Ref. :  000019638
Date :  2005-07-12
Language :  French
Home Page / The whole website
fr / es / de / po / en

Réforme du Conseil de sécurité : le G-4 contré par l'Union africaine et le groupe «Unis pour le consensus»

Author :  ONU / UN


Keywords : 


Loin de faire l'unanimité, la proposition du G-4 - Allemagne, Japon, Inde, Brésil – pour l'élargissement d'un Conseil de sécurité à 25 membres s'est hier particulièrement heurtée à celles de l'Union africaine ainsi qu'à celle du groupe « Unis pour le consensus », au cours d'un débat à l'Assemblée générale qui tenait une séance plénière sur la réforme du Conseil de sécurité.

« Le Groupe des quatre » - Allemagne, Japon, Inde, Brésil –, soutenus par 25 coauteurs dont la France a, par la voix du Brésil, présenté officiellement son projet de résolution aux 191 Etats Membres. « Une étape historique de la diplomatie multilatérale », a fait remarquer Ronaldo Mota Sardenberg, représentant du Brésil.

Les coauteurs, a-t-il précisé, comprennent des pays riches et pauvres, des petits et des grands, des petits États insulaires en développement et des pays sans littoral ainsi que des membres permanents du Conseil de sécurité. C'est pourquoi le texte reflète, selon lui, l'éventail le plus large possible de point de vue, les points de vue de ceux qui s'emploient à une réforme véritable et significative du Conseil de sécurité.

Une telle occasion ne saurait être manquée, « parce que le temps de la réforme du Conseil de sécurité a sonné », a renchéri le représentant du Japon. Kenzo Oshima a précisé que l'obtention d'un siège permanent n'est pas un privilège mais le devoir et la responsabilité de toute nation soucieuse et capable de contribuer à la paix et à la sécurité internationales.

Pour passer d'un Conseil de 15 à 25 membres, le G-4 propose d'allouer deux sièges permanents au groupe des États d'Afrique, deux à celui des États d'Asie, un siège au groupe des États d'Amérique latine et des Caraïbes et un à celui des États d'Europe occidentale. Les quatre sièges non permanents iraient chacun aux mêmes groupes, à la différence que le groupe d'Europe occidentale serait remplacé par le groupe d'Europe orientale.

Dans la proposition du G-4, les nouveaux membres permanents seraient désignés par l'Assemblée, au plus tard 12 semaines après l'adoption du projet de résolution. Les désignations seraient suivies, deux semaines au plus tard, d'un projet de résolution énonçant les amendements nécessaires à la Charte des Nations Unies qui serait soumis pour adoption « dans les meilleurs délais ». Les amendements, qui indiqueraient « que la question de l'élargissement du droit de veto aux nouveaux membres n'est pas encore tranchée », seraient réexaminés 15 ans après leur entrée en vigueur.

Au nom de l'Afrique, le représentant de l'Algérie, Abdallah Baali, a défendu l'idée d'un élargissement du Conseil de sécurité à 26 membres avec six sièges permanents – deux pour l'Afrique, deux pour l'Asie, un pour l'Amérique latine et les Caraïbes, un pour l'Europe occidentale – et cinq non permanents – un pour l'Afrique, un pour l'Asie, un pour l'Amérique latine et les Caraïbes et un pour l'Europe orientale.

Selon ce deuxième projet, les sièges auraient les mêmes prérogatives et privilèges que les membres permanents actuels, y compris le droit de veto. L'Afrique considère, a affirmé Abdallah Baali, que tant que les membres permanents actuels disposeront du droit de veto, il serait injuste, déraisonnable, et inacceptable, que les nouveaux membres permanents en soient dépourvus. Des membres permanents sans droit de veto ne pourraient, en aucune façon, peser sur le cours des événements, modifier les rapports de force et agir avec l'efficacité voulue au sein du Conseil de sécurité.

De nombreux intervenants dont la Suisse et le Liechtenstein se sont élevés contre l'élargissement du droit de veto aux nouveaux membres permanents. Peter Maurer, représentant de la Suisse, a d'ailleurs prôné une limitation du droit de veto et son interdiction pure et simple face à des situations de génocides ou de massacres à grande échelle. Tout comme son homologue de la Suède, le représentant suisse a souhaité que l'Assemblée générale ait le droit de retirer le statut de membre permanent à tout État qui aurait failli aux obligations liées à ce statut.

Un troisième projet, celui du Groupe « Unis pour le consensus », a été présenté par le représentant du Pakistan, Munir Akram qui a dit craindre que la proposition du G-4 n'accroisse les tensions régionales.

Selon ce troisième texte, le Conseil de sécurité se verrait doté de 20 nouveaux membres non permanents, élus par l'Assemblée générale pour une période de deux ans. Alors que l'Afrique obtiendrait six sièges, cinq seraient octroyés à l'Asie, quatre à l'Amérique latine et aux Caraïbes, trois à l'Europe occidentale et deux à l'Europe orientale.

« A ce jour, le G-4, le groupe « Unis pour le Consensus », l'Union africaine et les États-Unis ont présenté leurs idées et il ne faut pas exclure que d'autres groupes se manifestent », a commenté le représentant de la Chine, Wang Guangyay, pour mettre en garde contre toute précipitation dans la prise de décision. La plupart des États ne veulent pas être forcés au vote, a-t-il dit, en regrettant que les préparatifs du sommet de septembre aient été pris en otage par la réforme du Conseil de sécurité au détriment d'autres questions d'importance comme le développement, la sécurité, les droits de l'homme et la réforme du Secrétariat.

