Ref. :  000004121
Date :  2002-09-03
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

La Mondialisation économique appelle une Mondialisation de la Solidarité au service du dévéloppement durable

L'Afrique est la première victime de l'échec de la mise en oeuvre d'Action 21

Author :  ONU / UN


Johannesburg, le 2 septembre -- Face à une mondialisation économique qui ne profite pas à tous et dont les effets sur l'environnement sont évidents, le Premier Ministre belge, M. Verhofstadt, appuyé par de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement qui s'exprimaient cet après-midi dans le cadre du segment de haut-niveau du Sommet mondial pour le développement durable, a estimé que la mondialisation de l'économie appelle la mondialisation de la solidarité. Sous-tendue par une recherche du bénéfice à court et à moyen termes, la mondialisation profite à un nombre restreint d'individus au détriment des objectifs communs du développement durable.

Dressant un constat d'échec de la mise en œ;uvre du Plan d'Action 21, défini il y a dix à Rio, M. Verhofstadt a estimé que ce ne sont pas les solutions qui manquent à la réalisation des objectifs du développement durable mais plutôt la volonté politique des pays développés de partager les fruits de la croissance avec les pays pauvres. A la lecture des indicateurs de développement, il est évident que les engagements pris lors de cette conférence sont restés lettre morte, a déploré M. Olesegum Obasanjo, Président de la République fédérale du Nigéria, précisant que cet échec n'est nulle part plus visible qu'en Afrique.

Pour le Nigéria, et beaucoup de pays dont les dirigeants ont pris la parole aujourd'hui, les conditions premières du développement durable sont l'éradication de l'insécurité alimentaire, l'allègement de la dette, la suppression des subsides à l'agriculture mais aussi la lutte contre la propagation du virus du sida. Cette «peste des temps modernes», a prévenu M. Omar Bongo, faute de mesures appropriées, risque d'enlever à l'Afrique 50 millions de ses enfants.

Pour M. Koffi Sama, Premier Ministre du Togo, la désertification, la dégradation des sols, la diversité biologique et la protection des forêts constituent des préoccupations majeures des pays africains. Il est donc urgent de mettre en place des programmes d'action cohérents et de donner au fonds mondial pour l'environnement les moyens de lutter contre la désertification. De même, M. Denis Sassou-Nguesso, Président de la République du Congo, a lancé un appel pour l'harmonisation des politiques et des législations forestières pour le Bassin du Congo.

La coopération régionale a alors été présentée comme la voie à suivre en matière de développement durable de l'Afrique. Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) constitue à cet égard le cadre d'orientation stratégique d'action permettant de faire passer l'Afrique d'un statut d'assisté à celui de partenaire dans la mondialisation, selon le Président sénégalais, M. Abdoulaye Wade et devrait, de l'avis de M. Alhaji Aliu Mahama, Vice-Président du Ghana, disposer d'un soutien des pays développés.

Expliquant sa volonté de mettre les Africains au premier plan du développement de l'Afrique, M. Robert Mugabe, Président du Zimbabwe, a souligné que le développement durable ne sera pas possible dans son pays sans réforme agraire. Sans spolier personne, il s'agit aujourd'hui de partager des terres qu'une minorité raciale s'obstine à conserver au détriment des Zimbabwéens et des Africains qui ont versé leur sang pour devenir un peuple souverain, s'est expliqué M. Mugabe.

Outre les personnalités citées, les Présidents, Vice-Présidents, Ministres, Vices-Ministres et représentants des pays suivants ont pris la parole: Bulgarie, Nouvelle-Zélande, Croatie, Italie, Finlande, Japon, Islande, République fédérale de Yougoslavie, Tuvalu, Costa Rica, ex République yougoslave de Macédoine, Swaziland, Malawi, République islamique d'Iran, Honduras, Monaco, Malaisie, Vanuatu, Iraq, République démocratique populaire lao, Liechtenstein, Bahreïn, Confédération suisse, Koweït, Soudan, Jordanie, Qatar, République de Corée, Burkina Faso, Pérou, Uruguay, Liban et Bahamas. L'Observateur du Saint-Siège s'est également exprimé.

Le Sommet de Johannesburg poursuivra son débat de haut niveau demain mardi 3 septembre, à 9 heures.

Allocutions

M. Georgi Parvanov, Président de la République de Bulgarie, a rappelé que depuis Rio, son pays a traversé une période de transformations vers la démocratie et l'économie de marché. Ces réformes ont été ponctuées d'étapes complexes et douloureuses, notamment dans les domaines du chômage et de la pauvreté. Le Président a fait observer que le modèle communiste totalitaire qui avait régné en Bulgarie jusque dans les années 90 avait mis en œ;uvre des politiques erronées, tout comme celles des gouvernements qui ont succédé à ce régime dans la mesure où les relations n'étaient pas réglementées avec le monde des affaires. La croissance économique et le développement social doivent évoluer conjointement, a poursuivi M. Parvanov et, dix après Rio, les bons résultats économiques permettent à la Bulgarie de pouvoir aspirer aujourd'hui à adhérer à l'Union européenne. Mais notre pays a tiré des expérience des dernières années, la certitude selon laquelle le développement durable ne peut être envisagé que sous la forme d'un partenariat actif. Il a donné l'exemple des partenariats pour l'action locale exemplaires en Bulgarie, en Pologne et en Turquie et insisté sur la volonté politique claire dont doit faire preuve la communauté internationale dans la mise en œ;uvre d'Action 21 et de mesures pratiques. Il ne faut pas seulement déclarer et promettre, réfléchir et planifier, mais aussi agir pour l'avenir de nos enfants.

Mme Helen Clark, Premier Ministre de la Nouvelle-Zélande, a rappelé que la population mondiale augmente considérablement et accentue dans le même temps la pression sur les ressources naturelles. La multiplication des gaz à effet de serre menace l'équilibre du climat, le VIH/sida décime les populations et le monde connaît des extrêmes de pauvreté et de richesse inacceptables. C'est pourquoi il est indispensable de développer une action au plan international qui soit plus énergique. Le Gouvernement de la Nouvelle-Zélande estime que l'on ne peut pas assurer les bénéfices à long terme de la croissance si les normes appliquées à l'environnement ne sont pas suffisantes. Le développement de partenariats avec les populations autochtones est également un des objectifs de la Nouvelle-Zélande en matière de développement durable. Nous visons à ratifier toutes les conventions des Nations Unies qui contribuent au développement durable, en particulier le Protocole de Kyoto et à recentrer nos programmes d'aide au développement afin d'améliorer l'accès à des soins de santé suffisants et un accès un généralisé au travail. La Nouvelle-Zélande collabore avec les petits Etats insulaires en développement vulnérables confrontés à la montée des eaux et à la pénurie d'eau douce et lance un appel pour l'élimination des subventions à l'exportation des produits agricoles des pays développés.

M. Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal, a souhaité que Johannesburg représente une rencontre facilitant les prises de décisions et de plans d'action concrets dans la spirale des changements climatiques, de l'érosion de la biodiversité planétaire, de l'amplification du phénomène de la sécheresse et de l'avancée du désert. Il a rappelé que le continent africain a adopté, le 11 juillet 2001 à Lusaka, les documents sur l'environnement et le NEPAD qui constituent le cadre d'orientation stratégique d'action a fait passer l'Afrique d'un statut d'assisté à celui de partenaire dans la mondialisation. Le Président Wade a formulé, entre autres, la proposition de mettre en œ;uvre un programme régional de lutte contre l'érosion côtière en Afrique de l'Ouest et la création d'une autorité pour lutter contre la désertification. Je ne crois pas, a-t-il poursuivi, qu'on fera face à la destruction des forêts en essayant de remplacer les arbres abattus ou de priver les pays des ressources qu'ils tirent de la vente du bois, je propose donc que l'humanité rachète des forêts et donne des rémunérations à ces pays pour compenser les pertes. M. Wade a encore indiqué qu'en tant que Coordonnateur du volet environnement du NEPAD, c'est lui qui sera en charge du suivi Johannesburg.

M. Stjepan Mesic, Président de la République de Croatie, a invité l'humanité à faire face à trois grands périls, à savoir le terrorisme mondial, la répartition inégale des connaissances technologiques et les inégalités de développement entre pays de l'OCDE et pays d'Afrique et d'Asie. Johannesburg ne doit pas nous servir uniquement à constater la non-application des engagements pris à Rio car aujourd'hui le temps joue contre nous et il faut nous faut agir. Agir en concevant un plan commun global de survie pour le 21e siècle qui tienne compte du fait que les conséquences négatives du développement et du sous-développement sont des phénomènes liés, car ces dernières années, on a assisté à une mondialisation de la richesse d'une part et de la pauvreté de l'autre. Les pays pauvres et dépendants du Sud ne peuvent se développer sans des programmes d'aide soutenue de la part des pays développés car le sous-développement et les inégalités condamnent les populations du monde en développement à une survie sans espoir. Mais dans le processus de développement durable, l'obstacle le plus sérieux est celui de la volonté politique, notamment celle des pays riches. Revendiquant une redistribution équitable et égalitaire de la richesse mondiale au service exclusif du développement durable, le Président a proposé la création d'un Fonds international pour le développement de sources d'énergie durables et renouvelables.

M. Denis Sassou-Nguesso, Président de la République du Congo, a souhaité que le Sommet mondial pour le développement durable constitue un étape concrète dans l'exaltante marche du monde vers la cohésion et la solidarité internationales. Le Congo place dans ses priorités la gestion durable de ses écosystèmes forestiers et contribue activement à l'harmonisation des politiques et des législations forestières en Afrique centrale. La communauté internationale attend du Congo qu'il préserve le grand bassin du Congo, l'une des plus grandes réserves de la biodiversité mondiale. Si nous le voulons, le développement durable peut devenir une réalité profitable à tous, mais il n'y aura pas de développement qui soit durable si les graves épidémies, notamment le paludisme et le sida, ne sont pas contrôlées et enrayées; si la sécurité alimentaire demeure, pour une écrasante majorité de l'humanité, une chimère; si l'eau et l'énergie ne sont pas accessibles à tous. Appelant les Etats qui ne l'ont pas encore fait de ratifier le Protocole de Kyoto, le Président a regretté que 10 ans après Rio, la communauté internationale soit loin d'avoir honoré ses engagements.

M. Silvio Berlusconi, Premier Ministre de la République italienne, en témoignage de la volonté de son pays de répondre aux grands problèmes de l'environnement, a évoqué l'initiative originale lancée par l'Italie en matière de gouvernance. L'Italie est convaincue que le développement durable requiert des instruments de gouvernance efficaces et transparents et a proposé au dernier Sommet du G-8 un modèle universel d'organisation et de gestion de l'Etat permettant aux différents pays qui l'adopteraient d'améliorer leur administration publique, leur comptabilité, la gestion des cadastres de même que le système statistique, judiciaire et scolaire national. Si les pays riches font la promotion de ce modèle dans les pays en développement, ils ne pourront plus craindre que l'aide fournie ne parvienne pas aux populations concernées mais bénéfice aux dirigeants corrompus. Trois phases ont été identifiée pour la réalisation de ce modèle : celle de l'expérimentation, celle de la mise en place et celle de l'instauration de partenariats entre les pays industrialisés et le pays pauvres. L'Italie a déjà mis en place ce modèle dans cinq pays de la méditerranée. Cette nouvelle initiative vise également à faire participer la société civile et le monde des affaires. L'Italie a également introduit une nouvelle mesure fiscale fondée sur une libre décision de la part des consommateurs et des entrepreneurs d'accorder 1 ou 2% du prix de leurs achats à des projets concrets de coopération internationale. Elle a annulé à hauteur de 1 milliard de dollars la dette des pays débiteurs et s'engage à élever cette somme à 4 milliards dans l'avenir. Les pays riches ne peuvent pas négliger l'aide au développement et doivent consacrer y 0,7% de leur PNB.

Mme Tarja Halonen, Présidente de République de la Finlande, a estimé que le Sommet de Johannesburg est un sommet sans précédent entièrement en ce sens qu'il est entièrement consacré à la mise en œ;uvre des objectifs fixés en matière de développement et à la régénération de la planète. Cela exige le renforcement de la coopération au développement, l'augmentation des investissements et l'élargissement de l'accès aux marchés. Mais ceci exige aussi la démocratie, le respect des droits de l'homme et l'établissement de l'état de droit partout dans le monde. S'attardant sur la situation des femmes qui détiennent la clef du développement durable dans le monde en développement, Mme Halonen a voulu que des efforts supplémentaires soient déployés pour leur assurer un accès sans limite à l'éducation et à la terre. La mondialisation, a-t-elle insisté, exige plus que de la coopération économique mais aussi de la coopération sociale et écologique.

Membre du Groupe de travail de l'OIT sur la dimension sociale de la mondialisation, la Présidente a appelé à une coopération renforcée entre les gouvernements, le monde des affaire, les organisations internationales et la société civile. Concluant sur la question de l'énergie, elle a souligné que la Finlande est un champion des technologies écologiquement saines et est disposée à partager son expérience avec d'autres.

M. Junichiro Koizumi, Premier Ministre du Japon, a jugé que le Sommet de Johannesburg nous pose le défi de déterminer ce que nous devons faire pour garantir un développement durable pour tous. Dans un monde où l'on fait encore face aux conflits, il importe de définir les facteurs essentiels susceptibles de permettre l'émergence d'un développement durable une fois que la paix sera revenue dans le monde en développement. Prenant l'exemple du Japon, pays sans ressources naturelles, M. Koizumi a vanté les ressources humaines comme premier facteur de développement. C'est pourquoi le Japon entend mettre l'accent sur l'éducation et le renforcement des capacités, et propose le lancement d'une Décennie de l'éducation pour un développement durable. Notre pays est disposé à accorder 250 milliards de yens d'aide dans le domaine de l'éducation sur cinq ans. La santé constitue aussi un défi pour le développement durable et le Japon s'engage à poursuivre son aide aux secteurs médical et sanitaire.

Notre politique d'aide au développement repose sur le principe du respect de l'autonomie des pays en développement et consiste à leur prêter assistance sur un pied d'égalité. Dans le prochain exercice budgétaire, le Japon intensifiera son aide au renforcement des capacités en matière de commerce et accordera un accès hors taxes et hors droits élargi aux produits des pays les moins avancés (PMA). La promotion des investissements est un autre domaine prioritaire pour le Japon, tout comme la réduction de la dette des PMA, notre pays contribuant pour plus d'un quart aux financements provenant de membre du G-8 pour l'initiative PPTE renforcée. M. Koizumi s'est dit impatient de voir entrer en vigueur le Protocole de Kyoto afin que la planète soit préservée par des principes clairs et appliqués. Notre pays contribuera au développement durable en renforçant les capacités des pays en développement, notamment par la formation de 5 000 techniciens étrangers sur 5 ans et en accueillant en mars 2003 le troisième Forum mondial de l'eau. Johannesburg doit nous permettre de démontrer au monde que l'homme peut vivre en harmonie avec son environnement et notre séjour en Afrique du Sud doit nous permettre de définir de ce cap de l'espérance un avenir durable.

M. Guy Verhofstadt, Premier Ministre du Royaume de Belgique, a rappelé que les questions de l'éradication de la pauvreté, de la réduction de la dette, de la libéralisation du commerce international comme facteurs du développement ont été débattues à plusieurs reprises cette année. Or, ce ne sont pas les solutions à ces problèmes qui font défaut mais plutôt la volonté politique commune de mettre en oeuvre la solidarité avec les pays en développement en favorisant leur accès aux outils financiers. Il sera impossible de sortir du sous-développement sans une remise de la dette et sans un accès aux marchés et aux technologies. Il faut également supprimer les subsides à l'exportation pour favoriser l'accès aux marchés. Il ne peut plus s'agir d'un partage superficiel mais d'une conception plus élevée de la coopération qui puisera son inspiration non pas dans le paternalisme mais dans le partenariat et le respect mutuel.

L'accord conclu ce matin en matière de commerce et de financement reste en deçà des attentes des pays en développement. Il faut aller plus loin dans la déclaration politique que nous adopterons mercredi. Cette dernière doit être plus forte, plus généreuse et plus ambitieuse que le Plan d'action devant nous. La question de la suppression des subventions à l'exportation devra apparaître dans la Déclaration politique. La tragédie du sida de même que la crise alimentaire à laquelle doivent faire face de nombreux pays d'Afrique australe montrent que la mondialisation de l'économie appelle la mondialisation de la solidarité. Il faut s'engager sur un plan éthique et social et pas seulement politique. C'est pourquoi, la Belgique propose un G8 des groupes continentaux réunissant les structures régionales existantes et lance un appel pour la ratification du Protocole de Kyoto et sa mise en oeuvre rapide.

M. David Oddosson, Premier Ministre de l'Islande, a indiqué que son pays a adopté une nouvelle stratégie de développement durable à long terme et intersectorielle et fondée sur le postulat que la protection de l'environnement ne constitue pas un obstacle à la croissance économique. Le Premier Ministre a indiqué que l'Islande a accueilli une conférence de la FAO sur la pêcherie durable qui a abouti à l'adoption de la Déclaration de Reykjavik sur la pêche responsable dans les écosystèmes marins. Aux termes de cette Déclaration, les pays se sont engagés à étudier leur biodiversité pour mieux la protéger et à des rapports sur la question. L'Islande entend aller plus loin pour mettre sur l'Internet l'ensemble des informations dont les centres disposent en matière d'environnement marin.

