Ref. :  000026110
Date :  2006-09-28
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Compte-rendu de la table ronde n°5 : "Vers des politiques culturelles régionales et interrégionales ?"

"Vers des politiques culturelles régionales et interrégionales ?"

( 29 septembre 2006, thème de la matinée : "Diversité culturelle et développement régional")

Author :  Axelle Charpentier


La table ronde 5 a proposé une mise en perspective des expérimentations culturelles menées dans diverses aires régionales, telles que l’Afrique, les Amériques et l’Europe. De cette confrontation des pratiques, ancrée autour du débat international sur la diversité culturelle, émergent les objectifs, moyens et résultats attendus d’une "politique culturelle régionale" (et/ou interrégionale), renouvelant singulièrement les modes d’exercice traditionnels de l’action politique en faveur de la culture et des arts.

Politiques régionales et interrégionales de la diversité culturelle au Mali et en Afrique

En premier lieu, quelles leçons tirer de l’expérience africaine en matière de coopération culturelle régionale ?
Dans des régions profondément marquées par les tensions et les conflits entre des communautés humaines qui s’ignorent, la conduite de politiques régionales et interrégionales, aboutissant en particulier à la constitution d’un maillage de festivals, a permis la rencontre, l’échange avec l’Autre et l’aplanissement des différends. Comme l’avait précédemment souligné Abdoulaye Elimane Kane (table ronde 3), la formation de pôles culturels régionaux a favorisé le rayonnement des productions artistiques et culturelles africaines à l’échelle mondiale. Entre ouverture et enracinement, l’Afrique a ainsi résisté aux processus d’homogénéisation culturelle engendrés par une logique de commercialisation extrême. Malgré sa grande richesse artistique, linguistique et culturelle, l’Afrique se situe à la croisée des chemins, précise le Ministre de la culture malien Cheikh Oumar Sissoko (1). Afin de relever le défi majeur incarné par "’échange culturel équitable", le continent, à l’image du Mali, s’est engagé aux côtés de l’UNESCO en faveur de la diversité culturelle. Aujourd’hui, parallèlement au processus de ratification de la Convention sur la diversité culturelle adopté en octobre 2005, l’Afrique promeut la conduite de stratégies de régionalisation (au sens large) des politiques culturelles, qui ont contribué à la dynamisation de son économie de la culture, respectueuse des identités de chacun.

Globalisation et identité culturelle régionale : la situation de l'Amérique Latine

En Amérique latine (comme en Afrique), la rationalité qui sous-tend la conduite de stratégies de coopération régionale par la culture réside dans le découpage des territoires. Souvent, au regard des habitants d’un même pays, des populations voisines transfrontalières se singularisent par un plus grand partage culturel commun, notamment une langue commune. À travers son analyse du régionalisme latino-américain, le sociologue et ancien Ministre de la culture de l’Argentine Torcuato Di Tella approche, ainsi, la dimension linguistique de la diversité culturelle, comme un vecteur d’intégration régionale. Parce qu’un même territoire national reflète souvent des réalités culturelles complexes, il importe de repenser l’action culturelle de l’intérieur vers l’extérieur, en inscrivant au cœur des processus de régionalisation l’impératif de la diversité linguistique, gage de dialogue et de compréhension entre les communautés humaines.