Lors de la présentation de son rapport « Dans une liberté plus grande » , le 21 mars dernier, le Secrétaire général avait estimé que « l'absence de consensus sur la réforme du Conseil de sécurité ne saurait justifier le report d'une prise de décision ».

Le Secrétaire général avait exhorté l'Assemblée générale à se prononcer sur cette réforme avant le sommet mondial de septembre.


Continents : 

Rate this content
 
 
 
Average of 21 ratings 
Rating 2.24 / 4 MoyenMoyenMoyenMoyen
Same author:
 flecheGlobal hunger continues to rise, new UN report says
 flecheL’ONU honore la mémoire de ceux qui ont péri lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994
 flecheUN sees 'worrying' gap between Paris climate pledges and emissions cuts needed
 flecheWorld Meteorological Day celebrates importance of clouds for weather, climate and water
 flecheSur fond de crise des migrants, un film hollywoodien raconte la déchirure de l’exil
 flecheBay of Bengal 'three times more deadly' than Mediterranean for migrants and refugees – UN
 flecheOral cholera vaccines to double to 6 million does after UN health agency approves new supplier
 flecheLe Fonds d'urgence de l'ONU affecte 100 millions de dollars à l'aide humanitaire dans neuf crises où le financement fait défaut
 flecheWorld leaders rally together on climate change
 flecheUnemployment makes youth vulnerable to radicalization
 flecheUN ‘Free & Equal’ campaign launches video spotlighting LGBT diversity, fight against homophobia
 flecheOn World Press Freedom Day, UN says free expression vital for global sustainability
 fleche‘Dire’ human rights situation in Ukraine likely to deteriorate further – UN
 flecheAs Yemen crisis deepens, UN food relief agency calls on warring factions to allow supply restock
 flecheLibyan parties open new round of UN-backed political talks aimed at restoring ‘stability and prosperity’
 flecheAfghan civilian casualties from ground combat rise in 2015: UN
 flecheDeputy UN chief calls for ‘hydro-diplomacy’ as world faces growing water shortages
 flecheOn International Day, UN underlines role of sport in promoting development, peace
 flecheLes enfants sont de plus en plus menacés dans les zones de guerre, selon Ban Ki-moon
 flecheCampaign to end violence against women kicks off
 flecheEbola: UN health agency reports encouraging signs in Nigeria, Guinea

 flecheUN Refugee Agency alarmed as Sri Lanka deports families seeking asylum
 flecheOn International Day, Ban says indigenous peoples can be 'powerful agents of progress'
 flecheDoctors, nurses and health staff urgently needed to combat ebola – UN health agency
 flecheImpact of Iraq conflict on minorities ‘devastating and irreversible’ – UN rights experts
 flecheIraq: amid rising violence, Ban urges political leaders to show unity in face of threats
 flecheTens of thousands more South Sudanese have fled fighting following truce – UN agency
 fleche‘The torch will be given to you’ to build better future, Ban tells students in Shanghai
 flecheRecent wave of attacks in north-east Nigeria ‘unprecedented’ – UN refugee agency
 flecheUN Chief calls on world leaders to "usher in new era of climate actions"
 flecheUN rights chief condemns rampant use of torture by Syrian forces, opposition groups
 flecheBacking Ukraine’s territorial integrity, UN Assembly declares Crimea referendum invalid
 flecheAir pollution now linked to 1 in 8 deaths worldwide, UN health agency reports
 flecheDarfour : l'ONU préoccupée par la multiplication des violences intercommunautaires
 flecheCorée du Nord : une commission de l'ONU réclame la saisine de la Cour pénale internationale
 flecheNew UN report highlights experiences, challenges faced by young migrants worldwide
 flecheCentral African Republic: UN humanitarian appeal for $247 million only 6 per cent funded
 flecheInternational Human Solidarity Day
 flecheFirst Chinese rover begins Moon exploration
 flecheHuman Rights Day: UN pays tribute to activists, landmark Vienna Declaration
 flecheUN chief pays tribute to life and legacy of South Africa’s Nelson Mandela
 flecheInternational Volunteer Day
 flecheONU : “le système des droits de l’homme aux Nations Unies est beaucoup plus solide qu’il y a deux décennies”, déclare Navi Pillay
 flecheUN officials urge concerted action to eradicate modern forms of slavery
 flecheWorld Toilet Day: UN urges breaking taboos, making sanitation for all a global reality
 flecheUN and partners highlight essential actions to reduce child deaths from pneumonia
 fleche24 October - United Nations Day
 flecheUN health agency urges Governments to end production, use of lead paint
 flecheInternational Day for the Eradication of Poverty
 flecheJournée internationale de la paix : l'ONU veut faire de l'éducation le pilier de sociétés tolérantes
 flecheWorld Happiness Report 2013
 flecheUrging political solution on Syria crisis, Ban warns of ‘tragic consequences’ of military action
 flecheDespite overwhelming opposition, millions of girls at risk of genital mutilation – UNICEF