Se félicitant de la création à Johannesburg d'un mécanisme permettant de faire rapport sur l'état de l'environnement marin, le Premier Ministre est ensuite passé à la question de l'énergie. Il a indiqué qu'aujourd'hui près de 7% de l'énergie en Islande provient des sources d'énergie renouvelable et compte des initiatives prises, 90 à 96% de l'énergie proviendra, dans un avenir proche, de ces sources d'énergie. Toutefois, les changements positifs ne permettent pas l'autosatisfaction au regard des millions de personnes qui vivent dans la pauvreté extrême a ajouté le Premier Ministre.

Le gouvernement islandais a déclaré sa volonté d'accroître son engagement bilatéral et au plan international, d'appuyer des programmes multilatéraux et des initiatives visant à promouvoir les pratiques durables et à éliminer la pauvreté. L'APD à elle seule ne suffira pas, les pays pauvres devraient pouvoir tirer profit de leur avantage comparatif. La libéralisation du commerce permettra une croissance durable et équitable au profit des pays en développement. N'oublions toutefois pas que le développement durable commence chez soi. Il revient à chaque pays de mettre en place l'environnement nécessaire y compris la bonne gouvernance.

M. Vojislav Kostunica, Président de la République fédérale de Yougoslavie, s'est félicité du processus entamé à Rio en 1992 en déclarant que les récentes catastrophes naturelles qui ont frappé l'Europe et l'Asie montrent que les chercheurs ont raison lorsqu'ils annoncent que le XXIème siècle sera celui de la défense de la terre. Il a également évoqué que le fait qu'un cinquième de la population mondiale vit avec moins d'un dollar par jour montre la nécessité d'élaborer des normes universelles en matière sociale et écologique. Faisant référence à la situation de son pays, il a déclaré que des années de mauvaises gestion, une décennie de sanctions économiques imposées par la communauté internationale et les bombardements de l'OTAN en 1999 ont non seulement un impact négatif sur l'économie nationale, mais également sur l'environnement, qui se traduit par une pollution d'origine chimique et nucléaire. Le Président yougoslave a souligné la nécessité pour son pays d'obtenir une aide pour développer de nouvelles infrastructures de production compatibles avec les normes environnementales, mais aussi pour moderniser des structures existantes et recycler des produits dangereux hérités du conflit de 1999.

En ce qui concerne la mondialisation, M. Kostunica a précisé qu'elle exige une action internationale en vue de mettre en place des structures et institutions internationales veillant à préserver les ressources naturelles et assurant plus d'équité entre pays développés et pays en développement. La mise en œ;uvre des principes d'Action 21 passe par la réconciliation de la croissance économique, de la protection de l'environnement et du progrès social.

M. Saufatu Sopoanga, Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères, de l'immigration et du travail de Tuvalu, a rappelé que son pays n'était pas encore Membre des Nations Unies lors du Sommet de Rio en 1992 et est un des pays les plus concernés par le Sommet de Johannesburg. Les petit États insulaires en développement doivent faire entendre leur cause au sein des Nations Unies s'ils veulent pouvoir exister et ne pas être submergés par les eaux en raison de l'égoïsme et de l'avidité des pays développés et industrialisés. Il nous faut adopter un cadre contraignant dans le domaine de la gestion des énergies et Tuvalu, qui a fait cette proposition depuis quelques années, n'a jamais été écouté notamment par les pays qui ont refusé de ratifier le Protocole de Kyoto. Pourtant, l'impact dévastateur du changement climatique et du relèvement du niveau de la mer a des conséquences visibles à Tuvalu où, il y a quelques semaines, des vagues de 10 mètres de hauteur ont submergé la capitale, sans aucun vent violent et sans cyclone.

Il nous faut donc prendre des mesures immédiates et ratifier le Protocole de Kyoto, a poursuivi le Premier Ministre, et les pays développés doivent assumer une position morale et éthique. M. Sopoanga a demandé que la part d'énergies renouvelables dans la consommation mondiale soit portée à 15% et salué les mesures prises par l'Union européenne. Le réchauffement de la planète et le relèvement du niveau de la mer exigent certes des partenariats, mais aussi des sources de financement qui doivent permettre de renforcer les capacités et de diversifier les activités de production. De leur côté, les pays en développement doivent respecter les critères de bonne gouvernance et de droits de l'homme.

M. Abel Pacheco de la Espriella, Président de la République du Costa Rica, a lancé un appel pour que les différences entre les pays laissent la place à la coopération. Il s'agit aujourd'hui de transformer la mondialisation économique en mondialisation de la justice et de la lutte contre la corruption. Au Costa Rica, 27% du territoire national est une zone protégée et 95% de l'énergie électrique est produite à partir de sources d'énergies renouvelables. Le Nord doit reconnaître les valeurs sociales des pays du Sud, ouvrir les marchés internationaux et offrir un niveau de rétribution plus juste aux agriculteurs. Il faut donner une dimension morale et humaniste au développement économique et garantir dans les constitutions la primauté de la préservation de l'environnement. Le Costa Rica ne permettra pas l'exploitation de l'or à ciel ouvert ni l'exploitation de son pétrole dans son pays mais lance un appel pour que la communauté internationale s'associe à la protection de ses ressources. Signons une déclaration mondiale de paix vis-à-vis de la nature.

M. Omar Bongo, Président de la République du Gabon, a rappelé qu'il y a dix ans le Sommet historique de Rio soulignait l'impérieuse nécessité de protéger l'environnement afin d'assurer un développement durable pour tous. Or, la planète continue de se détériorer. La communauté internationale doit, en conséquence, se mobiliser pour s'attaquer efficacement aux problèmes liés à l'environnement. L'application du Protocole de Kyoto, la prise en compte de la Déclaration du Millénaire et la mise en œ;uvre d'Action 21 sont des passages obligés. Le Sommet de Johannesburg représente une grande responsabilité pour les dirigeants du monde entier. Nous avons à nouveau une opportunité historique de tenir nos engagements et donner une nouvelle impulsion à notre action collective en faveur de développement. Les pays développés doivent respecter les engagements pris en vertu des réunions de Doha et de Monterrey. Plus que jamais, les pays en développement doivent accepter leur part de responsabilité à l'instar du Gabon qui a posé des actes concrets pour assurer un développement économiquement sain pour l'environnement naturel.

La politique de la filière bois s'inscrit dans ce cadre, étant donné que la forêt gabonaise joue un rôle déterminant dans la gestion et la conservation du massif forestier africain. Il faut donc saluer le partenariat de 1999 au niveau de la sous-régional auquel a donné lieu le Processus de Yaoundé. Il faut aussi saluer les partenariats à l'échelle mondiale qui a permis au Gabon de concrétiser son idée de créer une zone de parc nationaux. Cette zone recouvre 30 000 km2 soit 10% du territoire national. L'heure est venue de créer un environnement économique dynamique propice à la coopération internationale dans les domaines des finances, du transfert des technologies, du commerce international et de la lutte contre le terrorisme. Dans ce contexte, le NEPAD constitue un grand acquis. Dix ans après Rio, soyons concrets et reconnaissons que l'on ne peut parler de développement durable sans évoquer le VIH/sida, «cette peste des temps modernes» qui faute de mesures appropriées risque d'enlever à l'Afrique 50 millions de ses enfants. C'est pourquoi, il faut rendre hommage à la mobilisation des Premières Dames d'Afrique qui au travers de l'«Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le sida» ont ajouté un maillon de plus à la chaîne de solidarité déjà tissée. Il est urgent d'agir et Johannesburg est une occasion qu'il nous faut absolument saisir.

M. Boris Trajkovski, Président de l'ex-République yougoslave de Macédoine (ERYM) , a appelé à la mise en œ;uvre d'un plan courageux et ambitieux pour rendre le monde plus viable. Le monde est de plus en plus interdépendant et il nous appartient d'adopter des mesures de nature à partager les bénéfices de la mondialisation. Il faut influencer le processus de mondialisation en le rendant plus équitable et durable, a poursuivi le Président, et la Macédoine qui aspire à intégrer l'Union européenne a mis en œ;uvre une stratégie nationale de développement durable. Cette stratégie repose sur la promotion de l'éducation et du renforcement des capacités, sur des partenariats entre public et privé, sur la création d'un cadre socioéconomique favorable aux investissements et sur la bonne gouvernance. Nous avons développé des stratégies d'utilisation rationnelle et durable des ressources naturelles et énergétiques et pris en compte des critères tels que la sexospécificité, la démocratie, les droits de l'homme, la participation à la vie publique dans notre stratégie nationale.

Les transferts de technologies, l'augmentation des flux de financements et élargissement de l'accès aux marchés des pays les plus développés sont également des préalables au développement durable, a estimé M. Trajkovski, et le continent africain mérite l'attention de la communauté internationale pour inverser la tendance actuelle à la paupérisation. La Macédoine qui se remet des effets négatifs du conflit de l'an dernier est disposée à mettre en place un environnement favorable à la lutte contre la drogue, la criminalité organisée et les trafics d'êtres humains.

Sa Majesté le Roi Mswati III, Chef d'Etat du Royaume du Swaziland, a estimé que la mise en oeuvre des nombreuses stratégies contenues dans le Plan d'action suppose de prendre des décisions politiques difficiles. Cependant, nous devons aller au-delà d'une popularité à court terme et faire en sorte que le développement économique soit viable. Les plans de développement du Swaziland donnent la priorité à la préservation de l'environnement. Si de nombreux succès dans les domaines économique, social et environnemental dans le cadre de la mise en oeuvre du programme d'Action 21, ont été enregistrés, il reste beaucoup à faire et nous ne pourrons pas réussir de façon isolée. C'est pourquoi la solidarité internationale est essentielle de même que le libre accès aux marchés, le transfert des technologies et l'élimination des subventions qui entravent les relations commerciales avec les pays du Nord. Il faut adopter une gestion appropriée de la crise du VIH/sida et assurer une répartition juste et équitable des ressources disponibles.

M. Koffi Sama, Premier Ministre du Togo, a déclaré que la communauté internationale se réunit de nouveau pour réaffirmer que l'élimination de la pauvreté est un préalable au développement et réitérer l'engagement à tenir compte des trois piliers de ce développement que sont la croissance économique, le développement social et la protection de l'environnement. Le Sommet doit donner l'occasion à l'Afrique de se joindre à un partenariat international réel. L'Afrique, riche en ressources naturelles et qui a servi le monde, est devenue un continent où la pauvreté offre un contraste saisissant avec la prospérité du monde développé. La mondialisation est venu assombrir ce tableau. L'Afrique ne reçoit que très peu d'investissements étrangers directs (IED) alors même que l'aide publique au développement (APD) baisse et que le fardeau de la dette augmente. Les guerres, les troubles civils et la prolifération des armes viennent s'ajouter à la situation. Le Togo demande des actions concrètes qui ciblent des domaines priorités.

Concernant la lutte contre de la pauvreté, la communauté internationale doit mettre tout en œ;uvre pour réaliser les objectifs fixés d'ici à 2015. S'agissant du développement économique, il faut redresser la tendance à la désindustrialisation de l'Afrique au moment où elle devrait élargir sa base industrielle. Compte tenu de son niveau actuel, la production alimentaire ne suffira pas à nourrir la population africaine rendant l'Afrique incapable de réaliser les objectifs fixés en matière de lutte contre la faim. Pour ce qui est de la santé, l'Afrique est confrontée, entre autres, au VIH/sida qui n'est plus seulement un problème de santé mais un problème de développement durable. Enfin, la désertification, la dégradation des sols, la diversité biologique et la protection des forêts constituent des préoccupations majeures. Il est urgent de mettre en place, en coopération avec les bailleurs de fonds, des programmes de formation et d'action cohérents. Il est également urgent d'appliquer toutes les dispositions de la Convention sur la lutte contre la désertification. C'est la volonté politique qu'il nous faut et de l'imagination pour résoudre des problèmes qui concernent la destinée de l'homme. Johannesburg doit être guidé par un esprit de développement au service de l'homme et conduire à des mesures novatrices marquées du sceau de la solidarité entre les différents peuples représentés ici.

M. Bakili Muluzi, Président de la République du Malawi, a indiqué que l'éradication de la pauvreté et de la faim, ainsi que la promotion du développement durable sont au cœ;ur des stratégies de réduction de la pauvreté du Malawi. Notre plan de développement, lancé en 1994, prévoit une participation accrue de la population dans les actions de développement notamment par le biais du processus de décentralisation. En dépit des mesures prises pour appliquer Action 21, de nombreux obstacles subsistent au Malawi où 65% de la population vit dans la pauvreté. La pression imposée sur les ressources naturelles du pays est préoccupante car les forêts, les ressources halieutiques et agricoles sont affectées dans la mesure où 50% des ressources en énergie proviennent du charbon de bois. Les populations les plus pauvres sont les plus touchées comme le démontre la détresse de 3 millions de personnes qui sont menacées par la famine en raison de la sécheresse et des inondations qui ont ravagé les récoltes l'an dernier. La population du Malawi vit dans sa grande majorité avec moins d'un dollar par jour et se demande comment elle va tirer parti du Sommet de Johannesburg alors que les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. La lutte contre le VIH/sida doit être menée en tenant compte de son impact sur l'environnement, a souligné le Président, qui a invité la communauté internationale à soutenir le NEPAD.

M. Olusegum Obasanjo, Président de la République fédérale du Nigéria, a fait remarquer que dix ans après Rio, il est évident que les espoirs suscités à cette occasion n'ont pas été réalisés et cela n'est nulle part plus évident qu'en Afrique où les indicateurs économiques et sociaux continuent leur mouvement à la baisse. Tant que la dette extérieure demeurera une charge pour les pays en développement, le développement durable sera irréalisable.

Pour le Nigéria et pour beaucoup d'autres pays africains, la première mesure à prendre est d'éradiquer l'insécurité alimentaire et de lutter contre la sécheresse et la désertification. A cet égard, il faut donner au fonds mondial pour l'environnement les moyens de lutter contre la désertification. Le VIH/sida et le paludisme sont à l'origine de grandes pertes en vies humaines et ses conséquences économiques et sociales de ce phénomène sont évidentes. Le Nigéria se félicite que le Plan de mise en oeuvre comprenne un appui au Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), ce qui reflète la synergie qui existe entre le NEPAD et les objectifs du Sommet mondial pour le développement durable.

M. Robert Mugabe, Président de la République du Zimbabwe, a déclaré que la trahison du Programme d'action de Rio est une preuve évidente de mauvaise gouvernance mondiale caractérisée par l'absence de volonté politique dans les pays du Nord et de l'état de droit dans les affaires internationales. Au fil des années, les institutions, qui avaient été créées pour surmonter les conséquences de la guerre, ont été transformées en instrument de domination du Nord pour réaliser les objectifs des riches. Le FMI n'a jamais été un fonds pour les paysans pauvres, et même les Nations Unies, où chaque voix devrait être l'égale de l'autre, n'ont pas été transformées. Le Zimbabwe rejette toutes les tentatives de manipulation exercées par certains pays et certains blocs régionaux qui veulent subordonner le continent à leurs plans ambitieux d'hégémonie présentés fallacieusement comme défense de la bonne gouvernance. L'objectif est clair, c'est celui de s'ingérer dans nos affaires. L'état de droit, les droits de l'homme et la démocratie sont des valeurs que nous chérissons et pour lesquelles nous nous sommes battus contre ceux qui s'en prévalent aujourd'hui.

Au Zimbabwe, le développement durable ne sera pas possible sans réforme agraire. La terre est essentielle et c'est un des éléments qui définit la personnalité zimbabwéenne et sa souveraineté. Mais elle a aussi un effet direct sur l'avenir des pauvres et les possibilités de leur démarginalisation immédiate. L'économie du Zimbabwe est agraire et la question de la terre est essentielle. Aujourd'hui la question oppose les ayant droit, la majorité noire, à une minorité raciale obstinée, jouant de ses bonnes relations internationales, appuyée et manipulée par le Gouvernement de «Tony Blair».
Nous avons été clairs. Nous n'avons aucune intention de priver les fermiers blancs de leur terre. Nous avons reconnu leur droit à une exploitation. Mais ces fermiers s'entêtent, ils veulent non pas une exploitation mais 15, 20 voire 35 fermes par personne.

Les opérations en cours visant «à aider ceux qui sont menacés par le régime de Mugabe ne sont absolument pas justifiées». Les opérations de Blair sont sans fondement et constituent une ingérence dans les affaires nationales. Nous avons lutté pour notre terre et pour notre souveraineté. Nous avons gagné notre indépendance et nous sommes prêts à lutter pour préserver notre terre même au prix du sang. Nous ne voulons porter tort à personne. Nous sommes Zimbabwéens, Africains et pas Européens. Nous aimons notre continent et mettons en garde quiconque chercherait à s'ingérer dans ce processus ou à gâcher ce que nous faisons pour unir l'Afrique. Que nous importe que l'on nous interdise d'aller en Europe. Nous ne sommes pas Européens et nous n'avons pas revendiqué une partie des terres européennes. Garder votre territoire et laisser nous le Zimbabwe qui ne veut que coopérer avec les autres régions. Le Sommet doit permettre de renforcer et de cimenter notre volonté de protéger notre terre. Le Zimbabwe demande un changement des les priorités, un passage d'un modèle d'entreprises mondialisées à un paradis centré sur le peuple. Que les Africains soient au premier plan dans le développement de l'Afrique. Pas des mendiants et des marionnettes, mais des peuples souverains, a conclu le Président Mugabe.