Le paradoxe du fédéralisme italien en matière de politique culturelle régionale

Comme l’a fait remarquer la directrice de la revue Culture Europe, Anne-Marie Autissier (table ronde 4), dans les domaines artistiques et culturels, les politiques nationales privilégient l’équipement (gage de visibilité). Aussi, les « régions » - collectivités et ensembles régionaux - ont un rôle à jouer en termes de gouvernance (pour impulser des projets artistiques et culturels originaux, novateurs et prometteurs) et de partenariat (y compris avec d’autres aires culturelles et d’autres secteurs que la culture). En atteste l’action menée par la Région Rhône-Alpes depuis près de deux décennies. En témoignent également les initiatives des collectivités régionales italiennes en faveur de la diversité culturelle, comme le rappelle Carla Bodo, Vice-présidente de l’Association italienne pour l’économie de la culture. Cette dernière souligne, toutefois, un paradoxe du fédéralisme italien. Les régions "à statut spécial" (pour des raisons géographiques - insularité - ou linguistiques) ont tardé à utiliser leurs prérogatives en matière de création contemporaine, tandis que des régions "ordinaires", telles la Lombardie ou le Piémont, ont soutenu, dès la décennie 1980, des projets en faveur du spectacle vivant, comme éléments d’une véritable politique culturelle régionale. D’une terre d’émigration, l’Italie est devenue terre d’immigration. À cet égard, les propos de Carla Bodo invitent à la reconnaissance de la légitimité d’un droit culturel des étrangers.

Dangers et défis des politiques culturelles régionales en Europe

Face à l’extension des processus de décentralisation, Roger Tropéano (Président de l’Association des villes et régions de la grande Europe pour la culture) insiste sur la faiblesse des perspectives budgétaires des collectivités territoriales, investies pourtant de pouvoirs accrus. Il remarque, en outre, que des stratégies nationales pour la culture voient le jour dans des pays fédéraux ou semi-fédéraux, tels que l’Allemagne et l’Espagne. Avec l’Union européenne, les régions constituent, pourtant, un lieu pertinent pour l’implémentation de la Convention de 2005. Cependant, l’on ne peut omettre un certain nombre de risques signalés, précédemment, par le géopolitologue indien Sanjay Chaturvedi (table ronde 3). Les politiques culturelles régionales - si elles sont déviées de leur sens par une vision étroite du territoire - pourraient, au lieu de servir la diversité culturelle, amener à une pénétration encore plus importante des cultures dominantes. Dès lors, Roger Tropéano prône l’intégration des stratégies culturelles régionales dans un ensemble infra-territorial ouvert.

D’autres éléments portant sur les possibles et souhaitables modalités d’élaboration et de mise en œuvre de stratégies de coopération régionale par la culture sont proposés par Raymond Weber (2), Directeur honoraire de l’Enseignement, de la Culture et du Sport au Conseil de l’Europe. D’après ce dernier, si la dynamique culturelle joue un rôle central sur le développement régional, la réciproque est vraie. La dynamique régionale participe, en effet, à la défense d’identités particulières, qui sont autant de constructions, de représentations du monde signifiant l’absence de domination d’une culture sur une autre et/ou d’un modèle de développement sur un autre. À ce titre, Roger Tropéano se plaît à rappeler que l’impératif de la diversité culturelle requiert un passage du "monoculturel" vers "l’interculturel", qui implique une gestion certaine du conflit avec l’Autre. Se fait alors jour le rôle de la diversité linguistique. Pour faire de la diversité culturelle l’un des principes d’une autre politique au niveau régional, il faut réancrer les politiques culturelles régionales autour d’une recherche d’identification à la réalité sociale, et les bâtir sur des droits culturels, omis dans la version finale de la Convention de 2005.


Finalement, on pourrait retenir comme principes impératifs de toute stratégie culturelle régionale / interrégionale : i) la promotion de l’apprentissage des langues, vecteur d’interculturalité ; ii) la mise en œuvre d’une gouvernance « régionale » et de partenariats résolument ouverts sur les réalités culturelles, nécessairement complexes ; enfin, iii) la reconnaissance de droits culturels. À cet égard, on comprend comment les processus de régionalisation peuvent accompagner, voire approfondir le combat multilatéral en faveur de la diversité culturelle, clef de tout développement durable.



Notes :

(1) Texte de l'intervention de Cheikh Oumar Sissoko : “Les politiques culturelles régionales en Afrique

(2) Texte de l'intervention de Raymond Weber : “Europe, régions et diversité culturelle


Rate this content
 
 
 
Average of 60 ratings 
Rating 1.73 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
SEARCH
Keywords   go
in