Ref. :  000026904
Date :  2007-07-19
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

ONUDC : 800.000 à 1 million de personnes toujours concernées par la traite des êtres humains

Author :  ONU / UN

L'année du bicentenaire de l'abolition de la traite transatlantique des esclaves, qui a été célébrée le 25 mars dernier, est une occasion unique de renouveler l'engagement de tous à lutter contre les formes modernes de la traite des êtres humains, a déclaré aujourd'hui au cours d'une conférence de presse à New York, le Représentant permanent du Royaume-Uni.


« Aujourd'hui, 800.000 à 1 million de personnes sont concernées par la traite dont les principales régions d'origine demeurent l'Asie du Sud-Est et l'Afrique centrale. Il s'agit d'un crime organisé au niveau mondial dont les risques sont peu élevés et les profits substantiels », a dit le Représentant du Royaume-Uni.

C'est donc l'ensemble du système des Nations Unies, en particulier son Office contre la drogue et le crime qui doit s'impliquer non sans faire participer les ONG, dont le rôle de plaidoyer est à saluer.

À problème transnational, réponse transnationale, a renchéri Julia Ormond, comédienne et ambassadrice de bonne volonté pour l'ONUDC, qui a souligné que ce soit pour les armes, la drogue ou les êtres humains, le trafic garde le même mode opératoire.

Mais c'est le trafic des êtres humains qui augmente le plus, parce que, a-t-elle accusé, « rien n'est fait pour faire baisser la demande alors que l'offre est pratiquement inépuisable ». C'est un problème qui exige que l'on s'attaque à la fois à l'offre et à la demande, ont convenu les intervenants.

Lorsque l'on parle de traite des êtres humains, on pense toujours à la prostitution, a encore dénoncé l'Ambassadrice de bonne volonté de l'ONUDC. Or, les enfants qui travaillent dans l'industrie minière ou agroalimentaire sont les victimes de la traite tout comme les enfants soldats enlevés par des groupes terroristes comme l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) ou Al-Qaïda.

La traite, a-t-elle insisté, peut aussi être une source de financement pour les terroristes.

Nous sommes donc devant une question morale et de stabilité, en a conclu le Représentant du Royaume-Uni, après que Julia Ormond ait fustigé la confusion sciemment entretenue entre victimes de la traite et criminels.

On pense trop souvent, s'est-elle expliquée, que ces victimes ne sont que des personnes en situation illégale ou qui abusent du droit d'asile.

De victimes, elles passent au statut de criminels et sont traitées avec des mesures d'expulsion alors que les vrais criminels sont les trafiquants. Il faut prendre garde aux politiques restrictives en matière d'émigration, a encore prévenu l'Ambassadrice de bonne volonté, car elles profitent surtout aux trafiquants. Le passage d'un clandestin du Mexique aux États-Unis rapporte entre 8.000 et 10.000 dollars.

Le problème est plus grave et plus répandu qu'on ne le croit, a dit, à son tour, le Directeur de l'ONUDC, avant de proposer des solutions.

Antonio Maria Costa a d'abord cité la mise en oeuvre du Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants. Pour en surveiller la mise en oeuvre, il a proposé la création d'un mécanisme de suivi.

Le Directeur de l'ONUDC a aussi attiré l'attention de la presse sur l'Initiative mondiale sur la lutte contre la traite des êtres humains, lancée le 26 mars dernier, par l'ONUDC et d'autres institutions des Nations Unies.

Antonio Maria Costa a expliqué que, dans ce cadre, des réunions sont organisées pour relever les spécificités de chaque pays et région pour les intégrer dans un cadre commun.

En effet, on ne peut blâmer une région plus qu'une autre, a-t-il dit, en qualifiant de mouvante la frontière des responsabilités entre les pays d'origine, les pays de transit et les pays de destination, sans compter la traite interne. Aux États-Unis, a affirmé Julia Ormond, 300.000 enfants sont victimes chaque année de la traite.

Il faut recueillir les informations aux niveaux local, national, sous-régional et régional, les compiler et en faire une analyse mondiale pour éviter les faiblesses dans les stratégies de lutte contre ce phénomène même s'il est clair, ont admis les intervenants, que la solution passe par la lutte contre la pauvreté et l'éducation, c'est-à-dire par la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Mais on peut dès à présent aider les pays à renforcer leur système judiciaire, a enfin argué le Représentant du Royaume-Uni.


Rate this content
 
 
 
Average of 23 ratings 
Rating 2.39 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
Same author:
 flecheGlobal hunger continues to rise, new UN report says
 flecheL’ONU honore la mémoire de ceux qui ont péri lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994
 flecheUN sees 'worrying' gap between Paris climate pledges and emissions cuts needed
 flecheWorld Meteorological Day celebrates importance of clouds for weather, climate and water
 flecheSur fond de crise des migrants, un film hollywoodien raconte la déchirure de l’exil
 flecheBay of Bengal 'three times more deadly' than Mediterranean for migrants and refugees – UN
 flecheOral cholera vaccines to double to 6 million does after UN health agency approves new supplier
 flecheLe Fonds d'urgence de l'ONU affecte 100 millions de dollars à l'aide humanitaire dans neuf crises où le financement fait défaut
 flecheWorld leaders rally together on climate change
 flecheUnemployment makes youth vulnerable to radicalization
 flecheUN ‘Free & Equal’ campaign launches video spotlighting LGBT diversity, fight against homophobia
 flecheOn World Press Freedom Day, UN says free expression vital for global sustainability
 fleche‘Dire’ human rights situation in Ukraine likely to deteriorate further – UN
 flecheAs Yemen crisis deepens, UN food relief agency calls on warring factions to allow supply restock
 flecheLibyan parties open new round of UN-backed political talks aimed at restoring ‘stability and prosperity’
 flecheAfghan civilian casualties from ground combat rise in 2015: UN
 flecheDeputy UN chief calls for ‘hydro-diplomacy’ as world faces growing water shortages
 flecheOn International Day, UN underlines role of sport in promoting development, peace
 flecheLes enfants sont de plus en plus menacés dans les zones de guerre, selon Ban Ki-moon
 flecheCampaign to end violence against women kicks off
 flecheEbola: UN health agency reports encouraging signs in Nigeria, Guinea

 flecheUN Refugee Agency alarmed as Sri Lanka deports families seeking asylum
 flecheOn International Day, Ban says indigenous peoples can be 'powerful agents of progress'
 flecheDoctors, nurses and health staff urgently needed to combat ebola – UN health agency
 flecheImpact of Iraq conflict on minorities ‘devastating and irreversible’ – UN rights experts
 flecheIraq: amid rising violence, Ban urges political leaders to show unity in face of threats
 flecheTens of thousands more South Sudanese have fled fighting following truce – UN agency
 fleche‘The torch will be given to you’ to build better future, Ban tells students in Shanghai
 flecheRecent wave of attacks in north-east Nigeria ‘unprecedented’ – UN refugee agency
 flecheUN Chief calls on world leaders to "usher in new era of climate actions"
 flecheUN rights chief condemns rampant use of torture by Syrian forces, opposition groups
 flecheBacking Ukraine’s territorial integrity, UN Assembly declares Crimea referendum invalid
 flecheAir pollution now linked to 1 in 8 deaths worldwide, UN health agency reports