M. Ion Iliescu, Président de la Roumanie, a salué l'Afrique qui relève la tête et prouve son leadership dans son propre développement grâce à l'initiative du NEPAD qui doit générer des partenariats et susciter la solidarité de la communauté internationale. Des progrès réels ont été enregistrés depuis Rio et il importe de tirer des leçons de la mise en oeuvre d'Action 21, notamment dans les domaines institutionnels et juridiques. Johannesburg doit également tenir compte des accords intervenus à Doha et à Monterrey et en appliquer concrètement les engagements pour surmonter l'ampleur des problèmes qui assaillent la planète. On ne peut plus perdre de temps et traîner les pieds, a poursuivi M. Iliescu, car nous disposons de l'expertise, des moyens financiers et des ressources humaines pour agir. Mais les gouvernements ne peuvent pas faire face seuls à la complexité de la mondialisation et mettre en œ;uvre les grandes orientations du développement durable. Ils doivent intervenir lorsque les forces du marché ne parviennent pas à créer les bénéfices escomptés afin de maintenir l'équilibre entre les trois piliers du développement durable, à savoir le social, l'économique et l'environnement, mais font souvent face à des ressources exsangues.

Le Président a déclaré que son pays se rallie aux objectifs de renforcement de la capacité institutionnelle pour remplir les objectifs de développement durable prônés par l'Union européenne. Souhaitant plus de cohérence dans l'action mondiale pour le développement durable, il a jugé nécessaire de renforcer le Conseil économique et social des Nations Unies pour coordonner la mise en œ;uvre du programme de Johannesburg aux côtés des autres institutions de développement et des institutions de Bretton Woods.

Mme Masomeh Ebtekar, Vice-Présidente de la République islamique d'Iran, a fait remarquer que le développement durable comporte une vision qui renforce les droits des générations à venir. Il reste cependant pour le moment un idéal. L'écart entre les riches et les pauvres s'élargit et la dignité humaine est bafouée par l'oppression et les tentatives de suppression de la nation palestinienne qui se heurtent au silence des plus grandes institutions internationales. Les dirigeants du monde doivent présenter une vision juste et ferme et montrer leur détermination à développer une vision globale du développement durable selon une perspective humaine. Il faut promouvoir la cause du multilatéralisme au détriment de l'impérialisme, réaffirmer les engagements antérieurs et les renforcer. La capacité à comprendre comment il est possible de mieux gérer les affaires du monde est indicateur de la disposition de la communauté internationale à assumer ses responsabilités.

Aller au-delà de Rio suppose une expression plus large de la notion de responsabilité commune mais différenciée. La société civile, les gouvernements et le secteur privé doivent oeuvrer ensemble pour que le Sommet en cours soit couronné de succès. La notion de dialogue entre les civilisations doit être reflétée dans la déclaration politique émanant du Sommet mondial afin de lui conférer une vision qui dépasse les frontières temporelles et géographiques.

M. Alberto Diaz Lobo, Vice-Président du Honduras, décrivant la biodiversité de son pays qu'il qualifie de riche -10% de celle de la planète-, y a déploré la persistance d'indices de pauvreté élevés. Le pays, a-t-il par exemple expliqué, est exposé à de nombreux phénomènes naturels qui détruisent le capital humain et physique et détournent les priorités à long terme. Le Honduras tient la démocratie et l'état de droit pour la base des actions nécessaires au développement durable. Il juge urgent d'encourager une stratégie en la matière qui renforcera la production aquicole et l'élevage, le tourisme et tout ce qui a trait à la diversité biologique. Le Honduras recherche la paix, la démocratie et la prospérité pour son peuple et entend participer, ce faisant, à la réalisation du développement durable sur la base du principe des responsabilités communes mais différenciées. Des réformes ont déjà été lancées pour approfondir le système démocratique, améliorer les droits de l'homme et assurer la transparence dans la gestion des secteurs public et privé. Le pays a, en outre, pris des engagements qui seront respectés grâce à la participation de tous. Avec les divers accords internationaux auxquels il a souscrit, le Honduras peut espérer réaliser les buts qu'il s'est fixés.

M. Alhaji Aliu Mahama, Vice-Président du Ghana, a souhaité que le processus de Johannesburg marque le renouveau dans l'engagement pris à Rio et soit le point de départ d'une mise en œ;uvre rigoureuse d'Action 21. Rio a fait miroiter un grand nombre de promesses et d'espoirs au premier rang desquels ceux de la démocratisation, de la bonne gouvernance, de la croissance et de l'éradication de la pauvreté mais dix ans après, force est de constater que la croissance n'est pas au rendez-vous malgré la mondialisation. Cela en raison du fait que les échanges commerciaux ne sont pas pleinement libéralisés comme promis, alors que des pays comme le Ghana ont respecté leurs engagements. Le Ghana a pris des mesures dans différents domaines et, en particulier, dans celui de l'environnement par la création d'une agence chargée du suivi des politiques environnementales. Celles-ci visent la préservation de la biodiversité, la protection des ressources côtières et océaniques, ainsi que la protection des écosystèmes contre les déchets toxiques et autres substances dangereuses.

Ce sont des objectifs difficile à atteindre en raison de l'environnement international réticent à s'attaquer de front à la question de la dette, de la libéralisation des échanges et de l'ouverture des marchés du Nord. Il est temps également de promouvoir les investissements et les transferts de technologies et de mettre en place des mécanismes de financement publics et privés. Initiative régionale, le NEPAD devrait disposer d'un soutien des pays développés, a-t-il dit, tout en louant la contribution d'organismes comme le PNUE et le PNUD dans le domaine du renforcement des capacités dans les pays en développement. Ce sommet devrait porter toute son attention à la définition d'objectifs chiffrés et assortis d'échéanciers au-delà de ceux qui ont déjà été approuvés lors du processus préparatoire et nous devons faire preuve de leadership pour sauver notre humanité.

M. Le Prince Albert De Monaco, Prince héréditaire de la Principauté de Monaco, a réaffirmé l'importance de la coopération au niveau international et du renforcement des instruments juridiques internationaux disponibles en matière de développement durable. L'aide publique au développement de Monaco est en augmentation croissante et montre l'engagement de ce pays en faveur de la réduction de la pauvreté. Monaco a le souci d'agir de façon concertée dans des projets à taille humaine dans le domaine de l'éducation et de la préservation de l'environnement en développant des actions concrètes. La création d'un fonds d'investissement axé sur l'environnement et le développement durable financé par des institutions monégasques est une expression de la volonté politique de Monaco de s'engager en faveur du développement durable. Le rôle des institutions internationales est essentiel à cet égard. C'est pourquoi Monaco, bien qu'étant le plus faible émetteur de gaz toxiques, ratifiera prochainement le Protocole de Kyoto car il est important d'encourager les efforts pour changer les habitudes en matière de production et de consommation. De même, Monaco entend ratifier prochainement le Protocole de Carthagène et se félicite de l'existence d'une Convention-cadre pour la lutte contre la désertification. La préservation de la biodiversité est également importante pour Monaco qui est engagé dans un projet de protection des mammifères marins en mer Noire.

M. Aliu Mahama, Vice-Premier Ministre de la Malaisie, a souligné que la situation du monde est très différente de ce qu'elle était, en 1992, en raison essentiellement de la mondialisation. Les défenseurs d'un tel changement continuent pourtant à chanter les louanges des forces du marché qui devraient assurer la croissance et la prospérité pour tous. De plus, le fossé numérique ne cesse de se creuser et rien n'indique que la tendance s'inversera. Non seulement la croissance économique s'est ralentie mais elle est maintenant victime de la volatilité des flux financiers qui ne fait que plonger les pays dans des crises graves. Il est donc d'une importance capitale que l'architecture financière internationale soit à même d'assurer la protection nécessaire aux économies des pays du Sud. Depuis Rio, la communauté internationale n'a pas su assurer le développement humain et protéger l'environnement en raison de son manque de volonté et de l'absence d'une approche coordonnée. L'heure est venue de renforcer les principes du multilatéralisme et de faire en sorte que les accords internationaux soient adoptés sur la base d'une égalité entre tous les partenaires. Compte tenu des différences dans les niveaux de développement et des capacités, il est indispensable de réaffirmer le principe de responsabilités communes mais différenciées qui doit être intégré aux trois piliers du développement durable.

Il est tout aussi juste que les avantages tirés de l'exploitation de la biodiversité soient partagés, de façon équitable et juste, grâce à un régime international qui serait créé en vertu de la Convention pertinente. Il faut dénoncer le fait que la gestion durable des forêts semble se fixer uniquement sur les forêts tropicales et les forêts des pays en développement. La Malaisie appelle de ses vœ;ux un cadre juridique mondial pour tous les types de forêts afin de décourager les profiteurs. Elle appelle à la mise en place d'un Fonds mondial pour la protection des forêts. Pour ce qui est des questions commerciales, la Malaisie juge troublant de voir certains pays utiliser des instruments commerciaux à des fins qui n'ont que très peu de rapports avec le commerce. Il ne faut plus se contenter du statu quo et de résolutions qui ne sont jamais respectées. Nous disposons depuis dix ans d'un plan de campagne du développement durable et ce Sommet doit viser à combler le fossé entre les intentions et les actions. Le Plan d'action doit être un véritable plan de mise en œ;uvre d'Action 21 et perçu comme le meilleur garant de la sécurité et de la prospérité pour tous. Nous devons réussir ensemble car tout échec serait préjudiciable pour chacun de nous.

M. Rialuth Serge Vohor, Vice-Premier Ministre de la République de Vanuatu, a exprimé l'espoir de Vanuatu de voir le Sommet de Johannesburg traiter des défis auxquels doit faire face l'archipel. Il est temps pour les nations développées de prendre conscience qu'il peut y avoir une autre forme de développement, plus durable, plus humain, plus harmonieux. Pour les petits États insulaires en développement comme Vanuatu, le concept de développement durable n'est pas inconnu et qui dit petite taille pour une État ne veut pas dire petits problèmes. Au contraire, ces problèmes prennent des proportions considérables et compromettent les efforts déployés par le Gouvernement et ses partenaires au développement. 50% des enfants n'ont pas accès à l'éducation au Vanuatu et, alors que notre pays a ratifié tous les engagements internationaux en faveur de l'environnement, il n'a pas bénéficié en retour des financements adéquats pour la protection de ses écosystèmes. Le renforcement de la solidarité est une exigence et les pays développés doivent ratifier le Protocole de Kyoto, a poursuivi M. Vohor, et il est regrettable que les pays membres de l'OCDE imposent leurs visions unilatérales du monde, comme elles se manifestent par exemple dans la protection dont bénéficient les paradis fiscaux où est blanchi l'argent qui est une menace supplémentaire au développement durable de nos petits États insulaires.

M. Tariq Aziz, Vice-Premier Ministre de la République d'Iraq, a rappelé que son pays a déployé d'importants efforts pour résoudre les problèmes environnementaux par la mise en place d'une stratégie nationale pour le développement durable centrée sur ses ressources naturelles. Cependant, le conditions ont changé depuis l'agression de 1991 et l'imposition d'un embargo injuste qui dure depuis douze ans. Les Etats-Unis ont en outre provoqué une forte contamination de l'environnement par l'emploi d'uranium usé et une forte augmentation du nombre de cas de cancers. Les conséquences et les ravages de cet embargo sont telles que l'Irak ne peut plus ramener l'environnement aux conditions de 1991. La réduction de la capacité de l'Iraq à réaliser les objectifs du développement durable est réelle et nous continuons de souffrir d'une grande pénurie en eau tout en étant privés des moyens essentiels de maîtrise des polluants à cause des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. L'Iraq doit dépendre de ses propres capacités pour la reconstruction de ses infrastructures. Des mesures importantes ont malgré tout été prises mais rien ne saurait remplacer une levée de l'embargo.

L'Iraq estime que la communauté internationale doit lutter contre toute forme d'embargo en raison de ses effets dangereux sur l'environnement de l'homme et sur son bien-être. La communauté internationale doit également s'opposer à la tentative de nouvelles invasions par les Etats-Unis et résister à l'agression sioniste sur le peuple palestinien.

M. Somsavat Lengsavad, Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de la République démocratique populaire lao (RDPL) , a estimé que le Sommet de Johannesburg a une importance historique en ce qu'il doit déterminer le sort de millions de pauvres vivant sur la planète. Des progrès ont certes été réalisés dans certains domaines mais l'état de l'environnement continue de se détériorer. De plus, l'inégalité et la pauvreté augmentent et dans la majeure partie du monde en développement, la situation est effroyable. Face à l'absence de volonté politique réelle et d'engagements financiers solides de la part des partenaires, les objectifs de Rio n'ont pu être réalisés. Le Sommet de Johannesburg est un sommet de mise en œ;uvre qui doit produire de mesures concrètes et trouver les moyens de surmonter les obstacles à la mise en œ;uvre d'Action 21. La réalisation des objectifs de la CNUED exigent des mesures assorties d'échéances, en particulier dans le domaine du financement. La mise en œ;uvre doit impliquer toutes les parties prenantes dans un partenariat entre gouvernements, organisations internationales et société civile et fondé sur le principe de responsabilités communes mais différenciées.

Pour sa part, la RDPL a mis en place un cadre politique pour sortir le pays de la catégorie des PMA. Ce cadre vise l'élimination de la pauvreté tout en protégeant l'environnement. Au cours des prochaines décennies, le pays se concentrera sur ce cadre politique pour le développement durable. Il accorde l'attention requise à la question de la bonne gouvernance et intègre les trois piliers du développement durable dans tout processus de planification. En dehors des efforts nationaux, le pays est fermement attaché à l'objectif du développement durable, en particulier au Plan d'action d'Hanoi et à la vision 20/20 de l'ANASE. La réussite en la matière exige, en effet, que les efforts soient complétés par un appui réel et une totale coopération de la communauté internationale sous formes d'assistance financière, de transfert de technologiques et d'autres apports. Le Sommet doit marquer l'avènement d'une nouvelle ère de partenariat entre les nantis et les dépourvus, a conclu le Vice-Premier Ministre.

M. Alois Ospelt, Ministre de l'environnement, de l'agriculture et des forêts Liechtenstein, a souhaité que le rôle de l'agriculture dans la lutte contre la faim et la pauvreté soit renforcé, en favorisant le développement des infrastructures dans les zones rurales et en stabilisant les systèmes de propriété de la terre. Le rôle de l'eau dans la croissance économique et la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire, l'amélioration des conditions sanitaires est largement sous-estimé et il importe de mettre en avant la gestion durable de l'eau comme un des piliers de la lutte contre la pauvreté. Petit pays alpin, le Liechtenstein est extrêmement vulnérable aux risques naturels et dépend de la protection de ses forêts. Par tradition, nous sommes tout particulièrement conscients du besoin de mettre en oeuvre des pratiques durables de gestion des forêts. Nous sommes satisfaits des progrès qui ont été réalisés au cours des discussions globales sur les forêts mais nous restons convaincus que les négociations locales et régionales sont le moyen le plus efficace pour élaborer des solutions pratiques et adaptées aux besoins spécifiques des populations. Le Liechtenstein est partie à la Convention alpine et souhaite participer aux partenariats régionaux, convaincu que cette approche respectant le principe de subsidiarité est la seule à même d'assurer que les problèmes ne soient pas réglés sur la base du plus petit commun dénominateur.

M. Jawad Salem Al-Orayyed, Ministre d'État pour les affaires municipales et environnementales du Royaume de Bahreïn, a estimé qu'il était légitime de fonder les espoirs des pays en développement sur une l'avènement d'une communauté internationale plus juste et plus équitable au lendemain de Johannesburg. Le Royaume de Bahreïn a mis en place une stratégie nationale et un plan d'action opérationnels de protection de l'environnement qui entend assurer un développement durable en plaçant la richesse humaine et l'être humain au cœ;ur du processus. Bahreïn encourage la participation sur une base démocratique, a poursuivi le Ministre qui a ajouté que les petits États insulaires pâtissent des conséquences de la limitation de leur accès aux marchés, de contraintes structurelles et d'obstacles en matière de compétitivité internationale. En outre, le recul des prix des matières premières et des produits de base, et la diminution des flux d'aide publique au développement entraînent une récession pour ces Etats. Pourtant leur développement est lié aux transferts de technologies, aux flux d'investissements privés et au programmes de coopération dans les domaines du renforcement des capacités. Il a invité le Sommet de Johannesburg à soutenir l'initiative arabe sur le développement durable qui repose sur la paix et la sécurité, et, à ce titre, sur les efforts du Prince Abdullah d'Arabie saoudite pour mettre un terme au conflit israélo-arabe et à l'occupation.

M. Joseph Deiss, Conseiller fédéral et Ministre des affaires étrangères de la Confédération suisse, a lancé un appel pour l'institutionnalisation de la solidarité avec les pays en développement afin d'assurer l'avenir des générations futures. Le Sommet de Rio a permis un changement des mentalités mais cela reste insuffisant car le monde attend autre chose que de vagues déclarations d'intention. Il faut par conséquent passer à l'action et ne pas se contenter des déclarations. Pour cela, il faut définir des objectifs mesurables, instaurer un mécanisme de contrôle strict ainsi que des programmes d'action concrets que nous ne pourrons réaliser que s'il existe des délais de mise en œ;uvre. La Suisse souhaite que la communauté internationale mette tout en œ;uvre pour réduire de moitié d'ici à 2015 le nombre de personnes n'ayant pas accès à une eau potable et que des accords soient passés pour arrêter la diminution de la biodiversité. L'initiative de partenariat en faveur du développement durable des zones de montagneuses lancée par la Suisse doit servir d'exemple. Il montrera la voie à suivre pour d'autres programmes.

Mme Vasso Papandreou, Ministre de l'environnement de la Grèce, a souhaité qu'ici, à Johannesburg, la communauté internationale parvienne à un accord global doté d'objectifs quantifiables et des moyens nécessaires de mise en œ;uvre. Il est vrai qu'un long chemin a été fait depuis Rio. Mais les progrès ont été lents. Johannesburg doit donner vie à l'esprit de Rio et imprimer un nouvel élan à la mise en œ;uvre des objectifs fixés. Il faut briser le cercle vicieux de la pauvreté et la détérioration de l'environnement. Il faut faire en sorte que la mondialisation profite. En conséquence, force est d'instaurer l'égalité d'accès aux ressources pour que la viabilité devienne réalité. Pour ce faire, il est important d'établir l'équilibre entre les trois piliers du développement durable. La Grèce souhaite que le Plan d'action reconnaisse l'importance qu'il y a à renforcer le cadre institutionnel du développement durable aux niveaux local, national et international. La Grèce est prête à jouer le rôle qui est le sien en tant que membre de la plus grande puissance du monde en matière d'APD, à savoir l'Union européenne. Elle est convaincue que porter des fruits, l'APD doit être liée à l'allègement de la dette et a l'élargissement de l'accès aux marchés des pays du Sud. Ces derniers doivent, de leur côté, progresser sur la voie des droits de l'homme et de la démocratie.

Nous ne partons pas de zéro, a poursuivi la Ministre. Avant Johannesburg il y a eu Doha et Monterrey. La Grèce prend ses engagements et ses responsabilités très au sérieux et entend lors de sa Présidence de l'Union européenne, l'année prochaine, travailler avec ses partenaires européens et autres à la mise en œ;uvre des résultats de Johannesburg.

M. Mohammed A. Al-Jarallah, Ministre de la santé de l'Etat du Koweït, a jugé que l'ambition du Sommet de Johannesburg démontre la place qu'accorde la communauté internationale à la protection de l'environnement et à la réalisation du développement durable dans un contexte respectueux des droits humains. Pour le Koweït, le droit inaliénable des peuples à la participation et à l'autodétermination doit être réaffirmé ainsi que le devoir de solidarité avec les peuples qui continuent de souffrir sous le joug de l'occupation étrangère. Notre Etat a consenti de nombreux efforts pour l'aide au développement et l'allègement de la dette des pays pauvres, notamment par la création de plusieurs fonds et agences spécialisées pour améliorer les niveaux de vie des populations des pays en développement. Au cours des dernières années, près de 12 milliards de dollars ont été alloués aux programmes d'aide au développement tandis qu'au plan interne, le Koweït a adopté des lois sur la propriété intellectuelle et sur la modification du régime foncier, ainsi qu'un code des investissements étrangers. Le Ministre a plaidé en faveur de mesures justes et équitables en faveur des pays en développement, mis en œ;uvre via des partenariats justes et sans conditionnalités. Les échanges commerciaux doivent être mis en œ;uvre sur une base juste comme le prévoient les accords de Doha et les critères protectionnistes doivent être levés. Il faut également adopter des mesures de soutien aux économies en développement qui dépendent exclusivement d'un seul profit à l'exportation afin qu'elles puissent les diversifier et les pays développés doivent supprimer leurs subventions aux exportations et à l'agriculture.

M. El-Tigni Adam El-Thani, Ministre de l'environnement et du développement physique du Soudan, a appelé à un nouvel élan dans les efforts visant la réalisation des objectifs de Rio. Plus que jamais, le monde doit assumer ses responsabilités vis-à-vis de l'avenir et renoncer à la poursuite de petits intérêts immédiats. Il faut mettre fin à la sélectivité dans l'aide accordée et accepter la diversité culturelle. Ce type de coopération permettrait de renouer le dialogue marqué par la confiance. Action 21, a poursuivi le Ministre, a toujours été un cadre de références dans l'élaboration des politiques nationales au Soudan qui se fondent sur le respect des desiderata du peuple et des règles démocratiques. Le Soudan s'est pourtant heurté à des obstacles tels que le blocus économique qui, certes, commence à reculer. Dans les années 90, quelque 80 milliards de dollars ont été bloqués entraînant une augmentation de la dette extérieure de l'ordre de 24 milliards de dollars. Le Soudan a en outre souffert de la guerre civile qui a détruit la capacité économique et l'environnement du pays.

Aujourd'hui, le gouvernement a pu, au sein de l'IGAD, conclure un accord-cadre. Les négociations sont en cours et il faut espérer qu'elles aboutissent. Dans son parcours vers la démocratie, le pays sera à même d'améliorer le sort des Soudanais et de se transformer en un modèle en matière de démocratie et d'état de droit. Le Ministre a lancé un appel aux pays donateurs pour qu'ils fournissent aux pays du Sud les ressources et les technologies qui leur permettront de réaliser le développement durable. Les gouvernements passent, les politiques aussi mais les priorités restent, a-t-il insisté, en appelant à ne pas sacrifier des générations pour des divergences politiques.

M. Bassam Awadullah, Ministre de la planification du Royaume hashémite de Jordanie, a souligné l'interdépendance entre les peuples et les nations du monde qui suppose que les dirigeants de la planète s'engagent sur des mesures de nature à assurer l'égalité, la participation dans la gestion durable des ressources naturelles et humaines. Il faut pour cela galvaniser les énergies et la Jordanie réitère ici son désir de réaliser les objectifs de développement durable en mettant des projets en œ;uvre dans les domaines de l'environnement et de l'éducation. Les politiques d'ajustement structurel de la Jordanie sont également orientées vers l'intégration des dimensions sociales et environnementales mais la Jordanie tient à souligner la complexité à mettre en œ;uvre les engagements mondiaux pris à Rio, Monterrey et bientôt à Johannesburg, sans disposer de financements dans le cadre de l'aide au développement pour éradiquer la pauvreté. La Jordanie doit en outre faire face au manque d'eau et insiste pour une gestion durable des ressources en eau qui se font rare dans la région où le niveau de la mer Morte, ressource unique au plan écologique, diminue de près d'un mètre par an. La stabilité et la paix sont également des préalables aux flux d'investissements et au développement et il importe que la communauté internationale soutienne la création d'un Etat palestinien et la fin de l'occupation israélienne.

M. Abdullah Bin Mohammed Bin Saud Al-Thani, Chef de l'Amiri Diwan du Qatar, a souligné que le niveau de participation à ce débat témoigne de l'attachement des dirigeants de ce monde aux objectifs de développement durable comme c'est le cas pour les dirigeants qatari. Tous les pays du monde, en particulier ceux du monde développé, ont affiché leur volonté d'aider les pays du Sud à surmonter les conséquences de la mondialisation. Les bailleurs de fonds et l'ONU doivent renforcer les capacités techniques et scientifiques des pays du Sud. Pour sa part, l'OMC doit œ;uvrer en faveur de la libéralisation commerciale et de l'accès aux marchés, conformément au cycle de développement lancé à Doha. Il faut aider les pays du Sud à inverser la tendance à la déperdition des ressources naturelles et à lutter contre la désertification. Les pays industrialisés doivent contrôler leur consommation d'énergie et appuyer leur secteur privé pour qu'ils privilégient des moyens de production plus propres. Il est également important que la communauté internationale établisse un mécanisme pour condamner les pays les pollueurs et destructeurs de l'environnement et les contraindre à payer les conséquences de leurs actes.

Pour M. Choi Sung-Hong, Ministre des affaires étrangères et du commerce de la Corée, la communauté internationale doit redoubler d'efforts pour affronter le problème de la pauvreté et tirer profit des avantages et possibilités de développement économique offertes par la mondialisation. Cependant, au fur et à mesure où elle s'accélère, la mondialisation provoque des retombées négatives qui affectent également la République de Corée. Aussi, il importe d'ouvrir et de libéraliser les marchés pour libérer le commerce et les investissements et respecter ainsi les engagements pris à Doha. Pour sa part, la République de Corée déploie des programmes d'aide au développement qui, outre le financement, couvrent également les domaines du renforcement des capacités et des transferts de technologies. La République de Corée déposera ses instruments de ratification du Protocole de Kyoto au courant du mois d'octobre a indiqué le Ministre . Dans la mise en œ;uvre des recommandations de Johannesburg, notre pays saura tirer profit des mécanismes de coopération sous-régionale et régionale, notamment ceux qui l'unissent, au sein de l'Asie du Nord-Est, à la Chine et au Japon dans le domaine de l'environnement.

M. Salif Diallo, Ministre d'Etat, Ministre de l'agriculture, de l'hydraulique et des ressources halieutiques du Burkina Faso, a estimé que la responsabilité de l'échec de la réalisation des objectifs d'Action 21 est partagée. Les pays développés n'ont pas respecté leur engagement de consacrer 0,7% du PNB au financement du développement et les pays en développement ont souffert de l'absence de bonne gouvernance dans un certain nombre d'entre eux. Le Burkina Faso a pour sa part entrepris un certain nombre d'actions, notamment la relecture du plan d'action national pour l'environnement à la lumière des directives d'Action 21. La mise en oeuvre de ce plan a été favorisée par un contexte de démocratisation et la prise en mains du développement par les communautés de base du pays. La couverture des services sociaux de base a connu une amélioration. Malgré ces progrès, le pays demeure aux prises avec la pauvreté. Le Gouvernement a élaboré un cadre administratif de lutte contre la pauvreté qui s'appuie sur le décentrage du rôle de l'Etat et la gestion sur le long terme du développement durable. Il faut mettre en place un système de compensation face aux subventions agricoles des pays du Nord ainsi qu'un fonds de solidarité mondiale pour la lutte contre la pauvreté.

Pour M. Allan Wagner, Ministre des affaires étrangères de la République du Pérou, le Sommet de Johannesburg doit être l'occasion d'adopter des mesures de nature à relever les défis du développement durable et à combler les insuffisances constatées dans la mise en œ;uvre d'Action 21. Le Pérou est un pays qui attache une importance particulière à la conservation des écosystèmes dans les pays en développement et entend surmonter la pauvreté en mettant en œ;uvre certaines dispositions du Programme d'action de Johannesburg relatives aux zones de montagnes. Le Ministre a insisté sur des mesures visant à préserver la diversité biologique des Etats montagneux et souhaité que le Sommet parvienne à un accord international qui prenne en compte la protection des populations autochtones. M. Wagner a plaidé pour un libre accès aux produits du Sud sur les marchés du Nord et pour des mesures de soutien financier à l'écotourisme, domaine dans lequel le Pérou favorise la participation des communautés autochtones. Le Pérou souhaite également des mesures de renforcement des capacités locales dans le domaine de l'environnement afin de faire face ou d'anticiper sur les incidences des changements climatiques, a indiqué le Ministre, qui met en garde contre les conséquences du nouveau phénomène el Nino.

M. Carlos Cat, Ministre du logement social, de la planification du territoire et de l'environnement de la République orientale de l'Uruguay, a estimé que l'élimination de la pauvreté et les changements des modes de production et de consommation non viables doivent être traités de façon prioritaire dans le cadre de ce Sommet mondial. Les délégations présentes aujourd'hui ne doivent pas ménager leurs efforts pour atteindre un développement durable véritablement profitable à tous. La modernisation de l'Uruguay a été le fer de lance dans le domaine du développement durable. Une loi sur l'évaluation de l'impact des activités économiques sur l'environnement a été passée pour contrôler les effets des activités économiques à l'échelle nationale. Face aux objectifs du développement durable, nous avons réagi avec le sens de responsabilités à travers la mise en place, en particulier, d'un projet sur des accords-cadre ayant trait à l'environnement. Il s'agit d'articuler les piliers économiques, sociaux et écologiques du développement durable. L'Uruguay a ratifié le Protocole de Kyoto et modifie actuellement sa matrice énergétique classique.

M. Michel Moussa, Ministre de l'environnement de la République du Liban, a déclaré qu'après quinze années de guerre civile , le Gouvernement du Liban -malgré de lourdes contraintes économiques et l'insuffisance de soutien international- a lancé un plan de re lance dansvivification complète des différents secteurs de son économie. Il a précisé que le Liban a reconnu les liens entre la protection de l'environnement et le développement humain. La création du Ministère libanais pour l'environnement en 1993 témoigneest un témoignage du souci du Liban de se conformer aux objectifs d u Sommete la conférence de Rio, tout comme la ratification de toute une série de protocoles et conventions régionales et internationales en matière environnementale.
PourIl a, par ailleurs, précisé que, pour le Gouvernement libanais, la mise en œ;uvre du développement durable doit être basée sur les principes d'intégration de l'économie nationale incluant les six éléments cruciaux suivantsque sont: l'information du public et la participation de tous ; la planification et l'évaluation des performances ; la capacité d'écoute et de confiance; la reconnaissance des principes de l'honnêteté et de la franchise ; la collaboration et coopération avec des structures nationales et internationales crédibles ; la réponse aux besoins des médias , principal lien avec le grand public. Le Ministrereprésentant libanais a également évoqué l'escalade de la violence dans les territoires occupés et les conséquences néfastes de cette instabilité sur l'économie libanaise.

M. Frederick A. Mitchell, Ministre des affaires étrangères et du service public du Commonwealth des Bahamas, a expliqué sa participation au débat de haut niveau par la détermination de son pays à contribuer aux nobles objectifs du développement durable. Nous sommes ici, a-t-il dit, pour appuyer un mode de vie, y compris la première activité des Bahamas qui est le tourisme et qui suppose la préservation de la beauté de l'environnement. Nous ne pouvons rester oisifs au moment où notre environnement est détruit que ce soit par omission ou par commission. Pour les Bahamas, la pollution des eaux par les déchets nucléaires n'est pas une vision de l'esprit mais une réalité palpable au même titre que les changements climatiques ou l'élévation du niveau de la mer. Les Bahamas demandent des politiques qui permettent de faire face à ces menaces et de s'adapter aux changements climatiques. Les résultats du Sommet mondial sont un élément vital pour les petits Etats insulaires en développement. Les Bahamas attendent d'ailleurs avec impatience la Conférence d'examen du suivi du Programme d'action de la Barbade, prévue pour 2004. Pour l'heure, l'urgence est de s'attacher à traduire les mots en actes. Johannesburg doit être le lieu de solutions concrètes pour préserver l'environnement et assurer le développement durable.

M. Rabbie Namaliu, Ministre des affaires étrangères et de l'immigration de Papouasie-Nouvelle-Guinée, a estimé que Johannesburg devait bâtir sur l'esprit de Rio et renouveler les engagements pris en 1992. Il a plaidé pour un plan consensuel et concerté pour la préservation d'un environnement durable tout en se disant conscient des obstacles potentiels. Il faut également veiller à ce que les promesses faites ici ne connaissent pas le même sort que tous les engagements non tenus de Rio car force est de constater qu'en matière d'environnement et d'aide au développement, les belles paroles se succèdent mais sont rarement suivies d'effets et d'actions concrètes. Le Sommet doit nous permettre à moyen terme d'améliorer les niveaux de vie et de perfectionner les modes de production et de consommation pour les rendre durables.

L'objectif doit viser à faire passer les populations au premier plan et à s'inspirer des acquis de Doha et de Monterrey pour, entre autres, faire bénéficier toutes les régions des avantages de la mondialisation. Pour leur part, les Etats Membres doivent encourager la participation de toutes les parties prenantes si l'on veut faire la différence et enrayer la dégradation de l'environnement et assurer le bien-être social et environnemental des générations futures. Le plan d'action doit contenir des objectifs clairs, quantifiables et assortis de calendriers pour que tous les pays assument leur responsabilité dans la mise en œ;uvre du processus de Johannesburg. Le Ministre a lancé un appel aux Etats responsables d'émissions de gaz toxiques et à effets de serre afin qu'ils contrôlent ces émanations et ratifient et appliquent le Protocole de Kyoto. Ce Protocole est crucial pour mettre fin à l'élévation du niveau des mers et aux changements climatiques qui menacent les Etats membres du Forum des îles du Pacifique.

