Ref. :  000035256
Date :  2012-09-15
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Declaration de la fondation Anna Lindh sur la diffusion du film ‘’l’Innocence des Musulmans‘’ et la violence dans la Region


La Fondation Anna Lindh exprime sa profonde consternation pour la diffusion du film provocateur titré ‘L’innocence des musulmans’ qui constitue une offense aux musulmans de par tout le monde, et pour les violentes réactions de groupes extrémistes qui ont attaqué des légations diplomatiques en provocant la destruction et la mort.

En tant qu’institution dont le but est de promouvoir le respect mutuel et la coexistence entre les cultures et les civilisations dans la région euro-méditerranéenne, la Fondation Anna Lindh condamne toute incitation à la haine sectaire et réitère que le respect pour les croyances religieuses et le rejet de la violence doivent être des piliers de la démocratie, l’humanisme et la modernité.

“L’innocence des musulmans est un pamphlet incendiaire dont la diffusion – le jour de l’ anniversaire des attentats terroristes du 11 Septembre – ne peut être aucunement réduite à une question de liberté d’ expression. La dissémination instantanée de son contenu à travers les réseaux sociaux était destinée à provoquer une réaction sociale semblable à celle qui eut lieu lors de la diffusion des caricatures qui ridiculisaient le prophète et du court-métrage ‘Fitna’ basé sur une amalgame d’ images sensationnelles et de citations du Coran. La Fondation Anna Lindh condamna ces deux initiatives, qui mettaient en danger la capacité de vivre ensemble des peuples de différentes origines, cultures et croyances. La Fondation réitère cette condamnation en soulignant que les droits humains tels que la ‘ liberté d’ expression’ ou la ‘dignité humaine et le respect mutuel’ sont indivisibles et ne doivent pas être utilisés sélectivement pour promouvoir des confrontations ethniques ou religieuses.

La crise provoquée par cette flagrante initiative arrive à un moment historique pour la région, alors que de nombreux pays arabes sont engagés dans des transitions démocratiques. Malgré les difficultés et les contretemps qu’ elles connaissent, ces transitions ont créé de meilleures conditions pour le dialogue et la coopération entre les sociétés arabes et européennes. Les évènements de la dernière semaine pourraient mettre en danger ces progrès.

Cependant, la grande majorité de l’ opinion publique musulmane a exprimé son indignation pour la diffusion du film de manière pacifique et individuelle, et les gouvernements arabes de la région ont réitéré leur engagement avec des politiques inclusives, tout en condamnant les attaques souffertes par plusieurs légations diplomatiques étrangères ainsi que la mort de l’ ambassadeur américain et d’ autres fonctionnaires de ce pays à Bengazi. Cette réaction majoritaire non violente doit être la base d’ une action commune orientée à restaurer la confiance et à rebâtir les complicités culturelles endommagés par les évènements de la dernière semaine.

La Fondation Anna Lindh répondra à ce nouvel épisode de provocation et de violence en affermissant sa mission culturelle. Ainsi, en collaboration avec ses réseaux nationaux, la Fondation met en place un vaste programme destiné à améliorer la connaissance des autres et à promouvoir le respect mutuel, à encourager la participation active des citoyens dans la vie publique et à les rassembler, de part et d’autre de la Méditerranée, pour travailler sur des valeurs démocratiques partagés.


Rate this content
 
 
 
Average of 166 ratings 
Rating 2.19 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
SEARCH
Keywords   go
in 
Translate this page Traduire par Google Translate
Share

Share on Facebook
FACEBOOK
Partager sur Twitter
TWITTER
Share on Google+Google + Share on LinkedInLinkedIn
Partager sur MessengerMessenger Partager sur BloggerBlogger