films en 3D à l'épreuve de la saison d'été du cinéma américain
 flecheAnnée européenne du volontariat
 flecheMEPs mull over merits of an EU tax on financial transactions
 flecheGlobal warming: less meat = less heat
 flecheMore EU support for volunteering
 flecheG20: avoid placing too big a burden on future generations
 flecheExtending the scope of the Globalisation Adjustment Fund to respond to the crisis
 flecheUN's business and human rights envoy John Ruggie interviewed
 flecheSecurity and fundamental freedoms on the Internet
 flecheWater – 71% of the Earth's surface, but still scarce
 fleche"People like to participate in politics....on their computers!"
 flecheAmid economic crisis, roundtable debates 10 years of the euro
 flecheHuman rights remain key to EU-China trade relations
 flecheMEPs' diagnosis on economy ahead of Washington G20
 flecheMEPs and MPs debate CAP's future and world food security role
 flecheMEPs back new Erasmus Mundus Programme for student mobility and university exchanges
 flecheEurope struggles to influence UN human rights agenda
 flecheFuture of European cohesion policy debated with regions and cities
 flecheMember States to fulfil their ODA volumes, warn MEPs
 flecheImmigration: MEPs and national MPs reject "fortress Europe"
 flecheCan EU funds be put to use to help food crisis?
 flecheSarkozy to the European Parliament: "Europe can not be condemned to inaction"

 fleche1968-2008: 4 decades of customs union
 flecheErasmus Mundus: "be curious and don't hesitate"
 flecheAsma Jahangir : « Donner la parole à l’immense majorité qui veut vivre dans la diversité »
 flecheTrade in raw materials and commodities- MEPs concerned about supply
 flecheParliament and climate change: Carbon Capture and Storage
 flecheEuropean Parliament calls for more transparency on lobbying
 flecheUN advisor Professor Jeffrey Sachs on soaring food prices
 flecheInternational agreement cannot wait, warn climate change MEPs in Washington
 flecheMEPs to debate calls for more open WTO Wednesday
 flecheMEPs call for sharper focus on jobs and growth potential of cultural industries
 flecheBurma: EU needs "coherent strategy" ahead of military's poll
 flecheHearing told of high levels of child poverty in Europe
 flecheEuropean Parliament at 50 - images from half a century
 flecheWill Europe take in Guantánamo Bay prisoners?
 flecheLiverpool and Stavanger – European Capitals of Culture 2008
 flecheSuper Tuesday in America: can Europe learn lessons?
 flecheAre your details caught in the World Wide Web?
 flecheGrand Mufti of Syria: a single civilisation unites us all
 flecheIs immigration the cure for a declining working population?
 fleche2007 Sakharov winner Salih Mahmoud Osman warns of "atmosphere on impunity" in Darfur - Interview
 flecheEuropean Parliament approves the Charter of Fundamental Rights and urges UK and Poland to apply it
 flecheACP-EU: workshop looks at "Justice on the grass" Rwanda's victims
 flecheGlobalisation: MEPs debate the challenges and opportunities
 flecheChina committed to fighting climate change, but not yet to quantitative targets, says EP delegation
 flecheSeat distribution up for discussion in Parliament
 flecheHow different are parliamentarians from either side of the Atlantic?
 flecheEU regional policy stakeholders debate global economic challenges
 flecheEuromed Assembly in Tunis focuses on intercultural dialogue
 flecheEuropean Year of Intercultural Dialogue should focus on religion
 flecheEurope's cultural heritage only a click away?
 flecheParliament adopts priorities on legal and illegal immigration policies
 flecheHighlights: MEPs to discuss energy, immigration, rail, toys in 2nd September Plenary
 flecheEnvironment MEPs back compulsory CO2 cap on cars
 flecheNatural disasters, EU solidarity fund needed without delay and European reaction force
 flecheAs Erasmus turns 20 some MEPs share their memories
 flecheEurope's cultural heritage only a click away?
 flecheBrazil's President Lula on trade, agriculture, poverty and biofuels
 flechePortugal's EU Presidency: MEPs on their expectations
 flecheLes attentes du monde arabe à l’égard de l’Union européenne : L’espérance déçue d’une alternative aux États-Unis ?
 flecheMEPs give green light to new European Globalisation Fund
 flecheLe Parlement européen remet le Prix Sakharov 2006 à Alexandre Milinkevitch
 fleche2006 report: the drugs problem in Europe
 flecheDrugs in Europe cheaper than ever says report
 flecheDer EU-Beitritt Bulgariens und Rumäniens
 flecheThe EU must define how far it can expand with new member states
 flecheFair Trade and Development - call for the Commission to act
 flecheRapport sur le commerce équitable et le développement
 flecheL'Union européenne devrait bientôt s'exprimer d'une seule voix à l'UNESCO
 flecheEuromed: much achieved, much still to be done
 fleche Discours du Président Borrell devant la première Assemblée Parlementaire Euroméditerranéenne
 flecheSpeech by the President at the opening of the extraordinary session of the EMPA
 flecheParliament calls for a constructive WTO meeting in Hong Kong
 flecheREACH, the chemistry behind a colossal project
 flecheEl Houdaïgui, Rachid
 flecheParliament gives green light to Romania and Bulgaria
 flecheFerrero-Waldner, Benita
 flecheA clear "yes" to the Constitution
 flecheBudget 2005: MEPs urge more money for EU's key policy areas
 flecheBorell, Josep
 flecheMEPs call for EU seat on Security Council
 flecheIGC - need to move on - not a time for recriminations
 flecheCommission President Prodi unveils action plan as a result of Eurostat affair
 flecheEnlargement: EU should promote decision on Kosovo final status within two years
 flecheExternal Relations: Urgent call on both Israel and Palestinians not to declare the peace process dead
 flecheSecurity and Defence: Financing and priorities for EU foreign and security policy
 flecheUrgent call to both Israel and Palestinians not to declare the peace process dead
 flecheCommissioner Verheugen gives foretaste of monitoring reports on accession countries
 flecheEurostat: a chronology of events
 flecheEtendre Erasmus au monde entier
 flechePour une politique volontaire de lutte contre les maladies liées à la pauvreté
 flecheLe directeur général de l'OMC promet des efforts pour associer plus intensément la société civile aux négociations de Doha
 flecheSustainable development: towards a global partnership. Greens/EFA Report Accepted by the Commission
 flecheNicole Fontaine: "une Convention porteuse d'espoir pour l'avenir de l'Union"
13
SEARCH
Keywords   go
in