M. Dimitrij Rupel, Vice-Premier Ministre des affaires étrangères de la République de Slovénie, a rappelé que pour ce qui est du domaine du renforcement des activités économiques, la Slovénie a respecté les règles posées par l'Union européenne. Il a aussi regretté que le Sommet de Johannesburg n'ait pas consacré toute l'attention à la planification spatiale car cette dernière revêt une importance particulière lorsque l'on parle d'organiser nos activités durables dans l'espace. La Slovénie entend intensifier ses activités sur le plan international et l'a fait jusqu'à présent en appuyant le développement des pays du sud-est de l'Europe par une stimulation des investissements directs dans cette région. La Slovénie a également contribué aux fonds du Programmes des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et lance un appel pour de nouvelles contributions aux Fonds d'affectation spéciale du Fonds pour l'environnement mondial (FEM).

M. Renato R. Martino, Observateur permanent du Saint-Siège, a déclaré que tous les pays sont venus à ce Sommet mondial avec leurs intérêts, ressources, besoins, responsabilités et droits particuliers. Il a précisé qu'il était important que le lien privilégié entre toutes ces préoccupations reste la personne humaine, dans l'esprit du principe premier de la Conférence de Rio. Il a également affirmé que la promotion de la dignité humaine est liée au droit au développement et au droit à l'accès à un environnement sain. C'est pourquoi, le Saint-Siège reste sensible à la situation des trois piliers du développement durable que sont la croissance économique, le progrès social et la protection de l'environnement. Il a souligné que les mesures juridiques, économiques et techniques ne suffisent pas à promouvoir le développement durable, car les solutions reposent souvent sur des considérations éthiques et morales. En réponse à l'égoïsme et à l'indifférence, la solidarité est le meilleur moyen de répondre aux besoins des autres. L'Observateur permanent du Saint-Siège a, par ailleurs, évoqué les fléaux qui frappent les pays en développement en regrettant l'insuffisance d'actions pour répondre aux besoins de base de millions de frères et sœ;urs, notamment dans les domaines sanitaire et de la santé. Il a évoqué les principes de subsidiarité et de bonne gouvernance comme le point de départ de la lutte contre la pauvreté. En conclusion, il a formé le vœ;u que le Sommet de Johannesburg ne soit pas seulement un succès, mais également l'occasion d'une réelle innovation en matière de promotion du bien-être spirituel et matériel de tous les peuples, leur famille et leur communauté.


Rate this content
 
 
 
Average of 12 ratings 
Rating 2.92 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
Same author:
 flecheGlobal hunger continues to rise, new UN report says
 flecheL’ONU honore la mémoire de ceux qui ont péri lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994
 flecheUN sees 'worrying' gap between Paris climate pledges and emissions cuts needed
 flecheWorld Meteorological Day celebrates importance of clouds for weather, climate and water
 flecheSur fond de crise des migrants, un film hollywoodien raconte la déchirure de l’exil
 flecheBay of Bengal 'three times more deadly' than Mediterranean for migrants and refugees – UN
 flecheOral cholera vaccines to double to 6 million does after UN health agency approves new supplier
 flecheLe Fonds d'urgence de l'ONU affecte 100 millions de dollars à l'aide humanitaire dans neuf crises où le financement fait défaut
 flecheWorld leaders rally together on climate change
 flecheUnemployment makes youth vulnerable to radicalization
 flecheUN ‘Free & Equal’ campaign launches video spotlighting LGBT diversity, fight against homophobia
 flecheOn World Press Freedom Day, UN says free expression vital for global sustainability
 fleche‘Dire’ human rights situation in Ukraine likely to deteriorate further – UN
 flecheAs Yemen crisis deepens, UN food relief agency calls on warring factions to allow supply restock
 flecheLibyan parties open new round of UN-backed political talks aimed at restoring ‘stability and prosperity’
 flecheAfghan civilian casualties from ground combat rise in 2015: UN
 flecheDeputy UN chief calls for ‘hydro-diplomacy’ as world faces growing water shortages
 flecheOn International Day, UN underlines role of sport in promoting development, peace
 flecheLes enfants sont de plus en plus menacés dans les zones de guerre, selon Ban Ki-moon
 flecheCampaign to end violence against women kicks off
 flecheEbola: UN health agency reports encouraging signs in Nigeria, Guinea

 flecheUN Refugee Agency alarmed as Sri Lanka deports families seeking asylum
 flecheOn International Day, Ban says indigenous peoples can be 'powerful agents of progress'
 flecheDoctors, nurses and health staff urgently needed to combat ebola – UN health agency
 flecheImpact of Iraq conflict on minorities ‘devastating and irreversible’ – UN rights experts
 flecheIraq: amid rising violence, Ban urges political leaders to show unity in face of threats
 flecheTens of thousands more South Sudanese have fled fighting following truce – UN agency
 fleche‘The torch will be given to you’ to build better future, Ban tells students in Shanghai
 flecheRecent wave of attacks in north-east Nigeria ‘unprecedented’ – UN refugee agency
 flecheUN Chief calls on world leaders to "usher in new era of climate actions"
 flecheUN rights chief condemns rampant use of torture by Syrian forces, opposition groups
 flecheBacking Ukraine’s territorial integrity, UN Assembly declares Crimea referendum invalid
 flecheAir pollution now linked to 1 in 8 deaths worldwide, UN health agency reports
 flecheDarfour : l'ONU préoccupée par la multiplication des violences intercommunautaires
 flecheCorée du Nord : une commission de l'ONU réclame la saisine de la Cour pénale internationale
 flecheNew UN report highlights experiences, challenges faced by young migrants worldwide
 flecheCentral African Republic: UN humanitarian appeal for $247 million only 6 per cent funded
 flecheInternational Human Solidarity Day
 flecheFirst Chinese rover begins Moon exploration
 flecheHuman Rights Day: UN pays tribute to activists, landmark Vienna Declaration
 flecheUN chief pays tribute to life and legacy of South Africa’s Nelson Mandela
 flecheInternational Volunteer Day
 flecheONU : “le système des droits de l’homme aux Nations Unies est beaucoup plus solide qu’il y a deux décennies”, déclare Navi Pillay
 flecheUN officials urge concerted action to eradicate modern forms of slavery
 flecheWorld Toilet Day: UN urges breaking taboos, making sanitation for all a global reality
 flecheUN and partners highlight essential actions to reduce child deaths from pneumonia
 fleche24 October - United Nations Day
 flecheUN health agency urges Governments to end production, use of lead paint
 flecheInternational Day for the Eradication of Poverty
 flecheJournée internationale de la paix : l'ONU veut faire de l'éducation le pilier de sociétés tolérantes
 flecheWorld Happiness Report 2013
 flecheUrging political solution on Syria crisis, Ban warns of ‘tragic consequences’ of military action
 flecheDespite overwhelming opposition, millions of girls at risk of genital mutilation – UNICEF
 flecheHuman Rights Indicators: A Guide to Measurement and Implementation
 flecheLong-term impact of youth employment crisis could be felt for decades, warns UN report
 flecheFORESTS: UN forum endorses measures to improve sustainable forest management
 flecheUN General Assembly approves global arms trade treaty
 flecheEuro zone’s debt crisis and austerity policies continue to tamp down growth – UN report
 flecheChildren account for almost a third of all people trafficked globally – new UN report
 flecheHuman Rights Day, 10 December
 flecheInternational Youth Day, 12 August 2012
 flechePresident of Uruguay Mujica intervention in Rio +20
 flecheThe future we want
 flecheConference on Sustainable Development (Rio+20) ( 22 - 22 June 2012, Rio de Janeiro, Brazil)
 flecheAlmost 21 million people worldwide are victims of forced labour, UN finds
 flecheOn International Day, UN warns about link between racism and conflict
 flecheConcerted global efforts have led to great strides against extreme poverty – Ban
 flecheUN report on sexual violence during conflict singles out worst offenders
 flecheL'ONU appelle à un traité sur le commerce des armes qui protège les civils
 flecheThe United Nations Conference on Environment and Development (1992)
 flecheFor World Cancer Day, UN stresses early diagnosis to reduce mounting deaths
 flecheWomen’s education ‘smartest global investment,’ Ban tells World Economic Forum
 flecheUN chief outlines five-year action plan to build ‘the future we want’
 flecheUN Year in Review: Looking back at major events of 2011
 flecheONU : le multilinguisme peut contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire
 flecheUN officials call for building on momentum to promote human rights everywhere
 flecheUN invites young people to create its HIV/AIDS strategy through social media
 flecheUN-backed report spotlights links between global warming and extreme weather
 flecheArab Spring highlights rejection of corruption, says UN anti-crime chief
 flecheBan calls for harnessing potential of world’s poorest nations
 flecheUN officials call for more action to ‘stem the tide’ of racism and intolerance
 flecheWorking together, UN and French-speaking States can advance Arab Spring – Ban
 flecheUN: Economic troubles make delivery on anti-poverty commitments even more urgent
 flecheEfforts of UN-led global anti-malaria partnership save a million lives in a decade
 flecheUN chief stresses need to ‘connect the dots’ on sustainable development
 flecheInternational Day against Nuclear Tests, 29 August 2011
 flecheWorld Humanitarian Day - 19 August
 flecheUN high-level forum spotlights young people’s potential as agents of change
 flecheMajor progress towards Millennium Development Goals, but the most vulnerable are left behind, UN report says
 flecheEmpowering women helps fight poverty and other social ills, UN official stresses
 flecheUN rights body hits out against violence based on sexual orientation
 flecheUN Human Rights Council endorses principles to ensure businesses respect human rights
 flecheWorld’s largest economies generally avoiding protectionism – UN report
 flecheHomophobic hate crimes on the rise, UN human rights chief warns
 flecheBan urges poor nations' leaders to create conditions for economic development
 flecheGeneral Assembly designates friendship day and grants EU higher participation status
 flechePress freedom more relevant than ever in digital era, UN stresses
 flecheGlobal population to pass 10 billion by 2100, UN projections indicate
 flecheBan urges world to recall terrorism’s victims in wake of Osama bin Laden’s death
 flecheÉducation: L’ECOSOC relève une « crise de l'apprentissage » et une inadéquation entre systèmes éducatifs et marché du travail
 flecheUN political chief urges ‘bold and decisive’ steps to revive Middle East peace talks
 flecheUN envoy stresses need to prevent conflict-related sexual violence before it begins
 flecheAprès Fukushima, l'AIEA plaide pour un renforcement de la sûreté nucléaire
 flecheUN marks day against racial discrimination with focus on people of African descent
 flecheUN climate change chief urges governments to quickly implement Cancún accords
 flecheUN calls for ‘new era of social justice’ for all with basic services and decent jobs
 flecheSecurity Council discusses poverty and under-development as root of conflict
 flecheGeneral Assembly stresses need to invest in disaster mitigation measures
 flecheUrgent steps needed to curb rising food and other commodity prices, UN warns
 flecheNew UN Women’s body plans to reinforce presence at country level
 flecheFrom fighting poverty to building a safer world, UN chief outlines priorities for 2011
 flecheArab forum ends with call for action to protect children’s rights – UN
 flecheOn Human Rights Day, UN shines spotlight on role of rights defenders
 flecheClimate change effects on South America depicted graphically in UN report
 flecheGlobal economy unlikely to improve significantly next year – UN
 flecheAhead of climate talks, UN-led report outlines greenhouse gas emissions gap
 flecheInvesting in development will boost economic recovery, Ban tells G20 leaders
 flecheMassive challenges highlight key role of global governance, says Ban
 flecheFighting global hunger tops agenda at high-level UN talks in Rome
 flecheMore than 10 million new teachers needed to fill education goals, UN warns
 flecheSecurity Council stresses need for collective action to combat terrorism
 flecheBan urges world to pull together through UN to reach ‘great goals’ of our time
 flecheUN officials urge countries to remove criminal sanctions based on sexual orientation
 flecheBan issues call to world leaders to boost cooperation on development
 flecheUN-backed anti-corruption academy inaugurated in Austria
 flecheDenouncing "slavery in the modern age," UN launches plan against human trafficking
 flecheGlobal health the focus as annual UN event for civil society kicks off
 flecheSecurity council debates legal options for pursuing pirates off Somali coast
 flecheLa Conférence mondiale de la jeunesse s'ouvre au Mexique
 flecheEntretien avec Irina Bokova, Chef de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, les Sciences et la Culture
 flecheLaunching International Year of Youth, UN urges dialogue, respect across generations
 flecheGeneral assembly adopts resolution recognizing access to clean Water, sanitation as human right, by recorded vote of 122 in favour, none against, 41 abstentions.
 flechePress conference on establishment of new gender entity, "UN Women"
 flecheSale of people is one of top illegal businesses in Europe, UN report says
 flecheAfter years of debate, ICC Member States agree on definition of aggression
 flecheAt ICC review conference, Ban declares end to 'era of impunity'
 flecheUN the only forum for solving global problems – General Assembly President
 flecheUN body urges support for treaty regulating private military, security companies
 flecheUN human rights expert welcomes British law to stop predatory financial funds
 flecheLa hausse de demandeurs d'asile dans les pays riches est un mythe, selon le HCR
 flecheWorld Water Day 2010 on March, 22- Frequently asked questions on water quality
 flecheUN to review progress on the Millennium Development Goals at High-level meeting in September 2010
 flecheUN launches peacebuilding review group for quicker response in the field
 flecheAs electronic waste mountains soar, UN urges smart technologies to protect health
 flecheBan commits UN to harnessing support for African development needs
 flecheUN report paints grim picture of conditions of world’s indigenous peoples
 flecheL'Assemblée générale adopte le plan de rénovation du siège de l'ONU
 flecheUN sanctions against Al-Qaida amended with appointment of delisting official
 flecheUN crisis relief fund raises record $424 million in pledges as humanitarian needs mount
 flecheSwiss minaret ban discriminates against Muslims, says UN expert
 flecheUN officials urge intensified efforts to eliminate violence against women
 flecheMillions of poor across Africa set to suffer deepening food crisis, warns UN report
 flecheEra of increased mobility requires better protection of migrants’ rights, says Ban
 flecheBoom in international trade fails workers in developing world
 flecheUN launches online training course to fight terrorism
 flecheHead of UN rights probe into Gaza conflict urges accountability for war crimes
 flecheBan issues call for unity to world leaders as UN’s annual debate begins
 flecheSommet sur les changements climatiques - Foire aux questions
 flecheWorld falling short on pledges to lift people out of poverty – UN report
 flecheTackling impunity and discrimination among top priorities for UN rights chief
 flecheUN report proposes new Marshall Plan to promote development and save the planet
 flecheBan emphasizes key role of UN in tackling today’s challenges
 flecheLatest round of UN climate change talks kick off
 flecheBan Ki-moon calls on countries to introduce practical steps to adapt to climate change
 flecheAsamblea General celebra diálogo sobre responsabilidad de proteger
 flecheProposed climate change measures insufficient, Ban Ki-moon tells major economies
 flecheDismantling of protectionist trade measures, fulfilment of aid pledges among issues, as debate continues at UN conference on world financial crisis
 flecheUnited Nations Conference on the world financial and economic crisis and its impact on development (24 - 26 June 2009, New York, United States)
 flecheInternational Day spotlights need for more women in UN peacekeeping
 flecheToday’s challenges require global leadership, new multilateralism – Ban
 flecheUN announces launch of world’s first tuition-free, online university
 flecheNew UN plan to boost HIV services targets gay men and transgender people
 flecheScience can shield Africa from economic crisis, spur growth, UN official says
 flecheBan, in Princeton, urges a 'new multilateralism'
 flecheBan lauds efforts of UN forum for inter-cultural understanding in troubling times
 flecheExperts hail Australia’s backing of UN declaration of indigenous peoples’ rights
 flecheInternational Energy Conference 2009 (22-24 June 2009; Vienna, Austria)
 flecheUN spotlights five key areas to spur sustainable economic recovery
 flecheLa conférence mondiale sur l'eau s'ouvre à Istanbul
 flecheRevised UN estimates put world population at over 9 billion by 2050
 flecheCivil strife, peacemaking often tied to natural resources, UN report says
 flecheBan urges global pursuit of social justice, dignity for all
 flecheLa commission du développement social examine au cours d’une table ronde les incidences des crises mondiales sur le développement social
 flecheUN agency applauds US President's decision to resume funding
 flecheDeveloped countries hit hard by downturn in foreign investment, UN reports
 flecheAfrican festival will embody link between culture, peace, prosperity – UN official
 flecheUN human rights body to send fact-finding mission to Gaza
 flecheSecurity Council calls on Israel, Palestinians to end violence immediately
 flecheUN agency urges nations to fund ‘human rescue’ package needed to feed millions
 flecheSecretary-General calls for ‘Green New Deal’ at UN climate change talks
 flecheFinancial crisis could drive more people into slave-like conditions, Ban warns
 flecheQatar and UN pave way for paper-free global conferences
 flecheReligion can never justify terrorism or killing of innocents, General Assembly declares
 flecheBan appelle le G20 à empêcher que la crise financière ne devienne une tragédie humaine
 flecheConvention on the law of the non-navigational uses of international watercourses
 flecheBan calls for urgent measures to end DR Congo crisis at Nairobi summit
 flecheMassive growth in city populations could deepen poverty, warns Ban
 flecheBan highlights benefits of global migration in address to Philippine forum
 flecheLeadership and partnership more important than ever, Ban says on UN Day
 flecheMortgage crisis shows markets alone cannot ensure housing for all – UN expert
 flecheBan joins colleagues in compelling States to act against poverty
 flecheMarine fishing industry losing $50 billion annually, UN study finds
 flecheGandhi’s legacy of non-violent struggle vital in today’s world – UN officials
 flechePresident urges end to ‘business as usual’ as UN Assembly debate wraps up
 flecheTime to inject new energy into global partnership for development – Ban
 flecheLe président de l'Assemblée générale réclame plus de démocratie à l'ONU
 flecheWorld leaders tackle Africa’s development needs at General Assembly event
 flecheLes plus pauvres sont davantage exposés aux catastrophes naturelles, selon l'ISDR
 flecheDelivering on the Global Partnership for Achieving the Millennium Development Goals - MDG Gap Task Force Report 2008
 flecheUN climate change talks kick off in Ghana
 flecheGlobal postal industry looks towards future after UN meeting
 flecheAIEA: renouveau du nucléaire face à la pénurie d'énergies fossiles
 flecheBan joins General Assembly’s call for Olympic truce during Beijing Games
 flecheKaradžic arrest ‘decisive step’ toward ending impunity, says Ban
 flecheProposed EU policy on illegal immigrants alarms UN rights experts
 flecheFood crisis, climate change and MDGs top Ban's G-8 agenda
 flecheBan calls for rich nations to lead the way in fight against global crises
 flecheBan calls for ‘redoubled’ efforts on causes and consequences of forced displacement
 flecheOfficials from UN war crimes tribunals urge enhanced global support
 flecheCrise alimentaire : Réunion spéciale du Conseil économique et social
 flecheThousands gather for meeting on UN-backed treaty on biosafety
 flechePaludisme : le Secrétaire général veut une couverture universelle d'ici 2010
 flecheThousands gather as annual indigenous forum kicks off at UN Headquarters
 flecheProchaine Semaine mondiale d'action de l'UNESCO en faveur de l'éducation pour tous
 flecheBan, Ki-moon
 flecheBangkok climate change talks good start, but ‘huge’ task lays ahead – UN official
 flecheConsejo de Derechos Humanos inicia mecanismo de revisión periódica de países
 flecheUN report cites major gains in treating women and children with AIDS
 flecheBan Ki-moon outlines steps to bolster collaboration with regional organizations
 flecheClimate change threatens development efforts of world’s poor – UN official
 flecheUN unveils latest list of ‘10 Stories the World Should Know More About’
 flecheUN-backed potato conference will help shape tomorrow’s tuber
 flecheUrgent action crucial for Africa to meet its development targets – Ban Ki-moon
 flecheGlobalization must benefit ‘bottom billion’ of poor – Ban Ki-moon
 flecheThousands of languages face extinction, UN warns at start of International Year
 flecheBan Ki-moon urges early funding for $3.8 billion UN humanitarian appeal
 flecheMajor corporations to invest in UN-backed fight against AIDS, TB, malaria
 flecheConflict in Central African Republic uproots 300,000, UN reports
 flecheNo agreement reached on Kosovo’s future status in Security Council
 flecheUpdated UN strategy to monitor climate change with dozens of satellites
 flecheSecretary-General lays out challenging UN agenda for 2008
 flecheBan Ki-moon warns of critical gaps as joint UN-AU force takes over in Darfur
 flecheACNUR advierte sobre entendimiento erróneo de expansión de zona Schengen
 flecheBan Ki-moon stresses role of science and technology in Africa’s development
 flecheWhen women are empowered, all of society benefits – Migiro
 flecheUN forum tackles balance between property rights and Internet freedom
 flecheGeneral Assembly president urges framework to address Security Council reform
 flecheJean Ziegler qualifie le recours aux biocarburants de 'crime contre l'humanité'
 flecheFIDA : les travailleurs migrants ont renvoyé chez eux plus de 300 milliards de dollars en 2006
 flecheParts of Asia-Pacific region lag behind Africa in reaching antipoverty goals
 flecheUN Human Rights Council calls on Myanmar to release detainees, political prisoners
 flecheInternational Day of Non-Violence: 2 October 2007
 flecheDarfour, Somalie, Kosovo et Myanmar : les crises politiques évoquées à l'Assemblée générale
 flecheSecurity Council urges free and timely election of new Lebanese president
 flecheSecurity Council approves UN presence in Central African Republic, Chad
 fleche“Peace is the United Nations’ highest calling” : International Day of peace, 21 septembre
 flecheNew General Assembly president calls for focus on priority issues
 flecheThe Future in our Hands: Addressing the Leadership Challenge of Climate Change (UN Headquarters, New York, 24 September 2007)
 flecheUnited Nations adopts Declaration on Rights of Indigenous Peoples
 flecheBan Ki-moon convenes ‘unprecedented’ meeting to boost African development
 flecheSecurity Council extends UN mission in southern Lebanon by a year
 flecheGlobal land temperatures for January and April likely warmest ever recorded
 flecheClimat : Ban Ki-moon souhaite un nouvel accord pour succéder Kyoto d'ici à 2009
 flecheUN-backed meeting aims to foster ways to eradicate female genital mutilation
 flecheOIM lança programa de ajuda a crianças sem documento na Europa
 flecheShea butter initiative empowers Ghanaian women
 flecheMiddle East: UN envoy voices optimism on recent political developments
 flecheUN best-placed to tackle global problems in today's world – Ban Ki-moon
 flecheConferência internacional sobre Aids quer mais recursos para pesquisa
 fleche$ 2.5 Billion Global Shortfall in Aid for 2007 Humanitarian Appeal
 flecheONUDC : 800.000 à 1 million de personnes toujours concernées par la traite des êtres humains
 flecheBusiness leaders at UN summit adopt declaration on responsible practices
 flecheCities in Africa and Asia to double in size by 2030: UN Population Fund
 flecheMultilinguisme : l'Assemblée générale appelle les Etats membres à aider à la conservation de toutes les langues
 flecheLes populations autochtones, premières victimes des changements climatiques
 flecheInternational Criminal Court issues warrants for first Darfur war crimes suspects
 flecheUN marks World Water Day with calls for integrated management of vital resource
 flecheManejo responsable de peces no nativos
 flecheRemessas à América Latina baterão US$ 100 bilhões em 2010, diz BID
 flecheDiversidade Cultural - Bem protegido
 flecheNew UN estimates predict 2.5 billion increase in world population by 2050
 flecheUN World Court acquits Serbia of genocide in Bosnia; finds it guilty of inaction
 flecheThe fifty-first session of the Commission on the Status of Women will take place from 26 February to 9 March 2007
 flecheUN acting quickly to implement counter-terrorism strategy – Ban Ki-moon
 flecheEvidence is now ‘unequivocal’ that humans are causing global warming
 flecheLe réchauffement climatique sape nos efforts pour lutter contre la pauvreté, affirme Ban Ki-mooon
 flecheWorld tourism marks another record year with 842 million arrivals, UN agency reports
 flecheMillennium Development Goals Report 2006
 flecheIn remarks to security council, Secretary-General pledges to play role of harmonizer, bridge-builder
 flecheSecretary-General Ban stresses Darfur, Middle East and conflict prevention as key issues
 flecheBan Ki-moon, United Nations secretary-general
 flecheSpecial representative in Somalia, briefing security council, says crisis ‘escalated dangerously’, fighting expanded across 400-kilometre front
 flecheFormer General Assembly president chosen as UN envoy on Darfur crisis
 flecheNext Secretary-General vows to restore trust in United Nations - Video
 flecheNext Secretary-General vows to restore trust in United Nations
 flecheOIM anuncia fundo para ajudar migrantes em zonas de conflito
 flecheTemperatura média global aumenta 0,4ºC, segundo estudo
 flecheUN remains best device for achieving key goals of international relations – Annan
 flecheTensions in Middle East ‘near the breaking point’, secretary-general tells security council
 flecheAnnan refutes notion of 'clash of civilizations,' points to youth as key to end mistrust
 flecheAlliance of Civilizations - Report of the High-level Group
 flecheNepal: Annan pledges quick assistance following peace accord with Maoist rebels
 flecheSecretary-General, in Security Council debate, stresses need to maintain
political momentum in protecting children affected by armed conflict

