Ref. :  000040885
Date :  2017-02-04
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Le nationalisme dans les Balkans expliqué en une vidéo de trois minutes


image
Graffiti dans Skopje, en Macédoine qui clame que « Le nationalisme est une maladie ». Ce message dégrade une peinture murale d'une carte de la « Macédoine ethnique » (qui rassemble la République de Macédoine et des territoires appartenant à des pays voisins) et le slogan « Je vous le jure, nous serons réunis ». Photographie de Global Voices, CC-BY.

Une courte vidéo de l'équipe du magazine en ligne Balkon3 explique les absurdités du nationalisme dans les Balkans en moins de trois minutes. Ses leçons sont largement applicables à tous les pays en dehors de cette région qui souffrent aussi de populisme de droite.

1. Chaque pays des Balkans croit qu'il devrait être plus grand qu'il n'est. On aurait besoin d'au moins une autre péninsule des Balkans pour satisfaire tout le monde.
2. Mais aucun d'entre eux ne considère qu'il ne prendrait quoi que ce soit aux autres. Plutôt, ils pensent qu'ils « récupéreraient leur propre territoire »…



Cette vidéo fait partie de la série « Permettez-moi de vous donner un exemple », traduction d'une expression macédonienne qui signifie « Laissez-moi vous expliquer ceci simplement ».

Ces derniers mois, le magazine a créé des vidéos pour expliquer les concepts d’engagement civique, de démocratie moderne et du rôle des partis politiques.

Le nom de Balkon3 vient du mot balcon. Fondé par des journalistes macédoniens, grecs et turcs, il publie dans ces langues ainsi qu'en albanais et en anglais, et veut encourager une meilleure entente multiculturelle. Leur devise est « Jette un coup d’œil chez ton voisin, sors sur ton balcon. »

Si cette vidéo vous donne envie de plus de commentaires locaux sur la mentalité et la culture des Balkans, regardez donc la vidéo de la chanson en anglais « No Escape (from Balkan) » [On ne s'échappe pas (des Balkans)], par le groupe bosnien progressiste Dubioza Kolektiv. Les paroles de la chanson font référence aux stéréotypes expliqués par un membre de la diaspora à un Occidental.





Traduit par Gwenaëlle Lefeuvre

Rate this content
 
 
 
13
SEARCH
Keywords   go
in 
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger
Other items
where is published this article: