Ref. :  000037800
Date :  2014-12-12
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Protection sociale: près de 40% de la population mondiale privée de toute couverture santé

Une nouvelle étude de l’OIT révèle d’importantes lacunes dans la couverture sanitaire, notamment dans les pays d’Afrique de l’Ouest, où 80 pour cent de la population n’est pas couverte.

Author :  OIT / ILO


Une étude de l’OIT montre que 80 pour cent de la population dans 44 pays ne disposent d’aucune protection en matière de santé et sont donc privés de leur droit à la santé. Parmi ces pays figurent le Burkina Faso, le Cameroun, la Guinée et la Sierra Léone. A l’échelle mondiale, 40 pour cent de la population est exclue de la protection sociale de la santé.

L’étude “Addressing the Global Health Crisis: Universal Health Protection Policies ” (Résoudre la crise sanitaire mondiale: politiques universelles de protection de la santé) indique que les mêmes carences existent aussi en Asie. En Inde, par exemple, plus de 80 pour cent des habitants n’ont pas de couverture de protection en matière de santé. D’autres pays se caractérisent par d’importants écarts de couverture comme l’Azerbaïdjan, le Bangladesh, Haïti, le Honduras et le Népal.

La publication de l’étude coïncide avec la Journée de la couverture universelle de santé qui sera observée le 12 décembre.

«La protection universelle de la santé est fondamentale pour lutter contre la pauvreté, réduire les inégalités et alimenter la croissance économique. Un développement durable accompagné d’emplois décents pour tous requiert que l’on investisse dans la protection de la santé – ces liens ne peuvent être ignorés dans l’élaboration des politiques», déclare le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, à l’occasion de la journée internationale.

Des obstacles à la couverture sanitaire

L’étude de l’OIT dénonce un fort appauvrissement lié aux dépenses privées en matière de santé qui font obstacle à l’accès aux soins de santé. Dans de nombreux pays, comme la Sierra Léone, 75 pour cent des dépenses totales de santé incombent à des ressources privées sous forme de reste à charge, ce qui a conduit à un profond appauvrissement.

L’ampleur de ce reste à charge ruineux dans un pays augmente avec le niveau de population vivant au-dessous du seuil de pauvreté. «Ainsi, ce sont les plus pauvres avec les plus importants besoins qui souffrent le plus de devoir assumer directement une partie des dépenses de santé», explique Xenia Scheil-Adlung, coordinatrice des politiques de santé à l’OIT.

Un autre facteur déterminant de cette crise mondiale de la santé concerne la pénurie des personnels de santé, souvent mal rémunérés. A l’échelle mondiale, l’OIT estime qu’il faudrait environ 10,3 millions de professionnels de santé supplémentaires pour combler la pénurie actuelle et assurer la fourniture de soins de santé universels. Dans des pays comme Haïti, le Niger, le Sénégal et la Sierra Léone, 10 000 personnes dépendent des services dispensés par cinq professionnels de santé, voire moins, tandis que dans un pays à haut revenu comme la Finlande 269 professionnels sont au service de 10 000 habitants.

Les zones rurales sont les plus négligées

L’étude montre que 56 pour cent de la population mondiale vivant en zone rurale n’ont pas accès à la couverture de la protection de la santé, contre 22 pour cent de la population urbaine.

«Depuis des décennies, les systèmes publics de santé ont été sous-financés et n’ont pas pu se développer correctement dans les pays à bas revenu ou à revenu intermédiaire. Des solutions ponctuelles comme les petits programmes verticaux (de vaccination par exemple) sont insuffisantes. Les pays ont besoin que l’on investisse dans des systèmes de santé universels», affirme Isabel Ortiz, Directrice du Département de la protection sociale de l’OIT.

Les plus fortes inégalités et disparités entre zones rurales et urbaines en termes de couverture ont été observées en Afrique et en Asie-Pacifique.

Les populations rurales sont aussi les plus affectées par la pénurie de professionnels de santé. Parmi les 10,3 millions de professionnels de santé qui font défaut à l’échelle mondiale, 7 millions manquent dans ces zones.

Surmonter la crise

Depuis 2010, les politiques d’assainissement budgétaire ont bloqué voire inversé le mouvement enclenché vers une couverture universelle de santé en alourdissant le fardeau financier qui pèse sur les ménages, en réduisant les services de santé et en diminuant ou plafonnant les salaires des personnels de santé.

L’étude explique que pour surmonter la crise mondiale actuelle de la santé il faut s’orienter vers la protection universelle de la santé et rappelle que la recommandation n° 202 de l'OIT sur les socles de protection sociale est un outil utile pour parvenir à cet objectif.

L’investissement dans les systèmes de santé aboutit à une croissance économique soutenue, une productivité accrue et au bien-être des populations, raison pour laquelle certains pays comme le Bénin, la Chine, les Etats-Unis, le Gabon et les Philippines ont étendu leur couverture sanitaire ces dernières années. En Thaïlande, l’introduction de la protection universelle de santé a généré des gains économiques représentant jusqu’à 1,2 fois l’investissement original.

L’étude de l’OIT montre que, quel que soit le niveau de revenu du pays, il est possible de s’acheminer vers la protection universelle de santé. Une condition préalable à ce mouvement est que les pays soient engagés à appliquer pleinement les droits à la santé, à minimiser les trop lourds paiements à la charge du patient et à garantir la présence en nombre suffisant de professionnels de santé qualifiés et convenablement rémunérés.