 flecheMoyen-Orient : l'envoyé de l'ONU espère qu'un futur gouvernement palestinien d'union nationale fera cesser les attaques à la roquette
 flecheCiting ‘frightening lack of leadership’ on climate change, Secretary-General calls phenomenon an all-encompassing threat in address to nairobi talks
 flecheG-8 nations must lead efforts to combat global water and sanitation crisis: UN report
 flecheNew UN chief not to ignore Africa
 flecheUN health agency launches initiative to fight corruption in medicines procurement
 flechePanama emerges as compromise candidate to fill last vacant Security Council seat
 flecheDelegates voice concern over restrictions on movement of migrants
as Second Committee takes up globalization, interdependence

 flecheFlexible policies needed to address labour, social, economic worries
as globalization picks up pace, panellists tell second committee

 flecheUN Secretary-General’s Study on Violence against Children
 flecheSecurity Council proposes Republic of Korea Foreign Minister Ban as Secretary-General
 flecheExpertos de la ONU evaluarán daños medioambientales en Líbano
 flecheDéveloppement : le Brésil et l'Afrique du Sud dénoncent un ordre économique 'politiquement et moralement intenable'
 flecheCoup d'envoi officiel d'UNITAID, centrale d'achat de médicaments pour les pays pauvres
 flecheSecurity Council votes to set up UN peacekeeping force in Darfur
 flecheQana attack may illustrate pattern of violations in Middle East conflict: Annan
 flecheSecurity Council calls for greater effort to protect children in wartime
 flecheScientists and policy experts call for creation of international panel on biodiversity loss
 flecheExperts call for overhaul of UN’s internal justice system
 flecheSecurity Council should discuss possible stabilization force for Middle East – Annan
 flecheMoyen-Orient : l'espace ouvert aux initiatives diplomatiques est en train de se refermer rapidement, affirme Ibrahim Gambari
 flecheGestion de l'ONU : l'Assemblée générale adopte une première série de réformes
 flecheUN Council Members agree swift action needed after Korean missile launch
 flecheGlobalização aumenta diferença entre ricos e pobres, diz pesquisa
 flechePoverty is the most serious and widespread human rights abuse, UN official says
 flecheOfficials hail ‘historic’ inaugural session of UN Peacebuilding Commission
 flecheGlobalization and interdependence: international migration and development
 flecheAnnan calls for ‘a new coalition’ on UN reform to bridge north-south divide
 flecheInternational migration can benefit countries of origin and destination, says Secretary-General, presenting new report to General Assembly
 flecheAnnan calls for ‘decisive action’ to protect planet against ecological degradation
 flecheS'unir contre le terrorisme : recommandations
pour une stratégie antiterroriste mondiale

 flecheHigh Level Meeting on AIDS
 flecheUN Security Council authorizes European force in DR Congo
 flecheDarfur: UN Council imposes sanctions on four individuals, urges peace accord
 flecheSahara occidental : les négociations directes entre parties, seule solution à l'impasse actuelle, affirme Kofi Annan
 flecheUN Council warned of 'dangerous deterioration' in Israeli-Palestinian conflict
 flecheVirtually no country immune from human trafficking, UNODC report shows
 flecheFMI/Banque mondiale : allègement de la dette et énergie propre au centre des réunions de printemps
 flecheDarfur relief efforts near collapse due to fading international support: UN official
 flecheCrises humanitaires en Afrique: Des milliers de vies menacées
 flecheLe HCR ouvrira un bureau en Tchétchénie « dès que la sécurité le permettra »
 flecheGrippe aviaire : Kofi Annan plaide pour une aide supplémentaire aux pays pauvre
 flecheWorld Economic Situation and Prospects 2006
 flecheJan Eliasson présente une résolution créant un Conseil des droits de l'homme qui siègera tout au long de l'année
 flecheInternational Women’s Day: Looking Back
 flecheTsunami-affected countries need to do even more to protect rights of victims: UN
 flecheCompliance body set up for Kyoto Protocol on reducing greenhouse gases
 flecheSans une stratégie à long terme pour financer la lutte contre la pauvreté, les sources novatrices de financement ne permettront pas d'atteindre les Objectifs du Millénaire
 flecheSituation of detainees at Guantánamo Bay - UN Report
 flecheGrippe aviaire : Kofi Annan appelle les gouvernements à se préparer à une pandémie humaine
 flecheUN agency calls for international aid as millions battle for survival in West Africa
 flecheEl crecimiento de la población mundial y el medio ambiente
 flecheSommet Mondial de l’OMC : espoirs perdus pour l’Afrique à Hong Kong
 flecheUNESCO, INSTRAW sign agreement for increased cooperation to promote gender equality, women’s empowerment
 flecheTime Is Now To Act on Climate Change
 flecheFAO : Le commerce au service des pauvres ?
 flecheUN rights chief: total ban on torture under attack in ‘war on terror’
 flecheUN climate conference finalizes 'rule book' on reducing greenhouse gasses
 flecheCalls for protection of earth's climate heard at UN conference on global warming
 flecheUN refugee agency calls on Mediterranean countries to recognize refugee rights
 flecheInternet governance, funding of technology to be tackled at UN summit
 flecheBird flu: UN-sponsored conference draws up six-point action plan
 flecheUN officials detail priorities for combating potentially deadly bird flu pandemic
 flecheIn fight to feed 10 million in southern Africa, UN agency faces huge shortfall
 flecheIn fight to feed 10 million in southern Africa, UN agency faces huge shortfall
 flecheAs tensions between Ethiopia and Eritrea escalate, Annan urges restraint
 flecheJournée de l'alimentation : 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde
 flecheEradication of poverty and other development issues: human resources development
 flecheSecurity Council calls on Rwandan rebel group to disarm, leave DR of Congo
 flechePoor States need trade more than aid to overcome poverty, speakers tell UN Assembly
 flecheLe débat général de la 60e Assemblée générale s'est terminé vendredi
 flecheIllicit trafficking in radioactive materials rose substantially from 2003-2004 – UN
 flecheJournée de la paix : le Secrétaire général appelle à observer un cessez-le-feu mondial de 24 heures
 flecheWorldwide overweight and obesity problem ‘staggering’ – UN health agency
 flecheHigh mortality and malnutrition affect Muslim children most says UN children's agency
 flecheEnding its 59th session, UN Assembly approves key draft for World Summit
 flechePetróleo por Alimentos: Annan destaca aspectos positivos del programa y subraya importancia de reformar sistema de la ONU
 flecheHCR : chute des demandes d'asile dans les pays industrialisés
 flecheUnited Nations steps up aid to US in wake of Hurricane Katrina
 flecheSteps must be taken to avoid resistance to latest malaria drug, UN agency warns
 flecheUN launches new guide on sustainable consumption and production
 flecheSommet mondial 2005 : nouvelle version du projet de document final
 flecheWild birds likely to spread potentially deadly bird flu far and wide - UN agency
 flecheKosovo: UN helps set up hotline for victims of gender violence and trafficking
 flecheUN seminar to examine social implications of migration
 flecheUnited Kingdom must not deport people to countries with risk of torture – UN rights expert
 flecheGovernments should urgently address rapid urbanization, growing slums – Annan
 flecheImplementation of the Outcome of the United Nations Conference on Human Settlements (Habitat II) and strengthening of the United Nations Human Settlemets Programme (UN-Habitat)
 flecheRising poverty over past 10 years threatens stability, says UN report
 flecheUN agency declares TB an emergency in Africa; urges ‘extraordinary’ action
 flecheFAO Concerned about Spread of Bird Flu in Russia and Neighboring Asian Countries
 fleche¿Qué le falta a América Latina para reducir la
pobreza?

