Ref. :  000040739
Date :  2016-12-16
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Bilan 2016 : 74 journalistes tués dans le monde

Reporters sans frontières publie son bilan annuel des journalistes tués dans le monde. En 2016, 74 journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions. La plupart d’entre eux étaient clairement visés.


C’est une sinistre chasse aux journalistes que Reporters sans frontières (RSF) déplore en 2016. Au moins 74 d’entre eux, professionnels ou non, ont été soit assassinés, soit tués alors qu’ils se trouvaient en reportage. En 2015, ils étaient 101. Cette baisse n’a cependant rien de réjouissant, car elle s’explique largement par le fait que les journalistes n’ont pas eu d’autre choix que de fuir les pays devenus trop dangereux pour eux, en particulier la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen, l’Afghanistan ou le Burundi. Ces exils massifs ont créé des trous noirs de l’information. C’est aussi le résultat de la terreur exercée par les prédateurs de la liberté de la presse qui ferment arbitrairement des médias et musèlent les journalistes. Malgré leur courage, ces derniers, de peur d’être assassinés, sont contraints à l’autocensure, comme c’est le cas au Mexique, pays en paix le plus meurtrier pour les journalistes cette année, avec 9 tués*.

En 2016, dans près de trois-quarts des cas, les journalistes ont été délibérément ciblés et assassinés, comme ce fut le cas en Afghanistan, où les 10 reporters tués dans l’année ont tous été délibérément ciblés en raison de leur métier. Sept d’entre eux ont péri lors de l’attaque suicide contre un minibus de la chaîne de télévision privée Tolo en janvier dernier, un attentat revendiqué par les Talibans. Au Yémen aussi, les journalistes sont traqués et abattus. RSF dénonce l’impunité dont jouissent leurs assassins, et l’attentisme complice de gouvernements trop souvent enclins, eux aussi, à piétiner la liberté de la presse.

« La violence contre les journalistes est de plus en plus délibérée, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Ces derniers sont clairement visés et assassinés parce qu’ils sont journalistes. Cette situation alarmante traduit l’échec patent des initiatives internationales en faveur de la protection des journalistes. Elle signe l’arrêt de mort de l’information indépendante dans les zones où la censure et la propagande, notamment celle des groupes extrémistes au Moyen-Orient, s’imposent par tous les moyens. Pour que le droit international puisse être appliqué, l’ONU doit instaurer un mécanisme concret de mise en œuvre de résolutions. Avec l’arrivée d’un nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, il est urgent que soit nommé un représentant spécial pour la protection des journalistes. »


La Syrie conforte sa place en tête des pays les plus meurtriers, suivie de l’Afghanistan. Les deux tiers des journalistes tués cette année se trouvaient dans une zone de conflit. Il s’agit de locaux pour la quasi-totalité d’entre eux, à l’heure où les rédactions hésitent de plus en plus à envoyer leurs reporters sur des terrains risqués à l’étranger.


*Bilan du 1er janvier au 10 décembre 2016





Si vous ne pouvez pas visualiser ce document, cliquez ICI


Si vous ne pouvez pas visualiser ce document, téléchargez Adobe Reader en cliquant ICI


Rate this content
 
 
 
Same author:
 flecheUnpunished murder encourages more violence against woman journalists
 flecheRSF Index 2018: Hatred of journalism threatens democracies
 fleche2017 World Press Freedom Index
 flecheRSF publishes report on media and journalism in Algeria
 fleche2016 Round-Up : Number of journalists detained worldwide continues to rise
 flecheFidel Castro’s heritage:
flagrant media freedom violations

 fleche2016 World Press Freedom Index
 flecheOne year on from Charlie, RSF publishes "Jihad against journalists"
 flecheRSF annual round-up: 110 journalists killed in 2015
 flecheRSF’s 2015 Round-up: 54 journalists held hostage worldwide
 flecheEnvironmental journalism in an increasingly hostile climate
 flecheWorld Press Freedom Index 2015: decline on all fronts
 flecheNew wave of arrests of journalists amid "Enemy infiltration" claims
 flecheBeijing imposes its propaganda beyond its borders
 flecheEncryption and anonymity are essential for freedom of information
 flecheWorld Press Freedom Index 2015: decline on all fronts
 flecheRound-up of abuses against journalists 2014
 flecheRWB publishes 2014 round-up of violence against journalists
 flechePolice Investigations and Prosecutions Used to Harras News Media
 flecheWorld press freedom index 2014
 flecheJournée mondiale contre la cyber-censure : nouvelle liste des "Ennemis d’Internet"
 flecheWikileaks hounded?

 flechePress Freedom Index 2010
 flecheInternet freedom - Hillary Clinton’s historic speech
 flechePress Freedom Index 2009 - Obama effect in US, while Europe continues to recede
 flecheReport “The dangers for journalists who expose environmental issues”
 fleche“Internet monitored and controlled, even in democracies”
 flechePress Freedom round-up 2008
 flecheOnly peace protects freedoms in post-9/11 world
 flecheRisks faced by journalists in Europe
 flecheThe new predators of press freedom
 fleche2008 annual press freedom report
 flecheThe plight of journalists in 98 countries reviewed
 flechePress freedom round-up 2007
 flecheReporters Without Borders issues its 2007 annual press freedom survey
 flecheWorldwide Press Freedom Index 2006

 flecheWorld Press Freedom Day: Our annual survey and new list of predators
 flecheThe 15 enemies of the Internet and other countries to watch

 flecheReporters Without Borders and the OSCE make six recommendations to ensure freedom of expression on the Internet.
 flecheL'année la plus meurtrière depuis dix ans : 53 journalistes tués
 flecheInternational jailed journalists support day
 flecheWorldwide press freedom index
 flecheAlgérie : Trois quotidiens absents des kiosques
 fleche14th World Press Freedom Day
Other items
where is published this article:
13
SEARCH
Keywords   go
in