Rate this content
 
 
 
Average of 59 ratings 
Rating 2.80 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
Same author:
 flechePoor working conditions are main global employment challenge
 flecheRecognizing the rights of domestic workers
 flecheNew ILO figures show 150 million migrants in the global workforce
 flecheThe future of work depends on the future of women at work
 flecheMore than half of the world’s older persons lack quality long-term care
 flecheG20 starts to tackle inequality
 flecheGrow the economy with a well-balanced diet
 flecheG20 caught in weak economic and jobs recovery spiral
 fleche2030 development agenda: Major breakthrough for world of work
 flecheCutting back workers' protection does not lead to stronger growth
 flecheNew ILO study points to the long-term impact of child labour
 flecheInformally employed Syrian refugees, working under harsh conditions, further strain Jordanian labour market
 flecheRana Plaza: Never again
 flecheTechnology lightens the load for factory inspector
 flecheWhere has inequality gone up and where has it gone down?
 flecheMembers of g7+ to discuss creating jobs for peace through Fragile-to-Fragile Cooperation
 flecheGlobal survey shows rising women’s participation in cooperatives
 flecheProgress on gender equality at work remains inadequate
 flechePrivate sector services and the care economy, key engines of job creation
 flecheUnemployment on the rise over next five years as inequality persists
 flecheGlobal momentum means more women move into management
 flecheLack of higher education leaves millions of young people out of decent work in developing countries
 flecheGreece needs to address risk of a prolonged social crisis
 flecheCooperatives’ considerable clout in the fight against child labour
 flecheGlobal Employment Trends 2014: Risk of a jobless recovery?
 flecheMore than 70 per cent of the world population lacks proper social protection
 flecheWorld Day Against Child Labour
 flecheSeasonal work brings year-round benefits
 flecheGlobal Employment Trends 2014: The risk of a jobless recovery
 flecheGlobal Employment Trends 2014: The risk of a jobless recovery
 flecheGlobal Employment Trends 2014: The risk of a jobless recovery
 flecheWorking poverty reduction stalled
 flecheThe pride of working women
 flecheHow can sports help to promote youth employment?
 flecheAn unprecedented gathering deep in the Amazon jungle
 flecheIs small still beautiful?
 flecheWork sharing can save jobs in times of crisis
 flecheA strategic alliance for youth employment
 flecheRise of middle-class jobs in the developing world could spur growth
 flecheLabour market gender gap: Two steps forward, one step back
 flecheMore than 70 per cent of workers lack unemployment protection
 flecheYouth unemployment getting even worse
 flecheWage cuts may hurt growth
 flecheILO: Greater gender equality in politics is good news for the world of work
 flecheTransition to green economy could yield up to 60 million jobs, ILO says
 flecheStepping up the fight against child labour
 flecheILO chief on world economy: Too much focus on finance, too little on society
 flecheYouth employment
 flecheILO study says workplace inequality in Europe has increased significantly since start of financial crisis
 flecheILO warns youth job crisis threatens social cohesion, calls for more and better jobs for youth
 flecheShort term indicators of the labour market
 flecheVoices on Social Justice
 flecheGlobal Employment Trends 2012: Preventing a deeper jobs crisis
 flecheShort-term employment and labour market outlook and key challenges in G20 countries
 flecheSocial protection floor key to addressing crises and social instability
 flecheWorld of Work Report 2011- ILO says world heading for a new and deeper jobs recession, warns of more social unrest
 flecheQuestions and Answers on global trends and challenges on occupational safety and health
 flecheXIX World Congress on Safety and Health at Work
(11-15 September 2011, Istanbul - Turkey)

 flecheQuestions and answers on the ILO response to challenges in the Arab World
 fleche100th ILO annual Conference decides to bring an estimated 53 to 100 million domestic workers worldwide under the realm of labour standards
 flecheMain findings of the ILO study 'The Global Crisis: Causes, responses and challenges'
 flecheGlobal economic crisis opens up new space for discrimination at work, ILO says
 flecheILO: learning lessons from success key to economic improvement for the Least Developed Countries
 flecheILO says fair and equitable policies are key to sustainable economic recovery
 flecheILO report warns weak jobs recovery to continue through 2011 - youth employment a world priority
 flecheSocial security plays critical role in times of crisis, but still eludes much of the world
 flecheOslo Conference calls for commitment to recovery focused on jobs
 flecheWorld economic crisis has spurred a record increase in youth unemployment says ILO
 flecheYouth employment in crisis: Questions and answers on the situation of youth on the labour market
 flecheThe State of Child Labour Today
 flecheILO says 21 million jobs in G20 saved by crisis response policies, but labour market slack remains high
 flecheUnemployment reached highest level on record in 2009: Somavia calls for the same policy decisiveness that saved banks to save and create jobs
 flecheILO warns “early exit” from stimulus measures could prolong jobs crisis
 flecheILO report says temporary workers among the worst hit by the economic crisis, urges balance between flexible labour markets and workers’ protection
 flecheDespite continued rise in unemployment, measures taken by G20 governments will save up to 11 million jobs in 2009, ILO says
 flecheFacing the global jobs crisis: Migrant workers, a population at risk
 flecheCommunity tourism: respecting nature, local culture and indigenous peoples’ rights while on vacation
 flecheILO welcomes new support for the Global Jobs Pact from the UN Economic and Social Council
503 Service Unavailable

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.