 flecheEl Banco Mundial y su relación con los países en desarrollo
 flecheAngola pede fim da "Divisão Digital"
 flecheWHO says Millennium development goals cannot be reached without strengthening health systems
 flecheUnited Nations peacekeeping operations
 flecheViolences contre les femmes: un rapport de l'ONU préconise de renforcer la protection des travailleuses migrantes
 flecheGreenhouse effect could melt nearly all world's glaciers, says UN-backed report
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le Japon espère un soutien de l'Union africaine
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le groupe "Unis pour le consensus" propose une voie «plus démocratique»
 flecheUN’s HIV/AIDS Africa envoy questions G8 Summit results, calls for advocacy
 flecheTerrorisme: le Conseil de sécurité demande la coopération de tous les Etats
 flecheAssemblée générale : présentation d'un nouveau projet de déclaration du sommet de septembre vendredi
 flecheLe projet africain de réforme du Conseil de sécurité en débat à l'Assemblée générale
 flecheAnnan meets foreign ministers of countries aspiring to permanent Security Council membership
 flecheRencontre entre les ministres des affaires étrangères du G-4 et le président de l'Assemblée générale dimanche à New York
 flecheInternaly displaced peoples - worldwide
 flecheAfrica: Countries facing humanitarian emergencies
 flechePredicted freshwater stress abd scarcity in africa and Middle East
 flecheUNOCI mission in Côte d'Ivoire
 flecheUNMOGIP mission in Kashmir
 flecheUNFICYP mission in Cyprus
 flecheONUB mission in Burundi
 flecheUNOMIG mission in Georgia
 flecheMINUSTAH mission in Haiti
 flecheMINURSO mission in West Sahara
 flecheUN mission in Kosovo
 flecheUnited Nations political and peace-building missions
 flecheRéforme du Conseil de sécurité : le G-4 contré par l'Union africaine et le groupe «Unis pour le consensus»
 flecheUNTSO - Middle East deployment as of July 1997
 flecheA Londres, le Secrétaire général appelle à une mobilisation historique en faveur des Objectifs du Millénaire
 flecheL'Assemblée générale débat de l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheBombazos en Londres son un ataque a la humanidad, dice Annan
 flecheUNICEF celebra reunión de niños C-8 sobre pobreza y enfermedades infantiles
 flecheCodex comienza reunión sobre inocuidad y calidad de alimentos
 flecheUNAIDS will implement recommendations on streamlining national programmes
 flecheNew UN-sponsored project seeks to rescue Amazon from deforestation
 flecheONU celebra LX Aniversario de Carta de las Naciones Unidas
 flecheAnnan exhorta a respaldar reconstrucción y estabilización de Iraq
 flecheSecretario General encomia apoyo de Unión Europea y OTAN a Unión Africana en Darfur
 flecheFinancement du développement : les ministres français et britanniques estiment qu'il faut passer à la vitesse supérieure
 flecheJamais la possibilité de réaliser les objectifs de la Charte des Nations Unies n'a été aussi proche, estime Kofi Annan
 flecheOn UN's 60th anniversary, Annan sees moment for change
 flecheUnited Nations General Assembly resolution on multilingualism
 flecheL'Assemblée générale exige une parité absolue dans les six langues sur le site Internet de l'ONU
 flecheLula assina convenção da ONU contra corrupção
 flecheKofi Annan déplore que l'ONU soit confrontée, une nouvelle fois, à une menace du Congrès Américain
 fleche«A part le Japon, nous ne citerons pas de noms», déclarent les Etats-Unis sur l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheU.S. supports Japan for UN Security Council - Press conference
 flecheAnnan welcomes US report on UN reform
 flecheDiretor fala sobre crime, drogas e corrupção
 flecheThe Millennium Development Goals - Report 2005

 flecheA Paris, Kofi Annan exhorte le monde des affaires à s'engager dans la lutte contre la pauvreté
 flecheObjectifs du Millénaire : progrès sans précédent et retards inacceptables, selon un nouveau bilan des Nations Unies
 flecheRemarks at the launch of the Millenium Development Goals - Report 2005
 flecheUN report on Darfur
 flecheLe Secrétaire général continue de plaider pour l'élargissement du Conseil de sécurité
 flecheIl est difficile d'imaginer le monde sans l'ONU estime le sénateur américain Patrick Leahy
 flecheProgress made in the implementation of the Declaration of Commitment on HIV/AIDS
 flecheA Addis-Abeba, Kofi Annan appelle à soutenir la Mission de l'Union africaine au Darfour
 flecheVIH/sida : les pays en développement nettement plus affectés
 flecheNumber of asylum seekers arriving in industrialized countries continues to fall
 flecheUN Afghanistan envoy calls for punishment of all coalition forces involved in prison abuses
 flecheSix million West Africans face famine because of locusts and drought, UN says
 flecheNobel laureate appeals to UN forum for help with conservation of Congo Basin forest
 flecheUN envoy Clinton meets with UK relief agencies on ways to boost aid for tsunami recovery
 flecheEspaña preside Asamblea Mundial de la Salud
 flecheBackground paper on Global and Regional Mechanisms of Disaster Risk Reduction and Relief: Review, Evaluation, Future Directions of Integration
 flecheStudy on Regional Cooperation and the Provision of Regional and Global Public Goods
 flecheBonn talks to promote progress on climate change & kyoto protocol to be held 16 - 267 May
 flecheCentral Asian countries launch AIDS project with help from UN, World Bank
 flecheIraq emerging as transit country for drugs, UN monitoring board says
 flecheNuclear non-proliferation conference at UN agrees on agenda
 flecheLes conditions de vie des Iraquiens se sont gravement détériorées, selon une nouvelle étude du PNUD
 flecheMillennium Indicators Database

 flecheReport of the Secretary-General of the United Nations for the Conference on the Millenium Objectives to be held in September 2005
 flecheMultilateralism and donor aid for poorer states vital in fighting terrorism
 flecheUnited Nations Peacekeeping Prepations
 flecheWorld Survey on the Role of Women in Development 2004
 flecheEffect of AIDS on population and development - Focus of UN commission's annual session
 flecheLack of reform in Arab states could lead to chaotic social upheaval – UN report
 flecheReformed UN could be even more effective in preventing global threats – Fréchette
 flecheAide to UN envoy for tsunami relief leaves today for devastated region
 flecheL'OMS crée une Commission pour s'attaquer aux causes sociales de la mauvaise santé
 flecheAnnan to present on Monday new report on building better and safer world
 flecheAnnan calls for deal by world leaders on poverty, security and human rights
 flecheWoman continue to face host of persistent obstacles to advancement, commission told, as high-level debate continues
 flecheAnnan and Security Council to discuss the situation in Sudan's war-torn Darfur region
 flecheUN women's rights text adopted after US withdraws proposed amendment on abortion
 flecheWomen increasingly migrate for economic reasons; trafficking also rising
 flecheSustainable tourism must respect local cultures, UN agency says
 flecheBrecha digital se reduce lentamente pero sigue siendo extensa
 flecheWorld population to reach 9.1 billion in 2050, UN projects
 flecheOMS : Entrée en vigueur de la convention contre le tabac
 flecheGender equality and development goals inextricably linked, UN agency says
 flecheAfghanistan's progress is notable but perilously fragile, UN report warns
 flecheUN’s Kyoto treaty against global warming comes into force
 flecheBanco Mundial recomienda invertir en campo para reducir pobreza en América Latina
 flecheSecretario General pide coordinación entre Europa y EEUU para seguridad global
 flecheAdapter l'ONU pour réformer l'ordre mondial, propose Kofi Annan à Londres
 flecheAide au développement : colère et espoir de l'Envoyé de l'ONU pour le sida en Afrique
 flecheDarfour : le Secrétaire général appelle l'OTAN et l'UE à l'aide
 flechePerez de Cuellar, Javier
 flecheFAO insta a intensificar medidas para combatir gripe aviar
 flecheRenforcer les liens entre l'Union africaine et les Nations Unies, propose le Secrétaire général à Abuja
 flecheL'ONU met en garde contre le déploiement de nouvelles opérations de maintien de la paix en 2005
 flecheAssurer l'éducation primaire pour tous
 flecheMettre en place un partenariat mondial pour le développement
 flecheCombattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies
 flecheAidez les 300 millions d'enfants victimes de la faim, exhorte le PAM
 flecheUN conference adopts 10-year plan to tackle natural hazards
 flecheMalloch-Brown, Mark
 flecheNew report to Annan proposes solutions to problems of world poverty
 flecheSecurity Council plans trip to Haiti by end of May
 flecheTsunami donor session opens with UN call to pay up and not forget other crises
 flecheUN agencies zero in on specific tsunami relief from mental health to blankets
 flecheAnnan hails signing of Sudan peace accord but warns of 'daunting challenges' ahead
 flecheUN urges continued vigilance of locust threat to western Africa
 flecheR.D. du Congo : maintenir le cap pour le bénéfice de l'Afrique
 flecheIn Jakarta, Annan launches nearly $1 billion appeal for aid to tsunami victims
 flecheUN envoy urges halt to fighting in Darfur as Sudan readies for polio vaccination scheme
 flecheAssemblée générale : un bilan de la 59ème session en prélude à la réforme attendue
 flecheL'ONU devra aider l'Afrique à renforcer ses capacités de maintien de la paix
 flecheNaming new chief of staff, Annan stresses resolve to push for UN reforms
 flecheSouth Asia
 flecheTsunami : une réponse sans précédent pour une catastrophe sans précédent, exhorte Kofi Annan
 flecheL'alerte rapide sur les catastrophes au centre des conférences de Maurice et de Kobe
 flecheAsie du Sud : les secours sous la coordination de l'ONU
 flecheUN official hails sharp increase in aid to the world's poorest nations
 flecheGeneral Assembly votes for funds to strengthen world body's security
 flecheAssemblée générale : cap sur le développement durable des pays du «Sud»
 flecheMigranten leisten einen wichtigen Beitrag zum wirtschaftlichen, gesellschaftlichen und kulturellen Fortschritt
 flecheCooperation among poor States is vital for reaching development goals, Annan says
 flecheTens of thousands of civilians flee clashes, attacks in eastern DR of Congo
 flecheR. D. du Congo : la MONUC met en garde les troupes insurgées et leur «appui extérieur»
 flecheUN climate conference hears call to action to avoid plagues of global warming
 flecheIn Washington DC, Annan says UN is best placed to tackle global ills
 flecheInternational migration may empower women by providing new roles, UN says
 flecheHuman Rights Day
 flecheGeneral Assembly gives Annan what its president calls vote of confidence
 flecheUS endorses Annan's work and refutes push for his resignation
 flecheSecurity Council committee urges greater effort on weapons of mass destruction
 fleche2005 critical to reforming UN to face HIV/AIDS, genocide, terrorism – Annan
 flecheAnnan calls for end to negative stereotypes of believers in Islam
 flecheWorld summit for Social Development - speech by Minister Jan Pronk
 flecheLa sociedad civil y la gobernanza mundial
 flecheÉprouvés par les ouragans et la mondialisation: les petits pays insulaires souhaitent obtenir un appui international plus marqué lors de la conférence de Maurice
 flecheUN marks Day of Disabled Persons with call for their full inclusion in society
 flecheNational sustainable development strategies: global map
 flecheGlobal approach to deal with migration issues needed
 flecheA more secure world : Our shared responsibility - Executive Summary
 flechePanel to release plan to address 21st century threats, make the world more secure and strengthen the United Nations
 flecheAnnan endorses panel's recommendations for a more secure world, strengthened UN
 flecheSome nations still not cooperating with UN war crimes tribunals, Security Council told
 flecheFresh from pushing for peace in Sudan, Annan focuses on Africa's Great Lakes
 flecheForte baisse des demandeurs d'asile en 2004, signale le HCR
 flecheAt rare Security Council session in Africa, Annan seeks an end to Sudan's wars
 flecheAnnan, Kofi
 flecheDéclaration à la presse du Président du Conseil de Sécurité concernant la région des Grands Lacs
 flecheLe Conseil s'informe des préparatifs de la conférence internationale sur la région des Grands Lacs qui réunira les dirigeants des 11 pays concernés les 19 et 20 novembre à Dar es-Salam
 flecheLa diversité culturelle et la coopération entre l’organisation des Nations Unies (ONU) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
 flecheL'ONU devrait regagner ses avantages comparatifs sur les institutions de Bretton Woods en renforçant la cohérence de ses interventions
 flecheUnited Nations establishes Working Group on Internet Governance
 flecheClashes in Côte d'Ivoire could trigger violence across West Africa, UN envoy warns
 flecheUN seeks $1.7 billion to help people caught in world's "forgotten crises" in 2005
 flecheWorld must act now to forestall staggering threat from global warming
 flecheConflict flares in Côte d'Ivoire prompting Security Council call for end to fighting
 flecheCommission sociale: la montée du racisme, favorisée par la surdétermination de la lutte contre le terrorisme, met en danger la démocratie.
 flecheUN finances improved but still 'delicate'
 flecheNoting high growth rate, Annan calls for increased investment in Africa
 flecheRenforcer la coordination entre l’ECOSOC et l’ONU
 flecheHuman rights of migrants deteriorating, warns UN expert
 flecheGeneral Assembly president's United Nations day message stresses need to strengthen organization through reform
 flecheKosovo: Annan hails elections, praises Kosovo Serbs who voted despite pressure
 flecheGeneral Assembly legal committee resumes debate on anti-cloning text
 flecheGender balance in UN peacekeeping has improved, Annan says
 flechePublic information critical element of UN's success
 flecheAid for Africa?s farms drops as developed States maintain subsidies ? UN official
 flecheMaintaining biodiversity is key to ending world hunger
 flecheAnnan appeals to European countries to provide more UN peacekeeping troops
 flecheWorld leaders reaffirm support for key 1994 population and development plan
 flecheSecurity Council acts unanimously to adopt resolution strongly condemning terrorism as one of most serious threats to peace
 flecheCall of peace bell "has remained constant, clear and true", says Secretary-General at annual Headquarters ceremony
 flecheLíderes mundiales se reúnen en sede de la ONU para analizar la globalización
 flecheCent-dix pays souscrivent aux mécanismes innovants de financement
 flecheRencontres au Darfour : mieux protéger les civils, renforcer la présence de l'Union Africaine
 flecheA l'ONU aujourd'hui, la question sociale affirmée comme priorité de la mondialisation
 flecheUN's review of population policy says lack of funding is retarding progress
 flechePetits Etats Insulaires-L'information pour la prise de décisions
 fleche'World Culture Open' holds inaugural conference at United Nations
 flecheUN finds progress on world anti-poverty goals, but crisis areas remain
 flecheAnnan sees major challenges to reaching goals set at 2000 'Millennium' summit
 flecheLebanon: Close Security Council vote backs free elections, urges foreign troop pullout
 flecheAl-Qaeda-related terrorism still poses as great a threat as ever
 flecheSudan: UN appeals for urgent funding to fill huge overall aid shortfall
 flecheUN culture agency observes International Day on Slave Trade and Abolition
 flecheUnited Nations
 flecheJohannesburg : World Summit on Sustainable Development (2002)
 flecheUN Headquarters Internship Programme
 flecheMillenium Development Goals : Civil society takes action
 flecheLa conférence « Objectifs du Millénaire : la société civile agit » relayée sur le Web
 flecheUN ongoing peacekeeping missions
 flecheUN Secretary-General, Security Council urge probe of massacre at Burundi refugee camp
 flecheWorld's youth need education and training to prepare for future - Kofi Annan

 flecheInternational Day of the World's Indigenous Peoples
 flecheAction needed now to end abuse of world?s indigenous peoples
 flecheWFP and Arab League sign historic agreement for cooperation
 flecheSecurity Council demands Sudan Disarm Militias in Darfur, adopting resolution 1556 (2004) by vote of 13-0-2
 flecheSoudan : accès humanitaire désormais totalement libre, indique l'Envoyé de l'ONU
 flecheForty-ninth session of the Commission on the Status of Women (28 February to 11 March 2005)
 flecheColombo, Sri Lanka, 26 July 2004 - Secretary-General's message to the Asia-Pacific Institute for Broadcasting Development General Conference
 flecheGlobal Compact Centre in Barcelona to promote corporate citizenship - UN
 flecheSudan's Government must protect civilians in Darfur, Annan and Powell say
 flecheEconomic and Social Council adopts more than 50 texts on broad range of human rights issues
 flecheLe monde ne sera plus jamais le même après le sida, selon le directeur d'ONUSIDA
 flecheAfrica must accelerate links between national economies; aim for economic union, states new report by United NationsEconomic Commission for Africa
 flecheOn World Population Day, UN calls for greater commitment to women's rights
 flecheConseil économique et social : Session de fond de 2004 (en cours)
 flecheSecond phase of world summit on information society formally launchedtoday with first preparatory meeting
 flecheSecurity Council approves 5,600-strong peacekeeping operation in Burundi
 flecheUN finds Sudan has carried out massive human rights violations in Darfur
 flecheInternational agenda must include sustainable development, Annan says
 flecheAnnan Names Independent Panel to Probe ‘Oil-for-Food’ Allegations
 flecheSrebrenica massacre was genocide, UN tribunal for former Yugoslavia confirms
 flecheSmall island States to hold talks on their difficulties at UN development forum
 flecheAu Conseil de sécurité, les leaders du Kosovo appelés à s'attaquer aux causes des récentes violences ethniques
 flecheMarking 10 years since Rwanda genocide, UN officials voice regret and resolve
 flecheSecurity Council backs corruption probe of UN's Oil-for-Food programme
 flecheAnnan submits final settlement plan for Cyprus referenda
 flecheAnnan informs key players of UN's intention to send team back to Iraq
 flecheSecretary-General's remarks on International Women's Day
 flecheSecretary-General's opening remarks at meeting with Nato Parliamentarians
 flecheSecurity Council authorizes full peacekeeping operation in Côte d'Ivoire
 flecheSecurity Council authorizes Deployment of multinational force to Haiti for 3 months, unanimously adopting Resolution 1529 (2004)
 flecheReprise d'une croissance économique modulée en Occident cependant menacée par le déficit américain

 flecheLe dialogue direct entre dirigeants chypriotes turc et grec a repris aujourd'hui
 flechePress briefing on peacekeeping in Africa
 flecheSecurity Council members urge measures to stabilize situation in DR Congo
 flecheUN Secretary-General and US President hold 'constructive' talks on Iraq
 flecheWest Africans seek UNESCO biosphere reserves for sustainable development
 flecheSecretary-General's address to the Stockholm International Forum
 flecheWith adequate coalition security, UN will send elections team to Iraq – Annan
 fleche5 years after launching Global Compact, Annan urges leaders in Davos to boost support
 flecheUN official calls on G-77 to make great efforts to help world's poorest nations
 flecheGlobal warmth up, ozone hole at record, Arctic ice down for 2003 - UN findings
 flecheChypre: le Secrétaire général souhaite que la partie turque fasse le nécessaire pour accéder à l'Union européenne le 1er mai
 flecheDéclaration sur les normes bioéthiques : premières consultations de l'UNESCO
 flecheClimate change causing thousands of deaths, says UN report
 flecheUN meeting will examine how indigenous communities protect biodiversity
 flecheUS world leadership is better accepted in multilateral framework, Annan says
 flecheAl-Qaida's influence continues to spread, Security Council panel says
 flecheOn World AIDS Day, Annan urges harder work as goals fall behind schedule
 flecheIraq : le Programme alimentaire de l'ONU prêt pour le transfert des activités Pétrole contre nourriture
 flecheUnequal Benefits of Globalization, Need to Implement Development
 flecheIsraeli policies hurting Palestinian children, UN expert on right to food says
 flecheGeneva Accord on Middle East consistent with Road Map to peace - Annan
 flecheUN agency mission finds serious humanitarian needs in east of DR of the Congo
 flecheParticipants in Second Committee Panel Discussion Agree Trade Best Tool for Helping Countries Reach Global Anti-Poverty Goals
 flecheGeneral Assembly approves international treaty against corruption
 flecheUN envoy warns Security Council that Kosovo still faces serious problems
 flecheFive new non-permanent members elected to Security Council
 flecheCameroon, Spain, United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland and United States of America: draft resolution
 flecheAnnan says no ‘major shift’ in new Iraq resolution, welcomes some changes
 flecheSecurity Council approves expanding international force to outside Afghan capital
 flecheKosovo provisional President to represent Pristina in UN-backed Vienna talks
 flecheIraq: Security Council starts discussing new US resolution
 flecheUN launches peace mission in Liberia to bring country back from 'hellish limbo'
 flecheEconomic Report on Africa 2003: 'African economic growth falters'
 flecheInsecurity, tardiness deal blow to phasing out of UN food programme in Iraq
 flecheCartagena Protocol on Biosafety to the Convention on Biological Diversity
 flecheAIDS battle has fallen behind schedule and drastic action is needed - Annan
 flecheLancement à Addis-Abeba de la Commission du VIH et de la gouvernance en Afrique
 flecheSecurity Council authorizes multinational force for Liberia
 flecheLes Etats sont appelés devant le Conseil à faire plus d’efforts dans la lutte contre le terrorisme
 flecheLe rôle des médias à l’ère d’internet fait l’objet d’un débat dans le cadre du Forum mondial des médias électroniques à Genève
 flecheLa sous-commission des droits de l'homme se réunit à Genève du 20 juillet au 15 août
 flecheLa Journée mondiale de l'alimentation prônera une alliance transfrontalière contre la faim
 flechePrise de fonctions du nouveau directeur de l'OMS qui annonce ses objectifs
 flecheLa conférence sur le nouvel ordre numérique mondial se tiendra les 18 et 19 Juin à New-York
 flecheLe traité sur le commerce des OGM deviendra très prochainement une loi
 flecheLes émissions de gaz à effets de serre par les pays industrialisés repartiraient à la hausse
 flecheLa Feuille de route, peut-être la dernière chance pour la paix, selon l'Envoyé de l'ONU au Moyen-Orient
 flecheQuelque 500 groupes autochtones au Forum de l'ONU qui débute aujourd'hui
 flecheLe Forum de l'ONU sur le développement durable trouve une dynamique de mise en oeuvre des objectifs de Johannesburg
 flecheLa commission du developpement durable ouvre sa onzième session pour definir une feuille de route propice à la réalisation progressive des objectifs de Johannesburg
 flecheLa Commission Du Developpement Durable axera les travaux de sa onzieme session sur la mise en oeuvre des mesures adoptees au sommet de Johannesburg
 flecheLuis Moreno Ocampo élu Procureur de la Cour pénale internationale
 flecheSecurity Council ends Iraq debate, hears overwhelming appeal for aid to civilians
 flecheSecurity Council begins first debate on Iraq since outbreak of military action
 flecheSecretary-General's press conference (unofficial transcript)
 flecheAt request of non-aligned countries, Security Council hears views of larger UN membership on disarmament of Iraq
 flecheUnited Nation Weapons Inspectors Report to Security Council on Progress in Disarmement of Iraq

 flecheLes inégalités entre les sexes au coeur de la pandémie du VIH/sida
 flecheHans Blix: la décision iraquienne de détruire les missiles interdits, "un très important élément d'un vrai désarmement"
 flecheLancement au siège des Nations Unies de la décennie internationale pour l'alphabétisation 2003-2012
 flecheMultilatéralisme, «mondialisation de la solidarité», lutte contre le terrorisme et consolidation de la paix
 fleche2002, le Conseil de sécurité défend son rôle de garant de la paix et de la sécurité dans le monde
 flecheConférence de presse du Président du Conseil de sécurité, M. Jean Marc de La Sablière (France)
 flecheMondialisation, terrorisme, universalité des droits de l'homme sont des réalités qu'il faut savoir gérer entre les Etats et les peuples
 flecheLes délégations estiment que la réussite des objectifs d’Action 21 est tributaire de ressources financieres mondiales
 flecheDes délégations dénoncent le protectionnisme des pays du nord et “l’hypocrisie” des politiques commerciales actuelles


 flecheMarrakech accueille du 11 au 13 decembre prochains la Reunion ministerielle sur la modernisation des gouvernements
 flecheUn Population Report Says Good Reproductive Health For Women Essential To Ending Poverty
 flecheA l'occasion de la journée des droits de l'homme, Kofi Annan appelle à une vision d'un nouvel équilibre dans les relations internationales
 flecheEn termes économiques, sociaux et culturels, les avantages des migrations sont supérieurs à leurs problèmes potentiels, déclare M. Kofi Annan
 flecheLa Commission adopte quatre projets de résolution dont l’un appuie la création d’un fonds mondial de solidarité contre la pauvreté
 flecheFace aux conflits et à la pauvreté, la coopération entre l'ONU et les organisations régionales est nécessaire et doit être renforcée
 flecheDeuxième commission: les délégations estiment que les objectifs de lutte contre la pauvreté ne seront pas atteints en 2015
 flechePour les pays en développement, la gouvernance internationale devrait évoluer au même rythme que la mondialisation de l’économie
 flecheLe nombre de migrants dans le monde atteint 175 millions
 flecheLa journée internationale pour l'élimination de la pauvreté sera marquée le 17 octobre au siège
 flecheLe dialogue de haut niveau sur le renforcement de la coopération pour le développement doit faciliter la mise en œ;uvre du Consensus de Monterrey
 flecheAppels en troisième commission pour des mésures internationales pour aider les États à mener une lutte efficace contre le trafic de drogues

 flecheUn nouveau multilatéralisme devrait régir la mise en œuvre des engagements internationaux en faveur du développement
 flecheLe débat sur le désarmement et la sécurité internationale s’ouvre ce matin sur des appels au multilatéralisme
 flecheLa deuxième commission entend un exposé du professeur Stiglitz, Prix Nobel d’Economie, sur les incidences négatives de la mondialisation
 flecheLes doléances des pays en développement enclaves en matière d'accès aux transports au centre du debat general
 flecheDes pays mettent en cause la mondialisation dans les disparités économiques entre le nord et le sud
 flecheJournée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre
 flecheDes délégations appellent l’ONU à faire appliquer plus fermement les résolutions du Conseil de Sécurité en Matière de Conflits
 flecheL'agenda pour la lutte contre le terrorisme ne doit pas reléguer au second plan l'éradication de la pauvreté abjec qui menace la vie des populations des pays du sud, estiment des délégations
 flecheLa communauté internationale appelée à faire face à ses contradictions et à honorer de façon urgente ses promesses pour éviter de nouvelles crises
 flecheLa cérémonie de signature des traités relatifs au développement durable s'est achevée au siège des Nations Unies
 flecheLes petits pays insulaires en développement dénoncent les disparités de la mondialisation
 flecheLes Nations Unies comptent désormais 190 Etats membres avec l'admission de la Suisse
 flecheDraft political declaration submitted by the President of the Summit
 flecheWorld summit on sustainable development plan of implementation
 flecheL'Education doit être considerée comme un domaine prioritaire d'action dans le processus de développement durable
 flecheWorld Summit on Sustainable Development - Plenary Session
 flechePremières annonces pour les partenariats en faveur du développement durable
 flecheLes approches régionales dans la mise en œuvre des recommandations de Johannesburg
 flecheLes institutions de l’ONU et les autres entités non étatiques appellent le sommet de Johannesburg à passer à l’action
 flecheLe sommet de Johannesburg entend des appels en faveur d'un accroissement de 15% d'ici à 2015 de la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique mondiale
 flecheLe Sommet de Johannesburg examine les problèmes agricoles
 flecheLe sommet de Johannesburg plaide pour une répartition équitable des bénéfices de la biodiversité, base du développement durable
 flecheConférence de presse des ONG et leur contribution aux débats sur le développement durable
 flecheLes îlots actuels de richesses qu'entoure une mer de pauvreté sont insupportables, a dit Thabo Mbeki, a l'ouverture du Sommet mondial pour le développement durable
 flecheJohannesburg Summit Opens With Calls for Credible Action
 flecheMettre la croissance économique au service du développement social et de la protection de l'environnement : le défi de Johannesburg
 flecheLe Secrétaire General engage les dirigeants fu G-8 à agir pour soutenir l'Afrique
 flecheUn nouveau rapport met en garde contre les conditions actuelles de développement, qui menacent à long terme la sécurité de la terre et de ses habitants
 flecheVingt organisations non gouvernementales s’expriment sur des questions liées aux droits économiques, sociaux et culturels
 flecheUne nouvelle étude scientifique révèle l’ampleur des impacts d’un énorme nuage de pollution sur l’environnement à l’échelle régionale et mondiale
 flecheLes experts du Cedaw s'inquiètent de la situation des femmes mexicaines appartenant à des minorités
 flecheNew UN Publication Underlines Vital Role of Ecosystems in Reducing Poverty
 flecheL’Ecosoc clot les travaux de la première partie de sa session 2002 à la croisée des réunions de Monterrey et de Johannesburg
 flecheLa première session du forum social se tiendra à Genève du 25 au 26 juillet 2002
 flecheSecretary-General calls for greater equity, sustainability in development, as economic and social council begins high-level meeting
 flecheLes Nations Unies présentées comme un partenaire incontournable pour fédérer les synergies de promotion des TIC au service du développement
 flechePauvreté, modes de production et de consommation et environnement constituent les principaux défis, selon le ministre indonésien de l'environnement
 flecheL’extrême pauvreté va s'aggraver dans les pays les moins avancés si les tendances actuelles se poursuivent
 flecheLa participation des grands groupes à la mise en oeuvre d'Action 21 perçue comme une condition sine qua non de la réalisation des objectifs du développement durable
 fleche"Le rôle de l’Etat à l’ère de la mondialisation "
 flecheUn comité d'experts indépendant conseille à l'ONU de soutenir l'initiative de développement mise au point par l'Afrique elle-même
 flecheWorld Food Summit: Five Years Later
 flecheLe droit au développement et le droit de vivre dans un environnement sain sont soulignés
 flecheSommet mondial de l'alimentation: cinq ans aprés -- le secrétaire général déplore la lenteur des progrés en matière de lutte contre la faim
 flecheAprès deux semaines de négociations intenses, Bali contraint de confier à Johannesburg la finalisation du "Plan d'application 21"
 flecheLe président du comité préparatoire se déclare optimiste quant a la finalisation d'un document avant le rendez-vous de Johannesburg
 flecheDifficiles negociations sur les questions du commerce et de financement et progres sur l'eau, l'energie et les oceans
 flecheAction Plans for Water, Sanitation, Energy, Poverty Eradication Among Key Issues Under Negotiation in Bali
 flecheDéclaration de Rio sur l'environnement et le développement
 flecheA la veille du sommet sur le developpement durable, Kofi Annan appelle a l'integration du concept de diversité biologique dans les strategies commerciales et economiques.
 flechePermanent Forum Reviews Impact of un System Activities on Indigenous Peoples
 flecheLes populations autochtones font entendre leur voix aux Nations Unies
 flechePermanent Forum is milestone in struggle for rights of indigenous peoples, says deputy secretary - General
 flecheLe monde a-t-il tenu les engagements faits aux enfants?
 flecheLes dirigenats du monde s'engagent à améliorer la condition de l'enfant
 flecheCountries call for greater efforts to spur development and close gap between rich and poor nations
 flecheConférence de Monterrey: Des initiatives visant le financement du développement ont été avancées ce matin
 flecheUN labour agency convenes expert panel on reducing globalization's inequities
 flecheLa Conférence de Monterrey est le début d'un long processus qui permettra aux pays du nord et du sud de dépasser les antagonismes et d'assurer le financement du développement
 flecheConférence de Monterrey: Un nouveau partenariat pour résoudre les problèmes du financement du développement
 flecheLa féminisation de la pauvreté dénoncée devant la Commission de la condition de la femme
 flecheLa raison a-t-elle encore une place face à la mondialisation ?

 flecheL’Intégration à la mondialisation et le développement durable passent par une éducation renforcée, continue, professionnelle plus ouverte aux femmes

 flecheReport of the Secretary-General on sustainable development
 flecheLes politiques macro-économiques ne seront durables que si elles sont justes pour tous, souligne la présidente de la commission du développement social
 flecheLa mondialisation et le financement des politiques économiques doivent se faire dans la perspective de la promotion du développement durable
 flecheJohannesburg devra réaffirmer l'engagement des Etats vis-à-vis du développement durable
 flecheEthics, Human Rights and Globalisation
 flecheAddressing Security Council, Secretary-General calls on Counter-terrorism Committee to develop long-term strategy to defeat terror
 flecheDans un rapport destiné au sommet mondial pour le développement durable, le secrétaire général présente les grandes lignes d'un plan de construction d'un avenir sûr.
 flecheL'assemblée générale souscrit à la participation des entreprises et de la société civile aux partenariats visant à promouvoir le développement
 flecheL'Assemblee Générale adopte onze résolutions relatives à la coopération entre l'ONU et les organisations régionales
 fleche'Intolerance is taught and can be untaught', secretary-general says in message to Institute for International Education
 flecheL'Assemblée générale souligne l'urgence de progresser dans le domaine du désarmement afin de contribuer à l'action mondiale contre le terrorisme
 flecheThird committee approves, without vote, 10 draft resolution on human rights, women, cultural diversity, refugees
 flecheCommittee on economic, social and cultural rights discusses draft statement on intellectual property and human rights
 flecheIl ne suffit pas d'éliminer les obstacles au commerce, les pays en développement doivent pouvoir exploiter leurs débouchés commerciaux.
 flecheUN panel to look at how globalization, new technology have changed drug trade
 flecheLa pertinence de certaines publications du département de l'information est mise en question par des délégations
 flecheWorld trade meeting should focus on development, UNDP chief says
 flecheLa mondialisation est-elle une menace pour l'Etat-nation? La question est posée devant la deuxième commission
 flecheLe secrétaire général défends le rôle privilégié de l'ONU dans la coallition universelle contre le terrorisme
 flecheDeputy Secretary-General urges 'globalization of values'
 flecheGlobalization presents rural women with new obstacles, challenges: UN report
 flecheGlobalization must be more inclusive, top UN development official says
 flecheContinues Debate on Economic, Social and Cultural Rights
 flecheIndictment for crimes against humanity and violations of the laws or customs of war
 flecheTransnational crime threatens global stability
 flecheL'habilitation des autorités locales et des femmes, la bonne gouvernance, la mobilisation de fonds, vecteur de réalisation des objectifs de l'accès a tous au logement
 flecheMessage of Mary Robinson, UN High Commissioner for Human Rights and Seceretary-General, World Conference against Racism, Xenophobia and related Intolerance
 flecheLe processus de décolonisation dois être mené a bien, déclare le secrétaire général a l'ouverture du séminaire régional des Caraïbes
 flecheProductive and inclusive cities - Towardes cities for all
 flecheLe secrétaire général exhorte les dirigeants d'entreprises américaines à se joindre à la lutte mondiale contre le sida
 flecheLe renforcement de la coopération technique entre pays en développement est essentiel face aux défis de la mondialisation
 flecheUn groupe d'experts examinera la situacion des femmes en milieu rural dans le contexte de la mondialisation
 flecheDisques et productions musicales offrent de nouvelles perspectives commerciales aux PMA
 flecheL'intégration à la mondialisation et l'accès au marché dépendent de transports efficaces
 flecheLa troisième conférence de l'ONU sur les PMA s'attaquera a la pauvreté des 49 pays les plus démunis de la planète
 flecheL'Université de l'ONU préconise une réforme de l'Organisation.

 flecheLa commission des droits de l'homme adopte des résolutions sur l'extrême pauvreté, le sida, la mondialisation et les produits toxiques
13
SEARCH
Keywords   go
in 
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger